Nîmes-PSG, Savanier : “S’il continue, Mbappé prendra plusieurs rouges dans la saison”

C’est ce qu’on appelle passer par toutes les émotions. En une rencontre seulement. Un but, une passe décisive et un carton rouge. Kylian Mbappé a tout connu à Nîmes, dans un match remporté dans la douleur par le Paris Saint-Germain (2-4).

Le champion du monde a livré une nouvelle prestation brillante, mais son expulsion en fin de match est venue noircir le tableau. Ainsi, taclé par Teji Savanier au coeur du jeu, l’ancien Monégasque a dégoupillé, bousculant son adversaire avant de se faire expulser.

Mbappé : “Si c’est à refaire, je le referai”

Un geste qu’il semblait assumer devant les médias après la rencontre. “C’est juste une accumulation de choses, c’est le football il faut apprendre lorsqu’on joue dans ce genre de club à passer au-dessus car c’est tous les weekends comme ça. Si je m’énerve tous les weekends, je vais prendre plusieurs rouges“, confiait Kylian Mbappé.

Et d’ajouter : “Si c’est à refaire, ben je le referai. Et je m’excuserai auprès des supporters et de tout le monde mais je ne peux pas tolérer ce genre de gestes. La même faute où on joue le ballon, il n’y a pas de problèmes, là il n’y a pas intention de jouer le ballon. Mais bon, ce n’est pas grave, je me rendrai à la commission et j’irai me défendre.”

Ce à quoi Téji Savanier a répondu après le match : “Je n’ai pas compris son geste. Il gagne 4-2, moi, je veux couper l’action, je ne dois pas faire ça mais ce n’est pas un tacle pour lui casser la jambe. (…) Je ne l’ai jamais vu parler à l’arbitre de cette manière à la télé. Comme je l’ai dit, je pense qu’il va regretter.”

Mais c’était avant qu’un journaliste ne lui parle de la réaction du Parisien en zone mixte. “Ah ouais ? S’il continue, il prendra plusieurs rouges dans la saison alors”, a lâché le milieu de terrain, auteur d’un but sur penalty samedi.

Deschamps : “Kylian va devoir gérer ça”

Invité de Téléfoot, Didier Deschamps est aussi revenu sur cette action. “C’est une situation, un contexte, a rappelé le sélectionneur des Bleus. Kylian a certainement eu peur d’être blessé à plusieurs moments, mais je ne veux pas accuser les Nîmois. Kylian va devoir gérer ça. Aujourd’hui, il est champion du monde, le regard des gens à changé. Mais il n’y a rien de bien méchant.”

 

Source: Goal

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.