Taekwondo : TOURNOI DE DETECTION, LES SENIORS COMME DES «GRANDS»

shotokan karate taekwondocoupe lutte tapis

Les tournois de détection se poursuivent pour les prétendants aux différentes sélections nationales de taekwondo. Après les juniors, ce fut au tour des séniors d’entrer en lice samedi dernier avec comme enjeu principal, la sélection en équipe nationale pour les futures échéances internationales. Le tournoi s’est déroulé au centre Moon Kwang de Baco-Djicoroni et a mis aux prises 94 combattants issus de 12 clubs du District : l’USFAS, Nangui et clubs affiliés, la Fourrière et clubs affiliés, le Foyer et clubs affiliés, le Lycée sportif Ben Oumar Sy (LBOS), l’INA et clubs affiliés, Kala sport et clubs affiliés, l’Ecole du Progrès, le Stade Modibo Keïta (SMK) et clubs affiliés, le Dojo du rail, le dojo du Camp para et le Lycée Badala.
Deux sélections de l’Equipe nationale représentée, la FEMAT 1 et la FEMAT 2 étaient également en lice. Les combattants étaient repartis en 16 catégories : les -54kg, -58kg, -63kg, -68kg, -74kg, -80kg, -87kg et +78kg pour les garçons; les -46kg, -49kg, -53kg, -57kg, -62kg, -67kg-73kg et +73kg du côté des filles. Comme les précédents, le tournoi s’est déroulé en deux temps : les éliminatoires et les finales. Parmi les principaux résultats, on peut citer la victoire de Samba Niang (FEMAT 1) face à Oumar Keïta du Foyer dans la catégorie des -68kg (6 points à 1) et celles d’Alhoudourou Maïga, de Adama Ballo et d’Oumar Sissoko face, respectivement à Kassim Traoré du Foyer (-54kg), Abdoulaye Keïta de Kala sport –(58kg) et Issouf Traoré du Foyer (-63kg). Chez les -80kg, Mody Bagayoko du Foyer dictera sa loi devant Abdoul K. Yattara de l’INA1, tandis que les trois combats des poids lourds ont été remportés par Toumani Diabaté (-87kg,) Karamoko Soumaré (+87kg) et Mohamed L. Kouma (-74kg). Ces trois poids lourds ont été sacrés face, respectivement à Dramane Traoré (-87kg), Dramane Koné (+87kg) et Abdoulaye Coulibaly (-74kg). Dans la catégorie des filles, le premier combat mettra aux prises Assétou Sylla (FEMAT 2) et Awa Oulalé du Stade Modibo Keïta (victoire de la première aux points). Le deuxième combat tournera à l’avantage de Fatoumata Samaké du Foyer vainqueur de Saran Sidibé (FEMAT 1) dans la catégorie des -53kg. Chez les -67kg, Zénébou Doumbia (FEMAT 1) s’est imposée sans surprise devant Korotoumou Coulibaly (FEMAT 2), tandis que Nénè Dembélé (FEMAT 1) a battu sa co-équipière Rokia Traoré dans la catégorie des – 73kg. Les deux derniers combats des filles ont été remportées par la championne du Mali en titre, Fanta Traoré (FEMAT 1) facile vainqueur de Mariam Touré du Lycée sportif Ben Oumar Sy (12-7) et Fatoumata Babo (SMK2 ) qui a dominé Astan Haïdara (FEMAT 1) a mordue la poussière à 3 points à 5 devant Fatoumata Babo (SMK2). D’autres tournois de détection sont programmés dans les semaines à venir par la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT).

S. S. KAMISSOKO

Cyclisme, tour du Togo : LES CYCLISTES MALIENS DANS L’ATTENTE

L’équipe nationale du Mali de cyclisme participera-t-elle au Tour cycliste international du Togo prévu du 12 au 17 avril ? La question mérite d’être posée, quand on sait que jusqu’à hier, les six coureurs de la sélection nationale n’avaient pas quitté Bamako. L’explication est simple : parce que la délégation malienne n’a reçu ses billets d’avion pour rallier la capitale togolaise. «Depuis vendredi nous attendons les billets d’avion qui doivent être achetés par le ministère des Sports. On s’est renseigné, le département de tutelle nous a expliqué qu’il y a un problème budgétaire. Depuis nous sommes dans l’attente», a indiqué le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), Amadou Togola que nous avons joint au téléphone. «Ce Tour du Togo est très important pour le cyclisme malien. Je rappelle que lors de l’édition 2015 de ce Tour, le Mali a remporté le trophée de la révélation et les 4è et 5è étapes de la course. Une première dans l’histoire du cyclisme malien», soulignera le patron du cyclisme national. Je demande au ministère des Sports de tout faire pour permettre à nos cyclistes de prendre part à cette 25è édition du Tour de Togo», plaidera Amadou Togola. Les 11 pays qui ont confirmé leur participation à cette 25è édition du Tour international du Togo sont : le Bénin, la Belgique, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la France, le Ghana, les Pays-Bas, le Mali, le Nigeria, la RD Congo et le Togo. L’édition 2016 de l’épreuve se disputera en six étapes. Le départ de la course sera donné à Lomé et les coureurs passeront par Atakpamé, Blitta, Kabou, Tchamba, Sotoubou, Assahoun Danyi et Apéyémé, avant de boucler la boucle par un critérium à Lomé. Le Togo, pays organisateur, présentera deux équipes de sept coureurs, tandis que les pays aligneront des équipes composées de six cyclistes. Les six coureurs qui composent la sélection malienne sont Diakaridja Sangaré, Oumar Sangaré, Yaya Diallo, Issiaka Coulibaly, Sidiki Diarra et Birama Coulibaly. La sélection sera conduite par l’entraîneur Lassina Sonogo et Karamoko Coulibaly, le mécanicien de l’équipe. Il convient de rappeler que lors de la précédente édition, l’équipe nationale du Mali a remporté deux étapes consécutives (4è et 5è) et le trophée de la révélation de la course. Le jeune cycliste Issiaka Coulibaly a été l’un des artisans du succès de la sélection malienne. «Pour cette 25è édition, notre objectif est de faire mieux qu’en 2015, les jeunes sont confiants et sont plus en jambe que l’année derrière», annonce l’entraîneur de l’équipe du Mali, Lassina Sanogo. La 24è édition du Tour cycliste international du Togo avait été remportée par le Burkinabè Seydou Bamogo devant son compatriote, Omar Minoungou et Samuel Anim du Ghana. Vincent Graczyk (France) et Abdoulaye Rouamba du Burkina Faso ont occupé les quatrième et cinquième places. S. S. KAMISSOKO

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *