WEST HAM ANNONCE LA COULEUR POUR PAYET

Dimitri Payet Karim Benzema patric vieira  joueur football equipe france

A 29 ans, Dimitri Payet, devenu l’un des meilleurs joueurs de Premier League et un maillon fort de l’équipe de France, est au sommet de son art. Après une première saison plus que convaincante en Angleterre, marquée notamment par 9 buts inscrits en 30 matches de championnat avec West Ham, le milieu de terrain offensif a confirmé durant l’Euro. Auteur de 3 buts et 2 passes décisives, le Réunionnais s’est affirmé comme l’un des meilleurs joueurs de la compétition, même s’il n’a plus su être décisif à partir des demi-finales. Mais cela n’empêche pas quelques grands clubs européens de s’intéresser de près à lui notamment l’Inter Milan et le Réal Madrid. Mais les équipes séduites par Payet sont prévenues : il leur faudra signer un gros, très gros chèque pour enrôler l’international tricolore à l’occasion de ce mercato estival. «On n’écouterait même pas une offre à moins de 50 millions de livres (environ 40 milliards de F cfa), a martelé le co-président de West Ham David Gold dans une interview accordée à BBC. Le club a besoin de garder ses meilleurs joueurs. Il est la charnière de l’équipe, le meilleur joueur, l’équipe est construite autour de lui. Il n’est pas à vendre», a-t-il ajouté. Pas à vendre pour moins de 58 millions d’euros donc. Car si une telle somme se présentait sur la table, les Hammers laisseraient évidemment filer leur meneur de jeu. On peut toutefois douter que les clubs intéressés aillent jusqu’à mettre autant d’argent sur la table…

Dopage : UNE SEULE ATHLÈTE RUSSE REPÊCHÉE POUR LES J.O.

La sauteuse en longueur russe Darya Klishina a été repêchée par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), la seule athlète parmi ceux qui en avaient fait la demande. « Des refus sont arrivés pour tout le monde, sauf pour Klishina », a déclaré la responsable juridique du Comité olympique russe Alexandra Brilliantova, dans des propos rapportés dimanche 10 juillet par l’agence de presse officielle TASS. L’IAAF a suspendu la Fédération russe d’athlétisme − et donc tous les athlètes russes − à la suite de la révélation, dans un rapport d’une commission indépendante de l’Agence mondiale antidopage (AMA), d’un système institutionnalisé de dopage. L’IAAF a cependant mis en place une procédure de repêchage pour les athlètes ayant été « soumis à des systèmes de lutte et de contrôles totalement reconnus à l’étranger pendant une période suffisante ». Basée en Floride (Etats-Unis), où elle s’entraîne dans une prestigieuse académie, Klishina répond ainsi parfaitement au profil recherché. Une autre athlète a été repêchée par l’IAAF, mais pas sur critère sportif. Yulia Stepanova, spécialiste du 800 m par qui les révélations sur le dopage en Russie sont arrivées, a été autorisée à concourir pour sa contribution à unsport plus propre. Les deux athlètes doivent encore obtenir l’accord du Comité international olympique (CIO) pour participer aux JO de Rio, qui débutent dans moins d’un mois. Un obstacle demeure : si le CIO a accepté que les athlètes repêchés concourent sous les couleurs russes, ce n’est pas l’avis de l’IAAF, qui les a rendues éligibles sous drapeau neutre.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *