Les gros bras du Mali soutiennent les Forces Armées et de Sécurité

Avec les effigies des ministres de la Défense et des Anciens combattants et de la Sécurité et de la Protection civile, sous la tribune, le  spectacle était haut en couleurs, dimanche dernier, au terrain de football de Korofina. Des filles habillées aux couleurs des Gros bras et du ministre de la sécurité, ont défilé dans l’ambiance d’une sonorisation, qui attirait les gens de l’entourage. Assisté par la jeunesse de  Korofina Nord, le Groupement des Gros Bras du Mali (GGBM), a donc rendu hommage aux Forces armées et de sécurité, en organisant des compétitions de bras de fer et de développer-coucher, communément appelé les haltères. Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Salif Traoré, a présidé la cérémonie.

Le chargé de communication du GGBM, Béni Dagnon, a expliqué au public, l’objet de la cérémonie. Il fallait soutenir les Forces armées et de sécurité dans un contexte difficile. Il n’a pas compris que, malgré les difficultés rencontrées par nos Forces armées et de sécurité, des policiers soient tués à Sénou et à Niono. C’est surtout, à cause de ces dérives que les Gros bras ont estimé qu’il fallait continuer à sensibiliser la population. Les Gros Bras, aussi, a dit Beni Dagnon, concourent à assurer la sécurité. Ensuite, des compétitions de lever de poids appelés « développer-coucher »  ont commencé. Le champion, Nouhoum Bagayoko, qui a soulevé 190 kgs, a reçu des mains du ministre de la Sécurité une enveloppe financière. Les femmes, aussi, étaient à l’honneur et c’est Mariam Fomba, qui est sortie victorieuse de la première manche de bras de fer.

B.D.

Canard Déchaîne

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.