Makan Moussa Sissoko, président de la commission de recours de la FEMAFOOT à propos des décisions du TAS : « Yeli Sissoko et consorts n’ont plus d’autres voies de recours… »

Face à la tentative de falsification en cours des décisions du TAS, le président de la commission centrale de recours de la FEMAFOOT, Makan Moussa Sissoko a animé, mardi dernier, un point de presse au siège de la FEMAFOOT pour apporter des précisions.

Makan Moussa Sissoko directeur general anpe accuse justice

Le président de la commission centrale de recours de la FEMAFOOT, Makan Moussa Sissoko a tenu mardi dernier au siège de la Fédération Malienne de Football un point de presse. Il s’agissait pour lui de présenter le jugement qui a  été rendu par le TAS dans le litige qui oppose la Fédération  Malienne de Football au sieur Yéli Sissoko et consorts. Selon lui, le TAS  a bien reçu l’appel et a examiné tous les points de droit par les appelants comme l’attestent les 27 pages du jugement. La requête, dit-il, a été reçue, examinée et rejetée par le TAS en ces termes : «  l’appel déposé est irrecevable ».

Pour le président de la commission de recours, le verdict du TAS est très clair. La demande formulée par les plaignants à savoir l’annulation de l’Assemblée Générale Ordinaire  du 10 janvier 2015 de la FEMAFOOT est irrecevable, c’est-à-dire que leur demande n’est pas fondée ni en droit, ni  dans les faits.  Contrairement à certaines allégations dans la presse, le président de la commission de recours de la FEMAFOOT dira  que le tribunal s’est déclaré clairement compétent, a examiné leurs recours et a mis un jugement à leur disposition.  Selon lui, c’est une injure à l’intelligence humaine que de penser que cette autorité puisse rendre une décision incomplète. A l’en croire, il n’ ya  aucune autorité au dessus du TAS en matière de sports.  Ce qui lui fera dire que la décision du TAS est sans recours.  « Donc pour nous, le litige est clos », ajoute-t-il.

Ayant prévenu  par ailleurs les parties que cette procédure ne saurait être gratuite, le TAS  dit clairement  que la présente procédure arbitrale dont le montant sera communiqué par décision séparée sera supporté à hauteur de 20 %  par la FEMAFOOT, 80%  par Yeli Sissoko. Ce qui veut dire que Yéli Sissoko et consorts verseront solidairement un montant de 3 000 francs Suisses soit 2 .139.130 francs CFA, a expliqué Makan Moussa Sissoko.

« Au lieu de payer des pages publicitaires dans les journaux de la place, Yéli Sissoko et consorts devaient plutôt s’employer auprès de leurs sponsors à réunir les fonds nécessaires pour faire face à l’amende qui va tomber incessamment car le TAS, la plus haute instance juridictionnelle du sport mondial ne plaisante pas » a conclu le président de la commission centrale de recours de la FEMAFOOT, Makan Moussa Sissoko.

Almihidi  Touré

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *