Mamadou Sanogo, président de la FEMABOXE : «MOHAMED ALI N’ETAIT PAS UN HOMME ORDINAIRE»

 

mohamed ali boxeur americain mort

Pour le président de la Fédération malienne de boxe (FEMABOXE), Mohamed Ali a marqué son temps et restera à jamais une légende du noble art. «Mohamed Ali et moi, avons presque le même âge. Je le connaissais beaucoup et j’ai vu tous les grands combats de sa carrière. Pour moi, Mohamed Ali était un excellent athlète, le premier boxeur de l’histoire à utiliser l’intelligence à la place du muscle sur un ring», confie Mamadou Sanogo. «Il gagnait presque tous ces combats comme ça, c’est-à-dire en s’appuyant surtout sur son intelligence. C’est très important de le souligner parce que nombre de personnes pensent que la force physique est la caractéristique principale de la boxe. Mohamed Ali a gagné presque tous ses grands combats en imposant sa technique à ses adversaires. Il était très intelligent, je n’ai jamais vu un boxeur comme lui», souligne le président de la FEMABOXE, avant d’évoquer les qualités humaines de l’homme et son combat contre l’injustice. «Pour moi, Ali n’était pas un homme ordinaire. Il y a des gens comme ça dans toutes les sociétés, mais souvent on ne les écoute pas. Ali a posé des actes d’une grande importance tant aux Etats-Unis qu’en Afrique. Son refus d’aller combattre au Vietnam parce qu’il était contre la guerre et sa décision de venir affronter Foreman en Afrique précisément en RD Congo (ex-Zaïre) sont autant d’actes qui ont éveillé des consciences», martèle Mamadou Sanogo. Le président de la FEMABOXE poursuit : «Ce n’est pour l’argent que Mohamed Ali est venu boxer en Afrique, à travers son combat contre Foreman, il voulait simplement montrer aux Africains qu’avec la volonté et l’intelligence, on peut réaliser tout ce qu’on veut. Il l’a prouvé sur le ring en dominant Foreman qui était jusque-là considéré comme un boxeur invincible. On ne peut pas dire toutes les qualités de Mohamed Ali, c’était un grand défenseur des droits civiques». Et Mamadou Sanogo de conclure : «Si Mohamed Ali a reçu la plus haute distinction en Amérique et si son oraison funèbre a été prononcée par l’ancien président des Etats-Unis, Bill Clinton, c’est que l’homme n’était pas seulement une légende de la boxe, il était surtout un exemple pour des millions d’Américains».

S. B. TOUNKARA

Boxe, funérailles de Mohamed Ali : L’ADIEU AU BOXEUR DE LEGENDE

Vendredi 10 juin, people et anonymes étaient réunis à Louisville, dans l’Etat du Kentucky pour les obsèques de Mohamed Ali,décédé le 3 juin à 74 ans. Ali a été inhumé au cimetière de Cave Hill en présence de ses proches. Mais avant de rejoindre la dernière demeure du boxeur de légende, son cortège funèbre a parcouru une trentaine de kilomètres dans les rues de sa ville natale, passant notamment devant sa maison d’enfance où les hommages des fans ont été plus nombreux. Une foule d’anonymes avait d’ailleurs constitué une haie d’honneur tout le long des 30 km parcourus par le cortège de 20 limousines, couvrant le corbillard de Mohamed Ali de fleurs. Après cette arrivée pavée de fleurs au cimetière de Cave Hill, le cercueil de Mohamed Ali a ensuite été porté en terre par quelques-uns de ses proches, dont l’ancien boxeur Lennox Lewis et l’acteur Will Smith. Will Smith qui s’était glissé dans la peau du « greatest » pour le film Ali (2002) était ensuite devenu proche du boxeur. Si les proches du défunt ont pu lui rendre hommage, après l’inhumation de Mohamed Ali, une cérémonie publique réunissant 15 000 personnes était également organisée.  Si une foule d’anonymes a répondu présent pour dire au revoir au célèbre boxeur, de nombreuses personnalités – chefs d’état, sportifs, célébrités – avaient également fait le déplacement pour lui dire adieu. Will Smith, les boxeurs Lennox Lewis et Mike Tyson, le footballeur David Beckham, Arnold Schwarzenegger, le réalisateur Spike Lee ou encore l’ancien président d’Afghanistan Hamid Karzaï étaient venus entendre l’éloge funèbre prononcé par l’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton et le comédien Billy Crystal. Et si le président Barack Obama n’a pu être présent, il a envoyé un message délivré par Valérie Jarrett, une amie très proche.

 

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *