Tournoi de l’UEMOA : LE NIGER PREND LA TETE DU GROUPE A

Détenteurs du titre, les Lions du Sénégal n’ont pu faire mieux qu’un nul 1-1 face aux Ecureuils du Bénin pour leur première sortie. Un résultat qui sème déjà le doute dans le camp des Sénégalais dans la perspective du choc face

tournoi union monetaire economique ouest africaine football uemoa niger

au Niger qui a assuré le service minimum devant la Guinée-Bissau. C’est Roger Gomis qui a ouvert la marque pour le Sénégal (31è) mais à 15 minutes du terme, Khassim Soumaré marquera contre son camp au plus grand bonheur des Ecureuils. En première période, on avait assisté à une rencontre légèrement dominée par les Béninois, mais ce sont les Sénégalais qui débloqueront le tableau d’affichage grâce à Roger Gomis dont la frappe décrochée hors de la surface de réparation s’est logée au fond des filets (31è min). La réaction béninoise interviendra à la 41è min : une frappe écrasée d’Antonin Oussou qui n’inquiétera pas le gardien sénégalais. La seconde période est marquée par une série d’attaques des Béninois. Adjai Fèmi, entré en lieu et place d’Antonin Oussou décroche sa première frappe à la 53è minute sans succès. Sept minutes plus tard, un cafouillage se crée dans le camp sénégalais mais les attaquants béninois n’en profitent pas. Sur une relance mal exploitée par les Béninois, un contre est mené par les Sénégalais depuis le milieu de terrain. La sortie hasardeuse d’Allagbé permet une frappe de l’attaquant sénégalais mais qui sera contrée sur la ligne de but par Fousséni Lazadi (65è min). Il faut attendre la 73è minute de jeu pour voir le Bénin égaliser suite à une erreur d’un défenseur sénégalais, Khassim Soumaré qui envoie de la tête la balle dans ses propres filets. On en restera là jusqu’au coup de sifflet final de la partie.C’est un mauvais résultat pour le détenteur du trophée, même s’il est vrai que ce dernier s’est présenté à Abidjan avec une sélection composée des U 20 qui se préparent pour la prochaine CAN junior que le Sénégal abritera en 2015. Belle opération en revanche pour le Niger qui a dominé 1-0 la Guinée-Bissau. L’unique but du match a été marqué sur penalty par Jean Marcellin Koné. Dans une rencontre complètement maîtrisée, le Mena du Niger aurait pu l’emporter par un score plus large si le sociétaire du Djoliba Mahamane Cissé (qui a finalement choisi de porter les couleurs du Niger) et les siens n’avaient manqué de concentration devant les buts adverses. Grâce à ce succès, le Niger s’empare de la tête du groupe B avec 3 points, devant le Sénégal et le Bénin (1 point chacun). Le Mena effectuera sa deuxième sortie aujourd’hui contre le Sénégal, alors que le Bénin en découdra avec la Guinée Bissau.

Envoyés spéciaux D. COULIBALY

Morimakan COULIBALY

 

LES ECHOS DU TOURNOI

Invité de marque

S’il y a une présence qui n’est pas passée inaperçue lors de la cérémonie d’ouverture de cette 6è édition du tournoi de l’UEMOA c’est bien celle de l’ancien président de la commission, notre compatriote, Soumaïla Cissé. Le candidat malheureux de la dernière élection présidentielle a tenu à être présent au stade Robert Champroux pour assister à la cérémonie d’ouverture en tant qu’ancien président de la commission de l’UEMOA mais surtout pour soutenir les Aigles du Mali. «J’ai tenu à être présent ici pour des raisons aussi simples. Pendant mon passage à la commission de cette organisation ouest africaine j’ai eu des bonnes relations avec plusieurs personnes des pays membres. Aussi mon pays participe à la compétition; donc c’est un devoir pour tous les Maliens qui ont le moyen de venir supporter son pays» a indiqué Soumaïla Cissé.

Conférence de presse sur la pelouse

Aussi bizarre que cela puisse paraître, il n y a pas de salle de presse pour cette 6è édition du tournoi de l’UEMOA. Du moins pour le moment. Ainsi, à l’issue de la première journée, les conférences de presse d’après match se sont déroulées à ciel ouvert sur la pelouse du stade Robert Champroux. Interrogé, un responsable du comité d’organisation indiquera que le local qui devait servir de salle de conférence, a finalement été affecté aux VIP. Bien sûr cela n’empêche pas les journalistes de faire leur travail, mais le bilan de l’organisation en prend déjà un coup. L’autre souci de la presse présente à Abidjan est le problème d’imprimante. Il n y a pas de machines au stade Robert Champroux et à chaque match, les organisateurs sont obligés de descendre en ville pour faire des photocopies des feuilles de match. «Nous sommes vraiment désolés pour ces couacs mais nous ferons tout pour vous mettre à l’aise avant la deuxième journée», a promis un membre de la commission d’organisation.

Les Aigles débarquent les premiers

Les Aigles du Mali ont été les premiers à fouler la terre Abidjanaise. En effet depuis mercredi dernier la sélection nationale a posé ses valises dans la capitale ivoirienne. Selon la presse locale cette arrivée rapide des joueurs de Djibril Dramé démontre la volonté de la sélection de remporter cette compétition et d’inscrire leur nom au palmarès de ce tournoi. Sauf que les Aigles n’ont pas prouvé tout le bien que la presse locale pense d’eux, notamment lors de leur première sortie contre le Burkina Faso (0-0).

Rassemblés par D. C.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *