Tournoi de l’UEMOA : LES INQUIETUDES DU COACH DJIBRIL DRAME

Depuis le 1er novembre, les Aigles locaux enchaînent les matches amicaux au plan local. Mais pour le sélectionneur national, il en faut plus pour monter une équipe compétitive.

Tournoi UEMOA 2013 cote ivoire mali

Les Aigles locaux préparent activement la coupe de l’Intégration encore appelée tournoi UEMOA. Mardi, les protégés de Djibril Dramé ont livré un match amical contre les Aiglonnets (la sélection nationale cadette) battus 2-0 au terme d’un match parfaitement maîtrisé. Les deux buts ont été marqués par Ibrahim Koné (27è min s.p) et Moussa Djénépo (2-0, 74è min). C’est le 6è match de préparation pour les Aigles locaux pour un bilan de trois victoires, un nul et deux défaites.
Aujourd’hui, le gardien Cheick A. C. Sy et ses partenaires doivent livrer leur septième match amical contre une sélection composée de joueurs de D2. «Nous sommes en train de nous préparer contre les cadets, les juniors et une sélection des joueurs qui évoluent en deuxième division. Les juniors sont indisponibles pour cette semaine, il ne reste que les cadets et la sélection des joueurs de D2. Ce n’est pas suffisant pour faire une bonne préparation, mais on va mettre les bouchées doubles pour que l’équipe soit au top avant le départ à Lomé», a confié le sélectionneur national, Djibril Dramé à l’issue du match contre les Aiglonnets.
Les matches amicaux ont pour but de permettre au technicien Dramé de mettre en place une équipe compétitive avant le coup d’envoi du tournoi. «Les préparatifs se passent bien pour l’instant, mais le temps risque d’être trop juste, ce qui peut compliquer la mission.
En football, expliquera Djibril Dramé, la préparation physique doit atteindre au moins quatre semaines. Mais dans notre cas, je n’ai bénéficié que de trois semaines pour faire le tout c’est-à-dire, la détection, la sélection, la formation de l’équipe et la préparation physique, tactique et technique. J’avoue que ce n’est pas évident d’obtenir des résultats dans ces conditions, mais nous ferons tout pour relever le défi», ajoutera Djibril Dramé.
Deux fois finalistes pour autant de défaites, les Aigles locaux ne visent que le trophée pour cette 7è édition qui se déroulera du 26 novembre au 03 décembre à Lomé au Togo. Les protégés de Djibril Dramé sont logés dans le groupe A où ils en découdront avec le Togo, la Côte d’Ivoire et le Niger lors de la phase initiale. Les Aigles locaux ont-ils une chance dans cette poule ? Le sélectionneur national est plutôt prudent.
«Le calendrier ne nous est pas favorable parce que les pays qui composent notre groupe à savoir la Côte d’Ivoire, le Togo et le Niger sont plus en jambe. Le Togo, notre premier adversaire et hôte du tournoi est en pleine compétition, le championnat de ce pays a certes démarré en retard, mais aujourd’hui ils sont à la 10è journée.
Le Burkina Faso a commencé sa préparation depuis octobre, les Burkinabé ont déjà joué la coupe de la ligue et leur super-coupe. La Côte d’Ivoire aussi a joué sa super-coupe et le démarrage du championnat est prévu cette semaine. Nous partons donc avec un handicap sérieux, mais il faut faire avec», se lamente Djibril Dramé qui a présélectionné 30 joueurs et qui devrait communiquer sa liste définitive cette semaine.
Cette 7è édition du tournoi UEMOA se déroulera du 26 novembre au 03 décembre à Lomé au Togo et mettra aux prises les huit pays membres de l’union. Il s’agit du Togo, du Mali, du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Bissau, du Niger et du Sénégal.

S. S. KAMISSOKO

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *