Nuit de l’AJSM : DES PRIX ET DES CADEAUX A GOGO

Oumar Baba Traore president association journaliste presse sportif ajsm

 

Au total, 13 prix ont été distribués entre les meilleurs journalistes sportifs et les meilleurs sportifs de l’exercice écoulé. Un vibrant hommage a également été rendu à Mahamoud Fall «Albert»décédé la veille du gala

La 4è édition de la Nuit de l’Association des journalistes sportifs du Mali (AJSM) a eu lieu samedi au Centre international des conférences de Bamako (CICB). L’événement était présidé par la chargée de mission du ministère des Sports, Aïcha Traoré, en présence de plusieurs personnalités dont la première vice-présidente du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOS), Mme Sangaré Aminata Keïta, le président de la Fédération malienne de basket-ball (FMBB), Me Jean Claude Sidibé et bien entendu le premier responsable de l’AJSM, Oumar Baba Traoré.

La Nuit de l’AJSM, faut-il le rappeler, a pour objectif de récompenser les meilleurs sportifs et les meilleurs journalistes sportifs de l’année. En plus des sportifs et des journalistes, l’AJSM donne également des prix spéciaux à certaines personnalités du monde sportif. Selon le président du jury, notre collègue Souleymane Bobo Tounkara, 44 fiches de vote ont été distribuées cette année aux organes de presse pour 25 réponses.

A l’issue du vote, c’est le gardien de but du Stade malien et de l’équipe nationale, Djigui Diarra qui a été élu meilleur footballeur de la saison 2014-2015, tandis que le trophée du meilleur entraîneur est revenu à Kamel Djabour qui a réalisé le doublé coupe-championnat avec les Stadistes. Le meilleur buteur est l’attaquant du Nianan, Boubacar Diarra qui a inscrit 13 buts en championnat. Chez les filles, c’est la canonnière de l’AS Mandé, Fatim Diarra qui a reçu le trophée de meilleure joueuse de la saison. En basket-ball, Astan Traoré de l’Atar club de Kidal et Bachékou Doucouré du Centre Bintou Dembélé de Koulikoro (CBD) ont été élus, respectivement meilleure joueuse et meilleur joueur de la saison. Pour la presse sportive, le trophée du meilleur reporter sportif de la presse écrite a été enlevé par Sory Ibrahim Coulibaly du journal L’indépendant, alors que Sékou Koné de radio Klédu a reçu le prix du meilleur journaliste sportif Radio.

Quant au prix décerné au meilleur journaliste télé, il a été remporté par notre confrère de l’ORTM, Kodji Siby, D’autres prix ont été également distribués par le bureau exécutif de l’AJSM. Il s’agit des trophées de meilleur jeune reporter sportif qui portera désormais le nom de prix Albert Fall décédé 72h avant le gala, du meilleur reporter photographe et de la meilleure reporter sportive dont le trophée s’appellera désormais trophée Assa Soumaré, la première femme reporter au Mali. Ces prix ont été remportés, respectivement par Sékou Koné (radio Klédu), Karim Ballo (photographe indépendant) et Djélika Guindo (Renouveau TV). Tous les lauréats ont reçu une enveloppe, un téléphone et des cadeaux.

Comme lors des trois précédentes éditions, des diplômes de reconnaissance ont été décernés à certains journalistes et certaines personnalités pour service rendu à la presse sportive. Entre autres, on peut citer le chef du Desk du sport de votre quotidien, Souleymane Bobo Tounkara, Ousmane Koné (radio FR 3), Mamady Diakité «Ben Barek» (radio Bamakan), Bakara Diallo (radio ID FM, Koulikoro) Drissa Sangaré (journal L’Express de Bamako) et Siaka Doumbia (journal Le Sportif).

Dans son allocution, le président de l’AJSM Oumar Baba Traoré a d’abord salué la mémoire de nos confères disparus avant d’évoquer les activités de l’association au cours de l’exercice écoulé. Ainsi, dira le premier responsable de l’AJSM, la saison 2014-2015 a été marquée par une participation de la presse sportive nationale à presque toutes les compétitions internationales auxquelles le Mali a participées. «Placée sous le double signe du rassemblement et de la professionnalisation, cette 4è édition couronne une année 2015 particulière pour notre sport. Que de résultats élogieux : championne d’Afrique U16, vice champion U16 et médaillé d’or aux Jeux africains de Brazzaville en basket-ball, champion d’Afrique cadet à Niamey et vice-champion du monde de la même catégorie au Chili, médaillé de bronze au mondial junior en Nouvelle-Zélande en football.

Aux performances de nos cyclistes dans les compétitions internationales, s’ajoutent les fiers résultats de nos athlètes en disciplines individuelles particulièrement en arts martiaux», soulignera Oumar Baba Traoré.

L’AJSM a participé au 79è congrès de l’AIPS-Monde qui s’est déroulé du 7 au 12 février à Doha au Quatar, ajoutera-t-il. «Au cous de ce congrès plusieurs préaccords ont été signés notamment avec le directeur de la communication et des relations publiques de la FIFA dans le cadre de la formation, la directrice de communication de l’IAAF dans le cadre de la formation des journalistes sportifs du Mali, avec l’université de Toulouse dans le cadre d’une formation de Master II à Bobo-Dioulasso et le recyclage d’une dizaine de journalistes sportif au prestigieux CESTI de Dakar lors des prochaines vacances» détaillera Oumar Baba Traoré sous les ovations de l’assistance. Le président de l’AJSM terminera en témoignant sa reconnaissance et sa gratitude au sponsor officiel de cette quatrième édition, Orange-Mali, au ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo pour son soutien et à la présidence de la République.

Pour la représentante du ministre des Sports, Aïcha Traoré, la Nuit de l’AJSM revêt un caractère particulier pour le monde du sport parce que la presse sportive joue un rôle majeur dans la promotion et le développement du sport. Elle a aussi insisté sur l’importance du thème de cette 4è édition, le rassemblement et la professionnalisation et exhorté l’AJSM à ne pas se contenter des discours et à joindre l’acte à la parole.

  1. COULIBALY

CHAN 2016 : LES JOUEURS PASSENT à LA CAISSE

Après une belle participation à la 4è édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), les Aigles locaux sont passés à la caisse la semaine dernière. Comme l’avait annoncé le ministère des Sports, les vice-champions d’Afrique ont reçu chacun une enveloppe de 2.700.000 F cfa en guise de primes. La cérémonie de remise a eu lieu au stade Ouezzin Coulibaly en présence du chef de cabinet du département de tutelle, Youssouf Singaré, du directeur financier et du matériel du ministère, Alamir Touré et du directeur national de sports et de l’éducation physique, Mahamadou Sidibé.

Avant de remettre les enveloppes aux joueurs, le directeur des finances et du matériel (DFM) rappellera que les primes allouées aux sportifs de haut niveau et aux responsables de l’encadrement technique ont été instaurées par l’arrêté interministériel n° 2015 du 22 mai 2015. «Pour le CHAN Rwanda 2016, indiquera Alamir Touré, chaque joueur de la sélection nationale locale doit recevoir 2.700.000 F cfa.

Cette somme est repartie comme suit : 500.000 F cfa comme primes de qualification pour les quarts de finale, 700.000 F cfa pour les demi-finales et 1.500.000 F cfa pour la médaille d’argent. Le sélectionneur national et son adjoint recevront, respectivement 5.400.000 et 4.050.000 F cfa. Quant au préparateur physique et au médecin ils percevront le même montant que les joueurs, soit 2.700.000 F cfa. L’entraîneur des gardiens, le kinésithérapeute et l’intendant recevront, respectivement 2.430.000 F cfa, 2.160.000 F cfa et 1.890.000 F cfa».

Le chef de cabinet du ministère des Sports dira que les protégés de Djibril Dramé méritent ces primes pour avoir fait honneur au drapeau national au Rwanda. Youssouf Singaré ajoutera que le ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo est en train de se battre sur tous les fronts pour que les joueurs puissent avoir des primes spéciales conformément à l’arrêté interministériel. Aussi, poursuivra-t-il, les ristournes de la quatrième édition championnat d’Afrique des nations (CHAN) qui s’élèvent à environ 240 millions de F cfa, doivent être distribuées en intégralité entre les joueurs et l’encadrement technique. «C’est l’Etat qui a totalement pris en charge la préparation et la participation de l’équipe nationale locale au CHAN 2016 (hébergement, restauration, billets d’avions). Et c’est l’état qui paye le sélectionneur.

Donc il est normal que l’état demande des comptes après les moissons, expliquera Youssouf Singaré. Après chaque compétition il y a des retombés mais on ne verse rien à l’Etat. Cela doit prendre fin et le ministre des Sports va demander à la Fédération malienne de football de publier officiellement le montant des ristournes du dernier CHAN et de les partager entre les joueurs et l’encadrement technique», conclura le chef de cabinet.

  1. C.

Source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *