Ministère des sports/Femafoot : les raisons d’une brouille

L’une des facettes de la crise qui mine le football malien, c’est certainement les rapports conflictuels existant depuis fort longtemps entre le département des sports et l’instance dirigeante du football malien. Cette divergence étalée, aujourd’hui, sur la place publique cache mal une guerre pour le contrôle des sous générés par le football….

general boubacar baba diarra president federation malienne football femafoot conference

-Maliweb.net-Le mardi dernier, à l’occasion d’une conférence de presse dont il était le seul animateur, le président de la fédération malienne de football, Boubacar Baba Diarra, a regretté cet état de fait. Avant de prôner le dialogue et la concertation pour une gestion responsable des difficultés que traverse le football dans notre pays. Le président de la Femafoot, a admis l’existence de rapports conflictuels entre la Femafoot et le département. «Le département nous suspecte d’opacité dans la gestion des ressources de la fédération ; c’est là un mauvais procès qu’on nous fait», dira Boubacar Baba Diarra. Selon lui, tout le problème se situe au niveau des fonds que les partenaires mettent à la disposition de la fédération pour le financement de ses activités. «Le football est par nature une discipline qui demande beaucoup de ressources pour son développement. Au regard de la faiblesse du budget national, la fédération est obligée de démarcher d’autres partenaires pour avoir des fonds additionnels», a ajouté Boubacar Baba Diarra.

Expliquant les sources de financement de sa structure, le président de la Femafoot, insistera sur l’apport de ses partenaires internationaux. Sur le plan international, poursuit t-il, la fédération malienne de football bénéficie de l’apport de deux partenaires stratégiques : la Confédération africaine de football (Caf) et la fédération internationale de football (Fifa). Le premier verse annuellement aux fédérations une subvention de 125 millions de F CFA. Mais, il s’agit d’un fonds qui n’est pas destiné au trésor public, a indiqué M Diarra. «La Caf envoie chaque fin d’année ses propres experts pour venir vérifier l’utilisation qui a été faite de ce fonds». S’agissant de la Fifa, poursuit-il, c’est des droits télévisuels qu’elle verse généralement aux fédérations nationales pour la couverture des compétitions de football.«Aujourd’hui, le département cherche par tous les moyens à avoir un regard sur la gestion de ces ressources», a affirmé le président de Malifoot. Qui se désole de tous les problèmes que cette situation impose à la discipline sportive. «Un tel rapport conflictuel ne rapporte rien ; En responsables, essayons de discuter, et que chacun reste dans ses prérogatives ; Pour ma part je suis toujours ouverts à ces discussions… », a indiqué le président de la Femafoot.

Papa Sow

Source: Autre presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *