Pour une somme dérisoire de 150 000 FCFA: Général Mady Boubou Kamissoko accepte de déstabiliser le président de la ligue de Kayes

La crise qui secoue le football malien depuis le 10 janvier 2015 ne cesse de révéler des comportements peu catholiques de certains responsables sportifs prétextant de faire voler plus haut le football malien. Mais ce qui honteux voire dramatique c’est lorsque ces responsables véreux et sans vergogne se trouvent être des hauts fonctionnaires (même si certains sont en retraite) qui ont occupé les grandes postes de responsabilité dans le pays. Ce qui se passe à la ligue de football de Kayes est sans commentaire.

siege femafoot

En effet depuis la décision du président de la ligue de football de Kayes de rejoindre le collectif des clubs et ligues majoritaires de l’assemblée générale ordinaire, une campagne haineuse fut montée contre Cheick Kanté. Sa pétition pour la tenue de l’assemblée générale extraordinaire du 30 août 2015 a été la goûte d’eau qui a fait déborder le vase. Profitant d’une  réunion de bureau de la ligue de Kayes le 26 septembre 2015, certains membres de la ligue ont été approchés par la fédération malienne de football pour faire partir le président de la ligue contre une somme dérisoire de Cent Cinquante Mille (150 000) Francs CFA s’il vous plait. Parmi ces membres figure le Général Mady Boubou Kamissoko qui fut le dernier Directeur Général de la Gendarmerie Nationale sous ATT. Selon nos informations cet Officier supérieur de la gendarmerie aurait même bénéficié d’une parcelle de champ pour mener cette sale besogne. Si cette information s’avère vraie, on peut se demander comment un officier supérieur de la gendarmerie accepte de tomber aussi bas à cause de 150 000 FCFA ou d’une parcelle de champ. C’est tout simplement ahurissant voire dramatique pour un Général de la trempe de Mady Boubou Kamissoko. On comprend maintenant pourquoi le président ATT a été facilement renversé le 22 mars 2012.  Et dire que ce sont ces personnes qui veulent développer le sport roi malien, allez-y savoir le reste. Sinon comment comprendre que quelqu’un qui a été Directeur Général de la Gendarmerie nationale n’a pu se procurer une parcelle de champ et à cause de 150 000 FCFA accepte de jouer au larron de son semblable. Cela est tout simplement dégradant et puant. Autre preuve de violation, depuis quand qu’un comité exécutif de la fédération malienne de football désigne ou prend en charge les frais de transport des délégués assistant à une réunion de ligue de ligue ? Où est donc l’éthique sportive tant chantée par les commanditaires de cette déstabilisation nichés au sein de la FEMAFOOT. Notons que ce sont les districts et les clubs de ligue 1 issus à la dite ligue qui élisent le président et en aucune manière il n’est écrit nulle part dans les statuts qu’une simple réunion de bureau peut suspendre ou démettre un président. Du coup Cheick Kanté demeure le seul président légal de la ligue de Kayes. Rappelons que la ligue est composée de sept districts tous affiliés. Il s’agit de Kayes, Diéma, Bafoulabé, Yélimané, Kéniéba, Kita, Nioro.

Source: La Mutation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.