Première conférence de presse du président de la Femafoot : Une bonne entame en 6 mois de service

Boubacar Baba Diarra, président de la Fédération malienne de football, a retracé le chemin entamé par la nouvelle équipe fédérale, lors de la tenue de la première conférence de presse sur les activités de Fémafoot sur les 6 mois de service à la tête de l’instance nationale du ballon rond. La période a été marquée par plusieurs ouvertures pour promouvoir le développement du football dans notre pays et projeter d’autres perspectives. C’était le jeudi 13 mars 2014 au siège de la Femafoot en présence  de Yacouba Traoré, secrétaire général, son adjoint et plusieurs membres du Comité Exécutif.

 

nouveau président Fédération Boubacar Baba Diarra

 

La cérémonie est pleine de signification. Il s’agit de la première conférence d’un président de la Fémafoot sur les activités à 6 mois de parcours. Boubacar Baba Diarra, président de la Fémafoot, a campé le décor en indiquant qu’au total seize (16) commissions ont été élaborées, plus les commissions de recours, d’audit interne et de lutte contre la violence dans les stades. Grâce à sa capacité managériale, à seulement 6 mois de fonction, le nouveau Comité Exécutif a renforcé et crée plusieurs projets importants.

 

 

 

Ces projets d’ordre infrastructurel, d’équipement, de formation et informatique sont rendus possibles, grâce aux multiples tournées européennes que Baba et ces responsables de commission  ont conduites à Zurich (Suisse), en France, en Andalousie et en Allemagne.  Le nouveau patron de la Fémafoot a prévenu que les fonds relatifs au Championnat d’Afrique des nations (Chan) qui s’élève à 87 millions de FCFA et les fonds de la Coupe du monde « d’Afrique du Sud 2010», octroyés par la Fifa à ses  209 associations membres et les six Confédérations dont le montant varie entre 250 à 300 millions de FCFA par association membre, seront judicieusement utilisés pour le besoin  de nos Ligues et clubs. A cet égard, pour la mise en œuvre de ce projet au cours de l’année 2014, quatre terrains de clubs des Ligues de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti seront gazonnés et quatre terrains des quatre clubs maliens engagés cette année en compétition africaine, seront électrifiés. Il s’agit du Club olympique de Bamako, du Stade malien, du Djoliba et de l’AS Réal.   Ainsi en lieu et place de distribuer de l’argent du football entre responsables du ballon rond national, « l’argent du football sera injecté dans le développement du football », a précisé Boubacar Baba Diarra.

 

 

L’actuelle équipe fédérale a décidé que les fonds  seront utilisés pour des projets d’infrastructures, de planification ainsi que le développement technique. Le point choc de la partie a été la révélation accablante faite sur les fonds obtenus lors du match amical Corée du Sud/Mali. Et les fonds relatifs au projet goal, dont la somme est estimée à 30 millions de Franc CFA, dont l’entreprise Mamadou Sow, ancien membre du Comité Exécutif sous Kola s’est procurée à l’époque   pour débloquer la somme. Le Président de la Fémafoot  a divulgué qu’il y a un manque de 15 millions en argent liquide qui ne sont pas parvenus dans les caisses de l’instance nationale du ballon rond. Pour régler le problème à l’amiable, deux lettres ont été adressé à Hammadoun Kolado Cissé, ancien président de la Fémafoot et à M. Sow. A l’en croire, ces deux affaires suivent leur cours et  la situation sera éclairée dans les jours à venir.

 

 

Quant aux questions de choix des techniciens engagés dans les différentes sélections nationales, le président a expliqué que Cheick Oumar Koné est l’adjoint d’Henri Kasperczak chez les Aigles. Il conduira dans un rôle cumulatif l’équipe nationale olympique. Amadou Pathé Diallo dit Vieux aura la fonction de Manager général. Baye Bah, Fagnery Diarra et Jonas Komla auront respectivement  en charge les équipes nationales cadettes, juniors et minimes. Des choix éclairés selon le  Directeur technique national du football malien, Mohamed Magassouba.

 

 

Par ailleurs, en dépit de l’ouverture de nouveau de la Fémafoot à tous et toutes, il y a des acteurs qui demeurent dans la logique de l’assemblée du bureau fédéral de Mopti. Selon nos sources parmi eux il y en a  qui devaient participer à la Coupe du monde Brésil 2014, à condition que Hammadoun Kolado Cissé, ancien président, soit reconduit à la tête de la Femafoot. Ce qui n’a pas été le cas. Ensuite, ces personnes croient qu’elles sont incontournables, voilà un peu les raisons qui poussent certaines personnes d’oser mettre le bâton dans les roues du nouveau bureau fédéral. Enfin, seul l’intérêt du pays doit primer sur les intérêts personnels.

 

 

 

Yacouba TANGARA

 

SOURCE: Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *