Jean-Claude Sidibé : «Ma candidature ne souffre d’aucune incohérence…»

C’est les 12 et 13 avril prochains que l’instance dirigeante du basket-ball malien procédera au renouvellement de son bureau exécutif. Le 2ème vice-président de l’actuel bureau, Jean-Claude Sidibé, officiellement candidat pour la présidence de la Fédération malienne de basketball, promet de redonner un souffle nouveau à notre balle au panier, à travers la propagation de la pratique du basket-ball en milieu scolaire. Nous l’avons rencontré, la semaine dernière, dans un entretien à bâton rompu.

basketball competition

C’est en 2000 que Jean-Claude Sidibé a intégré la famille du basket-ball malien. «Un jour, l’ancien président de la Fédération malienne de basketball et ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang, à travers un ami, m’a appelé pour faire de moi son conseiller. Entre temps, la Ligue de Bamako cherchait aussi quelqu’un et c’est ainsi que j’ai dit à Hamane Niang que je préfèrerai travailler à la Ligue régionale de basketball du District de Bamako et comprendre les choses depuis la base. C’est comme ça que j’ai été élu à la tête de la Ligue de Bamako», explique Jean-Claude Sidibé.

Selon un officiel technique, le passage de Jean-Claude Sidibé à la tête de la Ligue de Bamako (2000 à 2005) a marqué les esprits. «A la tête de la Ligue, j’ai valorisé le travail des officiels techniques en doublant leur traitement ; j’ai apuré les comptes de la Ligue de Bamako et sur le plan technique, j’ai mis en place la Coupe du président de la Ligue. Tout cela a été fait sur fonds propres», se félicite Jean Claude Sidibé. Avant d’ajouter : «J’ai dépassé mon mandat d’un an et les clubs de Bamako ne voulaient pas que je quitte. Mais, j’étais appelé à d’autres missions à l’extérieur et je ne pouvais pas rester au Mali».
S’agissant de sa candidature en tant que membre du bureau sortant, Jean-Claude Sidibé dira qu’elle ne souffre d’aucune incohérence, dans la mesure où cette candidature est faite dans le seul but de donner un souffle nouveau au basket-ball malien. «Cela fait quatre ans que notre basket-ball dégringole sur le plan continental. Il souffre surtout de la mauvaise gestion des ressources humaines, mais surtout de l’opacité financière. J’ai décidé d’être candidat pour changer le système et relancer notre basket-ball. C’est tout !», a-t-il précisé.
Pour sa feuille de route, une foi élu, Jean-Claude Sidibé promet d’assainir les finances de la Fédération malienne de basket-ball. «Nous avons un partenaire qui nous finance, Orange-Mali.  Nous devons chercher d’autres partenaires, mais il faudra faire en sorte que la transparence soit le maître-mot. Si je suis élu, je rendrais compte tous  les mois au bureau fédéral ; je rendrais public l’état des finances du basket, tous les trimestres», a-t-il déclaré.
Le développement du basket-ball dans les régions occupera une place de son choix dans sa mandature.  «Je mettrai en en jeu une Coupe du président de la Fédération que je financerai entièrement moi-même dans toutes les régions. Aussi, je prends l’engagement d’augmenter les subventions des Ligues régionales  qui sont aujourd’hui à 2 000 000 FCfa», a-t-il conclu.
Avocat de son état et à 49 ans, Jean-Claude Sidibé tentera de briguer pour la deuxième fois, la présidence de la Fédération malienne de basket-ball. En 2010, Jean Claude Sidibé avait perdu les élections contre le défunt président, Abdallah Mahamane Haïdara, avant d’accepter de travailler dans le bureau de ce dernier comme deuxième vice-président. Avec le décès de ce dernier, c’est l’Honorable Seydou Diawara qui assure depuis l’intérim. Ce dernier ne s’est pas encore prononcer sur sa candidature ou non. Du coup, pour l’heure c’est Jean-Claude Sidibé qui est l’unique candidat en lice pour la présidence de la Fédération malienne de basket-ball.

Mamadou DIALLO

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *