Zone II ACNOA : LE PLEBISCITE POUR HABIB SISSOKO

«J’ai un sentiment de fierté pour mon pays et la Zone II. Je remercie tous les pays de la Zone II pour cette marque de confiance».

Habib Sissoko président Comité national olympique sportif cnosm

Le patron du mouvement olympique malien, Habib Sissoko est apparu très ému, samedi après sa reconduction à la tête de la Zone II de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) et a eu beaucoup de peine à trouver les mots justes pour exprimer sa joie et sa fierté. Est-ce à dire que Habib Sissoko a été surpris par sa réélection au poste de président de la Zone II ? Pas du tout, au contraire, l’actuel président du Comité national olympique et sportif (CNOS) savait, depuis de longues semaines, qu’il allait être réélu par ses paires, mais ce qui a touché Habib Sissoko, ce sont les hommages des responsables sportifs de la Zone II qui ont tous salué le bilan de l’équipe sortante, avant de plébisciter notre compatriote lors de l’élection du nouveau bureau. «Comme en 2013, tous les sept pays de la Zone II ont porté leur choix sur Habib Sissoko pour le poste de président. On n’a même pas cherché à savoir s’il voulait rempiler ou pas», témoignera un participant à l’assemblée, avant de marteler que «Habib Sissoko était le meilleur choix possible».
C’est donc l’actuel président du CNOS et premier responsable de la Confédération africaine de judo (CAJ) qui présidera aux destinés de la Zone II de l’ACNOA lors des quatre prochaines années. Si ce nouveau mandat peut être considéré comme une marque de confiance et de récompense pour le Mali, Habib Sissoko sait également que c’est un nouveau défi que son équipe se doit de relever. «Je place ce mandat sous le signe de la solidarité et du renforcement des acquis», dira le nouveau président de la Zone II de l’ACNOA. «Notre Zone, soulignera Habib Sissoko, est la plus dynamique de l’Afrique. Il faut maintenir le cap, cela passe par le travail et le respect du programme qui a été élaboré pour les quatre prochaines années». «Les résultats que nous avons obtenus sont flatteurs, la Zone II est aujourd’hui enviée par toutes les zones. C’est le fruit d’un travail collégial», insistera-t-il, avant d’évoquer les grandes lignes du programme quadriennal. Le nouveau programme en question s’articule autour de la relance des activités sportives dans la Zone II et des accords de partenariat avec certains pays dont les Etats-Unis, la France, la Suisse, le Canada… «Notre objectif est d’augmenter le nombre d’athlètes de notre zone II pour les prochains Jeux olympiques. Pour atteindre cet objectif, il faut mettre les athlètes et les cadres sportifs dans les meilleures conditions de préparation. C’est ainsi que nous avons signé des accords de partenariat avec les Etats-Unis, la France, le Canada et la Suisse pour la formation des cadres sportifs et la préparation de nos athlètes. Nous avons de bonnes relations avec ces pays, en atteste la présence à cette assemblée d’une délégation du Comité national olympique américain», indiquera Habib Sissoko. L’émissaire du CNO américain, Leonardo Abbey a fait un exposé qui a été très apprécié par les participants, peut-on lire dans le rapport final de l’assemblée. Concernant les activités sportives, cinq grands rendez-vous figurent déjà dans l’agenda de l’équipe du président Habib Sissoko : un séminaire pour la presse sportive de la zone et un mini-tournoi de basket 3×3 prévus au Mali, un atelier sur la médecine du sport qui se déroulera au Sénégal, un tournoi de volleyball qu’abritera la Guinée-Bissau et un circuit zonal de tennis qui se disputera au Cap Vert.
Habib Sissoko fera une mention spéciale aux plus hautes autorités du Mali à travers le ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo qui a présidé la cérémonie d’ouverture de la rencontre. «Au Mali, on a la chance d’avoir un gouvernement qui a une passion pour le sport. Le sport rend heureux et les dirigeants du Mali, en tête le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, l’ont compris», témoignera le nouveau président de la Zone II de l’ACNOA en rappelant que c’est grâce à notre pays que la Zone II de l’ACNOA a aujourd’hui un siège. Pour mémoire, le bureau de la Zone II est composé de cinq membres : le président Habib Sissoko, la vice-présidente Philomena Fortes du Cap Vert, le secrétaire général Seydina Diagne du Sénégal, le trésorier général, Mohamed Oumar Traoré (Mali) et le commissaire aux comptes, Sergio Mane (Guinée Bissau).
S. B. TOUNKARA

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *