Nos expatriés : Samba Koné, «Porto est un club idéal pour grandir»

Dans cette interview, le milieu de terrain de 20 ans aborde plusieurs sujets : son transfert au Portugal, sa situation actuelle chez les Dragons, ses relations avec son club formateur, Derby Académie, la sélection nationale, etc

 

L’Essor : En juillet dernier, vous avez rejoint le FC Porto en provenance de Derby Académie. Quelle est votre situation contractuelle ?

Samba Koné : Je suis en prêt pour une saison avec option d’achat au FC Porto. Tout se passe bien. Le staff technique et les dirigeants me font confiance et je me sens bien avec mes coéquipiers. Les supporters m’apprécient également. C’est comme si je suis dans mon pays entouré de mes compatriotes. Dieu merci, j’espère de tout cœur que cela va continuer. Je joue dans l’équipe B qui participe au championnat et depuis que je suis ici, je n’ai pratiquement pas connu le banc de touche. L’entraîneur me fait confiance.

L’Essor : Comment êtes-vous arrivé au Portugal ?

Samba Koné : Je suis arrivé au Portugal par le biais de mon agent et grâce aux contacts de l’Académie Derby. Je me souviens, le jour qu’on m’a informé de l’intérêt d’un club portugais j’étais aux anges. Mes coéquipiers de l’Académie ont également accueilli la nouvelle avec une grande joie J’ai parlé avec le manager du club au téléphone avant mon départ du Mali. Au cours de cet entretien, il m’a expliqué beaucoup de choses sur le club et c’est après que j’ai reçu l’invitation et le billet d’avion.

L’Essor : Qu’est-ce qui vous a séduit au FC Porto ?

Samba Koné : Le FC Porto fait partie des grands clubs d’Europe. L’équipe participe chaque année aux compétitions européennes des clubs et possède un magnifique public. La politique du club est formidable, les dirigeants font tout pour mettre les joueurs à l’aise. Ici, il y a une bonne ambiance, les dirigeants sont très proches des joueurs et font tout pour mettre l’équipe et le staff technique dans les meilleures conditions de travail. Pour moi, le FC Porto est un club idéal pour grandir et réaliser mon rêve.

L’Essor : Comment avez-vous été accueilli par les dirigeants et vos nouveaux coéquipiers ?

Samba Koné : J’ai été bien accueilli et mon intégration a été facile. On est comme une famille ici. à mon arrivée au Portugal, j’ai été accueilli avec tous les honneurs et de l’aéroport, on m’a conduit directement au siège du club, où il y avait un comité d’accueil et quelques journalistes. Après la cérémonie de présentation, nous sommes passés à l’essentiel, c’est-à-dire la signature du contrat. C’était un jour mémorable pour moi; je ne l’oublierai jamais.

L’Essor : Pourquoi vous êtes toujours avec l’équipe réserve du FC Porto, donc en D2 ?

Samba Koné : J’ai signé au FC Porto pour évoluer dans l’équipe B en D2. Je suis jeune et je dois travailler et grandir dans l’équipe réserve avant de prétendre à l’équipe première. J’ai été élu meilleur milieu de terrain en septembre dernier de la Ligue 2, par les entraîneurs des équipes qui disputent le niveau secondaire du football portugais. J’ai recueilli 19,14 % des voix des entraîneurs. J’ai signé mon contrat en juillet et moins de deux mois plus tard, j’ai remporté ce trophée individuel. Ça fait plaisir et j’en suis très heureux. Je dédie ce premier trophée à tous les Maliens et à mes supporters.

L’Essor : Sur le plan personnel, quels sont vos objectifs ?

Samba Koné : Actuellement j’en ai plein, mais l’objectif principal est de lever l’option de prêt et donner le maximum pour avoir une chance de jouer cette saison avec l’équipe A. Je suis conscient que ce ne sera pas facile, mais j’ai confiance en moi et en mon talent et quelque chose me dit que la situation va bientôt changer. Je demande à mes fans de prier afin que je puisse réaliser ce rêve.

L’Essor : L’année dernière, vous avez été prêté à Leganés en Espagne, mais vous n’êtes pas resté. Que s’est-il passé ?

Samba Koné : Oui j’étais en Espagne avec Leganés l’année dernière, le club voulait prolonger l’option de prêt pour une année supplémentaire, mais ce n’était pas mon souhait, ni celui de mon agent, car j’avais déjà réalisé une bonne saison avec le club. Et c’est pour cette raison d’ailleurs que le FC Porto m’a fait revenir. J’ai fait le test et au bout de deux semaines, l’entraîneur m’a dit de signer et qu’il aura besoin de moi cette saison.

L’Essor : Quels souvenirs avez-vous de Derby Académie où vous avez été formé ?

Samba Koné : J’en ai plein. Derby, c’est ma famille et dans la famille, il y a des grands frères et des petits frères. Et c’est grâce à Derby que j’ai fait mon premier voyage au Maroc en 2020 pour un test dans une équipe de première division 2020 et honoré ma première sélection en équipe nationale U20 avec coach Mourlé. Je dois tout à Derby Académie et porterai toujours ce centre dans mon cœur. Mes sincères remerciements et ma profonde gratitude aux dirigeants de l’Académie, aux responsables du staff technique et à mes anciens coéquipiers. Je souhaite bon vent à Derby Académie et prie Dieu pour que tous les pensionnaires de l’école aient des contrats pros.

L’Essor : Avez-vous un message pour le public sportif du pays ?

Samba Koné : Je voudrai juste dire aux Maliens que je vais continuer à travailler dur pour faire honneur au football du pays. Je suis jeune et j’ai tout l’avenir devant moi. Je demande au public sportif du Mali de jeter souvent un coup d’œil sur les championnats étrangers parce qu’il y a beaucoup de Maliens qui évoluent hors du pays et qui font de bonnes choses. Je voudrai profiter de cette interview pour féliciter les Aigles pour leur brillante qualification pour les barrages de la Coupe du monde et souhaiter bonne chance au sélectionneur national Mohamed Magassouba et ses joueurs pour la suite des événements. Mon autre grand rêve est de voir le Mali remporter la prochaine CAN au Cameroun.

Interview réalisée par

Djènèba BAGAYOKO

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.