Mme Sy Aminata Makou Traoré, présidente de l’APJS face à la presse : “Les Journées du sport au féminin visent à favoriser la pratique du sport chez les femmes

L’Association pour la promotion de la jeunesse et des sports (APJS) a organisé le samedi 24 septembre dernier, au siège du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), une conférence de presse pour parler des activités de la 1re édition des Journées du sport au féminin du 30 septembre au 2 octobre sur plusieurs terrains du district de Bamako. L’objectif de cette activité est de favoriser la pratique du sport chez les femmes.

La conférence de presse était animée par Mme Sy Aminata Makou Traoré, président de l’APJS, avec à ses côtés Nouhoum Diallo, président de la commission d’organisation des Journées du sport au féminin, Moussa Camara dit Wara, secrétaire administratif de l’AGBM, Yaya D. Maïga, coordonnateur du projet Pacemaker de l’APJS. Depuis quelques années, l’Association et son partenaire Cnosm sont engagés en faveur de la mixité dans le sport, notamment en favorisant l’accès des femmes à la pratique sportive et aux instances dirigeantes du sport. Pour matérialiser cet engagement que l’APJS a initié ces activités dénommées “Journées du sport au féminin”.

Selon sa présidente, les Journées du sport au féminin ont pour objectif de soutenir les autorités publiques dans la mise en œuvre de politique nationale consacrée à la sensibilisation des femmes aux bienfaits de la pratique sportive et à l’importance de leur rôle dans la gestion des organisations sportives. “Les épreuves mixtes s’invitent dans les plus grands événements sportifs, à l’image du relais natation mixte inscrite aux Jeux olympiques 2020 à Tokyo. Véritable laboratoire d’idées du CIO, les Jeux olympiques de la jeunesse font de la mixité un de leurs fers de lance. Aux Jeux mondiaux, les disciplines mixtes prennent aussi leur envol. L’ultimate, sport de disque par équipe, y est entré avec sa catégorie mixte. Le sport est reconnu comme un facteur de culture et un contributeur majeur au développement humain et au renforcement de la cohésion nationale et au rapprochement des peuples. La pratique sportive et la culture du sport ne sont pas un remède miracle. Elle nous pousse à trouver notre place dans la société”, a-t-elle relevé.

Pour le président de la commission d’organisation, les Journées du sport au féminin se déclineront en activités sportives et en formation dans le district de Bamako. “Il s’agira d’organiser des activités sportives et des formations sur le thème ‘Femme, sport, la santé et la culture’. Les activités sportives programmées sont le football féminin, basket-ball féminin 3×3, la démonstration d’arts martiaux (sambo, viet-vo-dao vovinam et karaté), la marche sportive, lutte traditionnelle et la compétition de bras de fer. En coordination avec le Cnosm et les partenaires, nous assurerons des séances de formations aux participants sur le rôle des femmes dans la gestion des organisations sportives”, a-t-il exhorté.                                               

Mahamadou Traoré

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.