Mondial U17, Belgique-Mali 0-0 : AIGLONNETS, L’ATTAQUE EN PANNE SECHE

«Pour être honnête, ce n’est pas un résultat très juste. Le Mali a été plus fort et a joué de manière fantastique avec un beau football. Je ne peux que féliciter l’entraîneur, l’équipe et la fédération. Ils ont joué avec une belle agressivité et de l’aisance technique. Cependant, je veux également féliciter mon équipe qui a très bien défendu et a tout essayé. Notre philosophie est d’avoir le ballon, mais aujourd’hui notre adversaire était trop fort. Nous sommes bien entendu satisfaits de ce point».

coupe mondiale football cadet junior aiglonnet mali belgiqueCes propos de l’entraîneur belge Bob Browaeys résument parfaitement le match nul 0-0 entre le Mali et la Belgique, dimanche pour le compte de la première journée de la phase de poule du Mondial des cadets, Chili 2015. Non seulement les Aiglonnets de Baye Bah ont dominé leurs adversaires de la tête et des épaules pendant 90 minutes mais en plus, la sélection malienne a écrasé la rencontre par le nombre d’occasions de but. Il est impossible de dire combien d’occasions nettes de but que les champions d’Afrique en titre ont obtenu face aux cadets belges, mais une chose est sûre il y en a eu plus d’une demi-douzaine.
Dès lors on comprend la frustration voire la colère de certains supporters qui ne réalisent pas encore que ce sont ces mêmes Aiglonnets qui ont fait vibrer le public malien il y a quelques mois en remportant la Coupe d’Afrique au Niger. En tout cas, les Belges étaient bien heureux de terminer cette rencontre sans but encaissé, tant les protégés de Baye Bah ont dominé le sujet.
Il y a eu un véritable déluge d’occasions sur les cages du keeper belge, Jens Teunckens, mais les nôtres se sont montré incroyablement maladroits dans le dernier geste, à l’image de Boubacar Traoré ‘’Abouta’’, auteur de 3 buts lors de la dernière CAN qui voyait son but refusé pour hors-jeu (25è min). Cinq minutes plus tard, l’attaquant malien trouvait le poteau adverse (30è min) avant d’échouer à deux reprises sur le gardien belge (32è, 44è min). S’y ajoute cette puissante frappe de Sékou Koïta sur le montant gauche de Jens Teunckens.
Le manque de réalisme de Boubacar Traoré le suivait après la pause avec une nouvelle frappe à côté (46è min). Les Maliens dominaient tout aussi copieusement la seconde période, avec moins d’occasions franches mais avec le même manque de sang-froid devant le but. Les Belges, inexistants durant cette rencontre si ce n’est défensivement, tenteront de se montrer plus inspirés contre le Honduras le 21 octobre prochain lors de la deuxième journée du Groupe D, tandis que le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers s’efforceront de régler la mire face à l’Equateur. «Nous avons eu beaucoup de malchance aujourd’hui.
Nous avons eu de nombreuses occasions mais nous n’avons pas su marquer. La Belgique a bien défendu, surtout en seconde période. Ils ont bien fermé les espaces et il était plus difficile pour nous de nous procurer des occasions. Nous sommes d’ordinaire beaucoup plus efficaces, comme nous l’avons démontré au championnat d’Afrique. Néanmoins, nous pouvons être fiers de notre performance aujourd’hui», commentera le sélectionneur national Baye Bah. Dans l’autre rencontre du groupe D, l’Equateur s’est promené 3-1 devant Honduras, prenant ainsi la tête du classement avec 3 points devant le Mali et la Belgique (1 point chacun). Le Honduras ferme la marche avec 0 point.

B. THIERO

source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *