Ligue des champions d’Europe : LE SHOW DU REAL MADRID

Il y a des soirs où l’on aurait mieux fait de rester au chaud chez soi. Les joueurs de Malmö sont repartis de Madrid les valises bien pleines mardi soir. Défaits 8-0, les Suédois ne se consoleront même pas avec la Ligue Europa puisque ce sont les Ukrainiens du Shakhtar Donetsk qui ont été reversés en C3. Après l’humiliation subie face au Barça lors du clasico (0-4) et les déboires en coupe du Roi (élimination face à Cadix sur tapis vert), les socios madrilènes avaient bien besoin de retrouver le moral.

cristiano ronaldo joueur football real madrid espagne karim benzema
Il n’aura pas fallu longtemps pour que les discrets madridistas lèvent leur main au ciel. Dès la douzième minute de jeu, Karim Benzema poussait le ballon dans les filets du portier de Malmö. Le début d’un long calvaire pour Wiland et ses partenaires. Le Français dans tous les bons coups inscrivait également le deuxième but des Merengue de la tête suite à un centre magnifique de Cristiano Ronaldo. Le début du show du Portugais qui allait ensuite inscrire les quatre buts suivant de son équipe.
Sur coup franc, du gauche en renard des surfaces, du droit suite à un bon enchaînement et à la reprise d’un centre d’Isco, le triple Ballon d’or était partout. Avec ses quatre réalisations, Cristiano Ronaldo devenait le meilleur buteur de l’histoire des phases de poules de la Ligue des champions avec onze buts. Mais le spectacle n’était pas terminé puisque Mateo Kovacic participait lui aussi à la fête en alourdissant un peu plus le score, avant que Karim Benzema ne vienne clôturer la marque. Merci pour ce moment.

MU : LE PRIX DE L’ELIMINATION

L’élimination en phase de groupe de la ligue des champions de Manchester United en plus d’être raillé par la presse anglaise est un énorme manque à gagner pour les finances du club. Après une saison blanche, les dirigeants Mancuniens s’étaient pourtant montrés prudent en budgétisant un quart de final pour le retour du club en Ligue des Champions 2015/2016.
L’élimination prématurée en phase de groupe a pour conséquence directe la perte d’environ 17 millions d’euros dans le meilleur des cas. Dans le détail : 3 millions pour deux victoires en poule, 8 millions d’euros pour une qualification en 8ème de finale et 6 millions pour une qualification en quarts de finale.
Mais le problème économique à Old Traford n’est pas tellement la Ligue des Champions, mais plutôt le contrat avec adidas. Paraphé autour du double projet d’une pérennisation du club dans la plus grande compétition européenne et du titre de champion d’Angleterre.
La pression vient donc de monter d’un cran. Actuellement 4ème de la Première League, mais dans un championnat encore aléatoire, ManU est condamné à être Européen jusqu’en 2017. Sinon, si les Red Devils ratent le coche du Top 4, le contrat record signé l’an dernier avec adidas, sera considérablement revu à la baisse, de l’ordre de 30 millions d’euros.
L’épée de Damoclès est au dessus de la tête de Luis van Gaal et les siens, pour qu’ils gagnent le championnat d’Angleterre et les 5 millions d’euros qui vont avec. L’élimination prématurée en Champions League force les Mancuniens à se concentrer sur de nouveaux objectifs.
A ce stade, le manque à gagner de la Ligue des champions se chiffre donc à 17 millions d’euros pour Manchester United mais ce sera bien pire s’il n’est pas européen la saison prochaine, à hauteur de 35 millions d’euros, supplémentaires. Tout cela pouvant aussi avoir pour conséquence une baisse du contrat entre le club et l’équipementier allemand. Le manque à gagner s’élèverait alors à 272 millions d’euros jusqu’à l’échéance du bail, en 2025.

Mondial-2022 : LA FIFA REPOUSSE SA DÉCISION SUR LE NOMBRE DE STADES AU QATAR

La Fifa a décidé de repousser à janvier 2016 sa décision sur le nombre de stades qui seront utilisés lors du Mondial-2022 au Qatar, a indiqué hier le comité d’organisation.
Cette décision devait être prise avant la fin décembre 2015. « Nous nous étions mis d’accord pour prendre la décision concernant le nombre de stades pour la Coupe du monde avant la fin de l’année, mais à cause de l’importance du sujet, nous avons décidé de reporter la décision », avait annoncé mardi le secrétaire général assistant du comité d’organisation Nasser al-Khater. Il avait précisé que la décision serait prise « en janvier ». Le dossier de candidature du Qatar prévoyait douze stades, mais il a été question, depuis, de réduire à huit enceintes. C’est la Fifa qui prendra la décision finale.
Si le chiffre de huit est retenu, ce sera le plus petit nombre de stades pour l’organisation d’un Mondial depuis l’édition 1978 en Argentine, qui s’était jouée dans six enceintes. Mais à l’époque, seules 16 équipes y participaient, contre 32 qui se qualifieront pour le Qatar en 2022.
Les travaux de construction ont débuté pour six stades et les responsables qataris assurent que les enceintes seront prêtes en 2020. Les autorités du Qatar sont régulièrement mises en cause par les défenseurs des droits de l’Homme pour les conditions de travail sur leurs chantiers des travailleurs migrants.

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *