L’Espagne brise le rêve malien

Le Mali ne disputera pas une deuxième finale de coupe du monde U-17 d’affilée.

Abdou Salam Ag Jiddou footballeur joueur aiglonnet

Les Aiglonnets se sont inclinés (3-1) face à la Rojita, qui s’offre un remake de la finale de la coupe d’Europe face à l’Angleterre.

Le Mali va sûrement ruminer cette défaite, tant les circonstances lui ont été défavorables. Mais au-delà, l’équipe pourra également s’en vouloir d’avoir fait preuve d’autant de naïveté défensive et autant vendage devant les buts. Face aux champions d’Europe, le Mali a très mal débuté sa rencontre. Youssouf Koita, sauvait le Mali dès la deuxième minute de jeu, en détournant en corner une belle frappe de l’attaquant espagnol. A la 18ème minute, le Mali concédait un penalty sur une faute d’Abdoulaye Diaby. Sentence transformée par l’attaquant espagnol Abel Ruiz. Dominateurs, mais frileux derrière, les Aiglonnets se faisaient prendre en compte. Et l’un de ces contres fut fatal aux Maliens. Après quelques tergiversations au milieu de terrain, Ferran lançait son capitaine dans la profondeur qui ajustait bien sa frappe pour réussir un doublé, 2-0, à la 42ème.

En dépit de ce deuxième but juste avant la mi-temps, le Mali attaquait la seconde période avec envie et détermination. Mais les trop nombreuses frappes (29 au total) étaient soient non cadrées, ou repoussées par une défense bien repliée de l’Espagne. Et quand ce n’est pas le cas, c’est le sort qui s’acharne sur l’équipe de Jonas Komla. A la 62ème, une lourde frappe de Cheick Oumar Doucouré, heurtait la barre, avant de franchir la ligne de but espagnole, mais l’arbitre sans l’aide de la vidéo, n’accorde pas le but, qui aurait pu tout changer dans le match. Neuf minutes plus tard, l’Espagne enfonçait le clou, sur une tête de Ferran qui trompe le gardien malien. A 3-0, on aurait pu penser les joueurs abattus, il n’en a rien été. Dans la foulée de ce but espagnol, l’attaquant malien Lassana N’Diaye, après avoir subtilisé le ballon à un défenseur espagnol, alla battre avec sang-froid Alvaro, pour réduire le score. Une réduction du score qui s’avéra finalement inutile, malgré la bonne volonté, les Aiglonnets ne réussirent pas un nouveau but qui aurait donné lieu à une fin de match folle.

Le Mali jouera pour le podium samedi, face au Brésil, éliminé plus tôt par l’Angleterre.

 

Source: journaldumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *