Italie : LE QUINTUPLE POUR LA JUVE

Paul Pogba joueur football juventus turin

Avec une seule victoire lors des six premières journées de la saison, la Juventus Turin semblait tout proche de faire une croix sur le titre en Serie A… Puis le réveil a été terrible ! Au terme de la 35è journée de la Serie A, la Vieille Dame a été officiellement sacrée championne. Grâce à une victoire (2-1) arrachée face à la Fiorentina dimanche soir puis à la défaite de Naples contre l’AS Roma (0-1) lundi, la Juve compte 12 points d’avance sur son dauphin à trois rencontres de la fin de la saison et vient donc de remporter son 32e titre en Serie A.
Et cinq de suite pour la Juventus ! Après la défaite de Naples sur la pelouse de la Roma lundi soir (1-0), le club de Turin est assuré de remporter le titre de champion d’Italie. Avec onze points d’avance sur les Napolitains et trois matches à disputer, les coéquipiers de Paul Pogba ne peuvent plus être rattrapés et enchaînent donc leur cinquième titre d’affilée en Serie A, le 32e de leur histoire. Pourtant, Naples a bien tenté de retarder l’échéance sur la pelouse de la Roma deSpalletti. Trop imprécis dans la zone de vérité, les Napolitains ont cependant dominé la seconde période sans jamais trouver la faille. Même Gonzalo Higuain, meilleur buteur de Serie A, a échoué face à un Szczesny inspiré (72e). Marek Hamsik a aussi raté la balle de match en tirant à côté du but vide (83e). Tout l’inverse de Nainggollan, qui a crucifié les espoirs napolitains d’une frappe parfaite dans le petit filet (1-0, 90e). Cette victoire permet aux Romains de se rapprocher à deux points de leur adversaire du jour avec 71 points.
Ce nouveau titre de la Juventus met en lumière l’incroyable ténacité des hommes deMassimiliano Allegri. Et, tout de même, la baisse de niveau de la Serie A où aucun candidat à titre n’a su profiter du mauvais départ des Turinois. Quinzième du championnat après leur défaite contre Naples lors de la 6e journée (2-1), les coéquipiers de Paul Pogba ont su redresser la barre. Ils ont même enchaîné une fantastique série de vingt-cinq matches sans défaite en championnat depuis leur défaite à Sassuolo lors de la 10e journée (1-0). C’est simple, sur les 75 points attribués sur la période, la Vieille Dame en a glanés 73. Impressionnant.
Personne n’a pu suivre le rythme fou du tenant du titre. Seul Naples a réussi à tenir (un peu) la cadence grâce à un Higuain en feu, mais a dû se résoudre à laisser partir une Juventus revigorée par les retours en cours de saison de Sami Khedira et Claudio Marchisio, à nouveau touché la semaine dernière. Ce nouveau titre, le 32e (les titres de 2005 et 2006 ayant été révoqués) de son histoire, assoit un peu plus la supériorité de l’équipe piémontaise sur le championnat d’Italie. Mieux, il a permis au club de faire émerger de nouvelles pépites, comme Paulo Dybala. Décimée à l’été 2015 avec les départs de Pirlo, Tevez et Vidal, la Vieille Dame a réussi à surmonter cet obstacle pour redevenir une machine de guerre en championnat. Et retrouver sa couronne.

Basket-ball, NBA : Oklahoma City AFFRONTERA SAN ANTONIO EN DEMI FINALE

Les Dallas Mavericks n’avaient vraiment pas les armes, ni l’effectif, pour lutter contre Oklahoma City pour ce premier tour des play-offs. Malgré leur très bonne volonté, les Texans, diminués par les blessures, ont été battus pour la quatrième fois en cinq matches par le Thunder (118-104). Portés par Russell Westbrook (36 pts, 12 rbds, 9 pds), les hommes de Billy Donovan sont ainsi qualifiés pour les demi-finales de Conférence Ouest, où ils affronteront les San Antonio Spurs, qualifiés depuis dimanche. Lundi soir, Kevin Durant a inscrit 33 points tandis que Steven Adams a validé un double-double (15 pts, 10 rbds). Pour Dallas, Dirk Nowitzki a marqué 24 points.
Malgré un bon début de match de la part des hommes de Rick Carlisle (52,6% au tir dans le premier quart), le Thunder a fait encore mieux en prenant 11 points d’avance sur les 12 premières minutes (35-24). S’ils sont parvenus à revenir plusieurs fois à une possession d’écart, les visiteurs ont abordé le dernier quart-temps avec 10 points de retard (93-83, 36e). Dirk Nowitzki et J.J. Barea (8 pts) sont parvenus à ramener Dallas à trois points à deux reprises (99-96 puis 101-98) mais OKC a finalement achevé la rencontre sur un 17-6 en sa faveur, bien aidé notamment part Russell Westbrook.
Le duo Westbrook-Durant paraissait très remonté à l’issue de la rencontre, notamment après Mark Cuban, propriétaire de Dallas, qui avait estimé qu’il n’y avait qu’une star à Oklahoma City, à savoir Kevin Durant. Après la grosse performance réussie par Westbrook lundi soir, difficile de ne pas contredire Cuban. «C’est un idiot, a répliqué Durant. C’est un idiot, ne l’écoutez…c’est un idiot. C’est tout ce qu’on a à dire là-dessus. C’est un idiot. Question suivante». Interrogé sur l’opposition proposée par Dallas, Durant n’a pas été plus tendre envers son adversaire qu’il savait pourtant diminué : «Ils ont proposé un semblant de défense. Ils n’ont pas été solides. Ils n’ont pas été disciplinés. C’est comme ça que nous avons pu très bien shooter, à l’exception du match 2. C’est tout ce qu’il a fallu pour nous battre, une soirée où nous avons été historiquement mauvais au tir. Pour le reste, nous avons obtenu ce que nous voulions en attaque». Le genre de discours qui sera sûrement difficile à répéter lorsqu’opposés aux San Antonio Spurs.
Si du côté de Dallas l’élimination devrait être rapidement digérée, la priorité est désormais de lier son avenir à celui de Dirk Nowitzki. L’intérieur a prouvé pendant les play-offs qu’il a encore de beaux restes, suffisamment pour convaincre Rick Carlisle de le conserver l’année prochaine plutôt que de se lancer dans la reconstruction totale de l’équipe. «Il nous faut espérer que ce n’était pas le dernier match de Dirk en tant que Maverick, a lâché le coach de Dallas. Il peut être libre cet été. Je suis prêt à prendre un avion pour l’Allemagne et le récupérer. Je ne pense pas que nous devons le prendre pour acquis. Il faut lui donner ce genre de reconnaissance.»

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *