Segun Odegbami, le Nigérian candidat à la présidence de la FIFA

Champion d’Afrique avec le Nigeria en 1980, Segun Odegbami se lance dans la course à la présidence de la FIFA. L’ancien international a officialisé sa candidature et compte donner plus d’importance au continent africain sur la scène mondiale.
Segun Odegbami encien joueur nigerian candidat fifa

La présidence de la FIFA suscite bien des convoitises. Alors que le scrutin n’aura lieu qu’en février 2016, les candidatures se succèdent des plus farfelues au plus crédibles comme celle du Français Michel Platini, du Sud-Coréen Chung Mong-joon, ou encore du Libérien Musa Bility. Des prétendants qui voient Segun Odegbami venir s’ajouter à la liste. Ancien international nigérian et capitaine des Super Eagles champions d’Afrique en 1980, il a officiellement annoncé sa candidature à la présidence de l’instance mondiale du ballon rond.

La FIFA traverse la pire crise de ses 111 ans d’existence. Pour aller de l’avant, elle a besoin d’une nouvelle génération afin de restaurer la dignité d’un sport noble et celle d’une institution internationale estimée“, a notamment expliqué l’homme de 63 ans désormais. “Dans des moments comme celui-ci, chaque membre de la famille du football doit participer au renouvellement des objectifs de la FIFA en élisant une personne méritante et qualifiée, une personne dont le caractère permettra de restaurer la confiance et l’intégrité de l’organisation.

Désavoué comme Bility ?

Le plus dur commence désormais pour le 2e meilleur buteur de la sélection nigériane, derrière Rashidi Yekini, qui va devoir trouver des soutiens auprès des différentes confédérations pour pouvoir faire valider sa candidature, mais surtout tenter d’avoir l’appui de la Confédération africaine de football, sans quoi ses velléités resteront veines.

Même s’il a déjà fait un appel du pied à la CAF, indiquant notamment que “l’Afrique doit jouer un grand rôle dans le football mondial“, il pourrait se voir éconduit à l’image de Musa Bility, autre candidat issu du continent, désavoué par l’instance continentale. Une CAF qui a décidé de se donner du temps avant d’annoncer le 28 octobre le candidat qu’elle soutiendra, au lendemain de la date de clôture des candidatures pour la présidence de la FIFA.

 

Source: afrik

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.