Mali-Maroc : Les supporters affichent leur confiance

Salif Diakité «Babou », 32 ans, logisticien et transporteur : «Le Maroc est favori car il est le tenant du titre. Les Lions de l’Atlas ont une attaque de feu et n’ont pas eu de matches difficiles, ni en quart, ni en demi-finale, alors que les Aigles du Mali ont joué deux fois 120 minutes. Mais pour moi, l’esprit combatif et compétitif des Aigles peut leur permettre de remporter ce trophée tant attendu par le peuple malien».

Tidiane Koné, 30 ans électricien : «Il ne faut pas que les nôtres se jettent à l’abordage dès le coup d’envoi, car l’équipe marocaine est bien soudée. Les Lions de l’Atlas se connaissent parfaitement bien. Mais si on arrive à tenir défensivement pendant la première période, la deuxième période sera meilleure et elle pourra procéder par des contres avec nos deux couloirs (Demba Diallo et Moussa Ballo) pour les prendre à défaut. Nous avons nos chance, si nous arrivons à résister jusqu’aux tirs au but. Comme le dit l’adage, jamais deux sans trois».

Ahma Dicko, 34 ans, vendeur de cartes de crédit téléphonique : «C’est une finale, chaque équipe à sa chance. C’est 50-50. Le Mali n’a peur d’aucune équipe dans cette compétition, même s’il agit du champion en titre. On va jouer à fond nos chances. C’est vrai que l’équipe manque d’efficacité devant les buts depuis le début de la compétition, mais dans cette finale tout est possible. On a besoin de cette coupe. Les joueurs maliens ont toujours fait de grandes choses quand les gens ne croient pas en eux. Dans cette opposition tout le monde voit le Maroc remporter le trophée mais beaucoup de gens seront surpris car le Mali va gagner».

Lassina Traoré, 40 ans, commerçant : «Ce sera une finale difficile et très serrée. Les nôtres doivent faire attention en défense car les Marocains ont des joueurs rapides et qui peuvent faire la différence à tout moment. L’entraîneur doit changer son attaquant de pointe. Si on arrive à marquer le premier, ce sera fini pour les Marocains. Je suis confiant, je vois le Mali remporter cette coupe».

Souley Baba, 43 ans, commerçant : «Je souhaite du fond du cœur que le Mali remporte cette coupe. Une finale se joue avec le cœur, vu l’effort que les joueurs ont fourni depuis le début de la compétition, on leur souhaite bonne chance. Compte tenu de la situation du pays, ce sera un grand soulagement pour toute la nation. Généralement, le Mali n’a pas peur des équipes maghrébines, que l’entraîneur demande simplement aux joueurs de jouer leur football.

On peut craindre un peu le manque de fraîcheur physique, mais dans une finale tout est possible. On va battre les Marocains et retourner au bercail avec la coupe. Personnellement, je n’ai jamais douté de cette équipe. Certes, elle a quelques problèmes devant et sera privée de services de deux cadres, à savoir Mamadou Doumbia et Ibourahima Sidibé, mais je suis confiant. Aussi, je demande à toutes les Maliennes et à tous les Maliens de faire des bénédictions pour les enfants».

Propos recueillis par
Boubacar KANTÉ

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.