La FIFA et le Qatar réaffirment le maintien du Mondial 2022

président FIFA Joseph  Blatter

La Coupe du monde 2022 va-t-elle toujours avoir lieu au Qatar ? Il a suffi d’une déclaration d’un membre allemand du Comité exécutif de la FIFA, Theo Zwanziger, pour mettre le feu aux poudres à un dossier déjà brûlant. « Je crois que finalement la Coupe du monde 2022 n’aura pas lieu au Qatar », a déclaré, lundi 13 septembre, au quotidien Sport Bild Plus l’ancien président de la Fédération allemande de football (DFB). Le motif ? Les problèmes liés à la chaleur estivale dans le pays du Golfe et les risques pour les joueurs et les supporteurs.

« Les médecins disent, et j’avais insisté sur ce point dans le protocole, qu’ils ne peuvent pas garantir qu’une Coupe du monde puisse se tenir en été dans ces conditions, a souligné Zwanziger, qui n’a pas trouvé dans les techniques de refroidissement des stades et des centres d’entraînement une solution. La Coupe du monde ne concerne pas seulement les stades. Il y a aussi des supporteurs qui viennent des quatre coins du monde et qui seront concernés par la chaleur. »

> Lire (édition abonnés) : FIFA confidential, le rapport qui fait trembler la planète foot

« Le premier incident mettant la vie en danger ferait l’objet d’une enquête. Et ça, personne au comité exécutif de la FIFA ne voudrait y répondre », a renchéri le membre allemand, dont les propos font échos à ceux de son supérieur, « Sepp » Blatter, qui avait reconnu que l’attribution du tournoi au Qatar avait été « une erreur », en mai, et que le tournoi devait probablement se jouer en hiver.

« LE MONDIAL AU QATAR LAISSERA UN HÉRITAGE POSITIF »

Quelques heures plus tard, Nasser Al-Khater, directeur exécutif du comité d’organisation Qatar 2022, s’est fendu d’un communiqué pour réaffirmer le maintien de « leur » Mondial. « Le Qatar accueillera le Mondial en 2022, en dépit des commentaires du Dr Zwanziger (…), qui reflètent son opinion personnelle et non celle de la FIFA. La seule question qui demeure (…)

Lire la suite sur lemonde.fr

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.