Ligue des champions d’Europe : UN ROULEAU COMPRESSEUR NOMME BAYERN MUNICH

Tout était déjà dit à la pause dans une Allianz Arena rouge de joie. Un jour après le 70è anniversaire de la légende Gerd Müller, ses successeurs lui ont rendu un bel hommage. A commencer par Lewandowski, qui a ouvert le score dès la 10è minute, sur un service parfait de Thiago Alcantara. Un autre Müller, Thomas en l’occurrence, a signé le 2-0 (29è minute) avec son opportunisme coutumier, avant le bijou de la soirée signé Alaba (44è minute), qui ponctuait d’une frappe dans la lucarne une très grande mi-temps des Bavarois.
Entré en jeu à la 54è minute pour un excellent Coman, Robben a mis moins d’une minute pour saler l’addition, transformant un centre en retrait parfait d’Alaba (55è minute). Giroud a sauvé l’honneur des Anglais (69è minute) avant le point final mis par Müller (89è minute). Le Bayern s’est présenté en mode rouleau compresseur contre des Gunners désarmés et asphyxiés par le pressing imposé par les hommes de Pep Guardiola.

Bayern Munich equipe football joueurs clubLes Allemands ont étouffé les visiteurs à mi-terrain, récupérant tous les ballons et lançant attaque sur attaque, variant à merveille leur jeu. Sans un grand Petr Cech, une fois encore auteur de plusieurs arrêts étonnants, l’addition aurait pu être plus lourde encore pour les Londoniens.
Dans l’autre rencontre de la poule, Olympiakos (avec Kasami) a battu Dinamo Zagreb 2-1 au Pirée. Arsenal se retrouve ainsi dans une situation très précaire, avec 3 points, comme Zagreb. Le Bayern et Olympiakos en comptent 9 et sont très proches de la qualification et n’auront besoin désormais qu’un simple match nul pour valider leur billet pour les huitièmes de finale.
Tenant du trophée, le FC Barcelone a virtuellement obtenu son billet pour les 8es de finale. Sa victoire contre BATE Borisov (3-0) a été logique à défaut d’être emballante. Le Barça a marqué grâce à Neymar (30è minute s.p et 83è minute) et Suarez (60è minute). Mission accomplie donc, mais sans brio.
Derrière les Catalans, la Roma a repris la main dans la course à la 2e place. Les Italiens l’ont emporté 3-2 contre le Bayer Leverkusen. L’ancien Bâlois Mohamed Salah a été très en vue au Stade olympique, l’Egyptien ouvrant ainsi la marque dès la 2è minute. Dzeko a ajouté le numéro deux peu avant la demi-heure. Auteur du 4-4 au match aller, Admir Mehmedi a une fois encore trouvé le chemin des filets en réduisant l’écart dès la reprise (46è minute), avant qu’Hernandez n’égalise peu après (51è minute).
Sur penalty, Pjanic a donné la victoire à la Roma, qui possède 5 points contre 4 au Bayer et 3 au BATE. José Mourinho peut respirer: le succès difficile conquis contre Dynamo Kiev (2-1) lui a peut-être permis de sauver son poste sur le banc de Chelsea. L’ancien défenseur du FC Bâle Alexander Dragovic a été très en vue. Il a donné l’avantage aux Anglais sur un autogoal (34è minute), avant de se racheter en égalisant (78è minute). Cinq minutes plus tard, Willian donnait la victoire aux siens sur un superbe coup franc. Eden Hazard n’est entré qu’en fin de match.
Porto, vainqueur 3-1 du Maccabi Tel-Aviv en Israël, mène le classement avec 10 points. Chelsea en a 7 et Kiev 5. Le Zenit Saint-Pétersbourg sera au rendez-vous des 8es de finale. Les Russes ont gagné 2-0 à Lyon. Leurs deux buts ont été inscrits par Dzyuba, la révélation de la saison en Russie, à chaque fois après un travail préparatoire du Brésilien Hulk. Le Zenit compte le maximum de 12 points. Malgré sa défaite en Belgique contre La Gantoise (0-1), Valence reste 2è avec 6 points, contre 4 aux Belges et 1 à l’OL.

Chelsea : UN GROS SOULAGEMENT POUR JOSé MOURINHO

L’entraîneur José Mourinho, sous pression en raison de la mauvaise passe traversée par Chelsea, a accueilli avec «un gros soulagement», la victoire 2-1 devant le Dynamo Kiev, mercredi, lors de la 4è journée de Ligue des champions, ajoutant que «les fans voulaient que je reste».
«Les joueurs méritent cette récompense pour tout leur travail. Plusieurs joueurs reviennent à leur niveau normal en dépit de sensations collectives étranges quand le négatif revient. Et il y en a à chaque match. La différence aujourd’hui, c’est que l’on a gardé confiance même dans ces moments», a souligné le technicien portugais. «Mentalement, je crois que l’équipe est restée forte après l’égalisation. Ils ont continué d’essayer.
Bon, 1-1 ce n’était pas non plus un drame, car on pouvait encore se qualifier sur les deux derniers matches. C’était acceptable, mais l’équipe a montré qu’elle voulait gagner et s’est sortie de cette mauvaise passe. On peut toujours finir premier, ce qui n’est pas le plus important.»
Concernant l’auteur du but de la victoire, Willian, le Sepecial One lui a rendu un grand hommage. «Willian joue très bien, ça ne date pas d’aujourd’hui et cela fait longtemps. Mais tout le monde a fait son boulot ce soir (ndlr : mercredi soir). C’est mérité de retenir Willian en raison de son activité, de sa qualité avec la balle et de sa participation au jeu sur les deux buts.»
Evoquant son avenir à Chelsea, Mourinho dira que «les fans estiment que je suis un bon pro, que j’ai amené de bons moments et qu’on a de bons souvenirs. Jusqu’à mon dernier jour dans ce club, que ce soit dans quatre, dix ou quinze ans, je donnerai toujours tout pour eux. Depuis que je suis revenu, ce stade est incroyable avec moi, mais cela n’a rien de comparable avec aujourd’hui, à une période où vous réclamez ma tête. Ils ont dit qu’ils voulaient que je reste et ils voulaient le dire à tout le monde.
Je ne peux pas les remercier autrement qu’en donnant tout. J’ai beaucoup parlé aux joueurs pour leur dire de ne pas s’écrouler dans la difficulté. Et ils l’ont fait.»

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *