DjanwKaoural : la mosquée de Djenné, grande bâtisse en terre et élément fédérateur

Dressée en face du lieu où se tient la foire hebdomadaire de la ville religieuse, la mosquée de Djenné est majestueuse et célèbre de par son histoire et son architecture. Cette grande bâtisse constitue un élément fédérateur et de dévotion.

 

La grande mosquée de Djenné est un des plus grand monument bâtis en terre du monde. Elle compte un espace de prière couvert et une cour intérieure. A la visite de sa toiture, nous découvrons cent quatre (104) trous d’aération et de ventilation formés par des pots sans fond, implantés dans la charpente et couverts de couvercles en terre cuite. La construction de la mosquée remonte à 1280 par le roi Koy Komboro.

Sa reconstruction par William Ponty (gouverneur colonial français), sur suggestion du marabout Almamy Sonfo remonte à 1906-1907. Preuve de la prégnance de la culture islamique, la mosquée de Djenné a influencé les techniques de construction de plusieurs mosquées dont celles de Komoguel, dans la ville de Mopti, de San et de M’Pessoba et, par extension, les mosquées de Dioulasso Bâ à Bobo Dioulasso, au Burkina Faso et de Kong en Côte d’Ivoire.

L’édifice s’élève sur une butte plate d’environ 75 m sur 75 m où sont également conservées des tombes des saints. Et elle domine toute la ville ancienne. La façade principale comprend trois (3) tours à base rectangulaire tournées vers l’est. Les bois de rôniers fixés de manière régulière sur les façades des minarets et sur les niveaux élevés des murs de la mosquée servent d’échafaudages permanents pour le crépissage.

Patrimoine architectural 

La grande salle de prière compte 90 piliers organisés en 9 rangées et supportant d’importantes arcades en ogives. La mosquée, du sol au plafond, a une hauteur de 8,20 m. La cour de prière des femmes, non couverte, est aussi utilisée pour la prière du soir pendant la période de chaleur durant l’année. Le crépissage, annuel, fait l’objet d’une grande réjouissance dans tous les quartiers et reste un événement majeur de festivités.

La grande mosquée de Djenné est le seul monument culturel que les fidèles entretiennent et constitue un élément fédérateur et de dévotion. La toute dernière restauration de la mosquée a été effectué par l’Aga Khan Trust for Culture. Classée patrimoine mondial, la célèbre mosquée de Djenné est suivie par la mission culturelle de Djenné. D’une grande curiosité mondiale, la mosquée est de renommée internationale et constitue la fierté des croyants et de tout Djenné. Sa visite revêt un intérêt touristique, culturel, architectural, historique, d’études et de recherche.

Source : Benbere

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.