Santé publique : Le Mali doté d’un Centre de Médecine de Sport ultra-moderne

Le ministre de la Jeunesse et des Sports a procédé ce mardi 12 juillet 2022 à l’inauguration du nouveau Centre de Médecine de Sport Lassana TRAORE dit ambiance dans la cour du Stade Modibo KEITA. Cette infrastructure d’une importance capitale est destinée à la prise en charge sanitaire des sportifs maliens.

Placée sous la présidence du Premier ministre Dr ChoguelKokalla MAÏGA, Chef du Gouvernement en présence de plusieurs membres du gouvernement notamment du ministre de la jeunesse et du sport, ce nouveau centre de Médecine de Sport est la volonté manifeste des plus hautes autorités du pays qui entendent faire du sport l’un des maillons essentiels du développement social et économique en faveur du monde sportif.

Équipé en matériel de pointe de dernière génération, le centre offre toutes les garanties de suivi de la santé des sportifs, effectue des recherches en santé des sportifs et contribue à la lutte contre le dopage dans l’environnement sportif. En outre, il est bâti sur une superficie de 9777 m² et se compose  d’un bâtiment de 3 niveaux.

Ainsi, cette installation comprend 55 salles et bureaux, 4 grandes salles, 2 magasins, 1 ascenseur et une loge pour le gardien.  A la fin des travaux, on constate que quatre blocs sont fonctionnels, il s’agit du bloc de consultation, du bloc d’imagerie, du bloc de Kinésithérapie et du bloc de Laboratoire. Les deux autres blocs opératoires et d’hospitalisation seront fonctionnels dans un avenir proche selon le ministre Attaher.

Il a coûté au budget national de l’Etat du Mali près de 2 milliards de FCFA et avec des équipements estimés à plus de 2 milliards de FCFA.  Il faut souligner que le nouveau Centre de Médecine du Sport aura la spécificité de procéder à la prise en charge de l’homme sain en mouvement.

Dans sa prise de parole, le Premier ministre a exprimé toute sa satisfaction et le soutien constant du gouvernement du Mali au monde sportif dans sa globalité.

Pour sa part, le ministre de la jeunesse et du sport M. Mossa Ag Attaher a manifesté sa joie suite à la mise en place de ce joyau. Il a précisé que : « la médecine et le sport sont, à mes yeux, les deux poumons d’un même corps. Sans leur développement concomitant, les succès dans ce monde moderne du sport restent hypothétiques », précise-t-il. Il estime que c’est une fierté car selon lui, peu de pays, comme le nôtre dans le monde, peuvent se réjouir d’offrir à leurs sportifs de telles conditions d’accueil sanitaire, et d’apporter un service sanitaire aussi riche et diversifié avec des appareils de dernière génération.  « Le Mali est le seul pays de l’Afrique de l’Ouest à se doter d’un centre de médecine du sport d’un tel niveau », précise-t-il.

Par ailleurs, le ministre de la jeunesse et des sports a laissé entendre que ‘’le projet est né d’une réflexion et d’une étude approfondie sur le développement et la promotion du sport au Mali’’. Et d’ajouter que sa réalisation a été un long processus, dans lequel plusieurs de ses prédécesseurs ont remarquablement contribué. « Je voudrais saluer leur effort et leur témoigner ma reconnaissance » dira-t-il.

Pour être plus exact, la construction de ce centre a coûté 1 860 551625 FCFA sur les exercices budgétaires 2012, 2013 et 2014 avec des travaux de réaménagement des voies d’accès en 2019 pour 59 028 556 FCFA.

D’après le ministre de la jeunesse et des sports, il affirme que ‘’d’ici la fin de l’année, le Centre sera doté de l’IRM 3 TESLA, la dernière génération de l’imagerie à résonnance magnétique et du Scanner 128 barrettes qui permettront de faire tous les diagnostics’’. Selon sa déclaration, les équipements ont déjà été reçus en 2022 sur financement du budget national se chiffrant ainsi à 448 754 000FCFA et atteindront 2 696 654 000 F CFA avec les marchés en cours d’engagement sur les exercices budgétaires 2022-2023.

A noter que ce centre de médecine du sport aura la spécificité de procéder à la prise en charge de ‘’l’homme sain en mouvement’’ qui est le sportif mais aussi de s’ouvrir aux patients ordinaires en élevant le niveau d’exigence en termes de qualité de soins pour être accrédité aux normes ISO 9001.

« Les sportifs n’auront plus d’excuse pour ne pas donner le meilleur d’eux-mêmes.  L’Etat a montré toute sa volonté de mettre le sport et les sportifs dans toutes les conditions pour hisser davantage au firmament le drapeau malien » a déclaré M. Attaher.

Le centre de médecine du sport qui porte le nom du regretté Lassana TRAORE dit Ambiance, un athlète accompli, un marathonien hors pair et tant admiré, tomba et mourut au cours d’une compétition nationale de marathon, c’était en juillet 1965. Un tel scénario est censé de plus se reproduire avec la mise en place de cette infrastructure selon le ministre du sport.

Ahmadou Sékou Kanta

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.