Infantino lors de la pose de la 1ère pierre du nouveau centre technique national : “Grâce à ce centre, les footballeurs maliens pourront profiter d’infrastructures modernes qui les aideront à réaliser leur potentiel”

Après sa rencontre avec les plus hautes autorités du pays et les membres du Comité exécutif de la Fédération malienne de football (Fémafoot), le président de l’instance dirigeante du football mondial, Gianni Infantino, s’est rendu le soir de sa visite à Kalaban Coura dans la Commune V du district de Bamako, pour la pose de la première pierre du tout nouveau Centre technique national de la Fémafoot.

La pose de la première pierre s’est déroulée en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa AG Attaher, de Mamoutou Touré dit Bavieux, président de la Fédération malienne de football (Fémafoot), des membres de la délégation de la Fifa, ainsi que de plusieurs membres du Comité exécutif de la Fémafoot.

Ce nouveau Centre technique national sera construit sur une superficie de 20 hectares et comprendra, entre autres, un hôtel quatre (4) étoiles, un logement pour les sélections de catégories d’âge, trois terrains de football dont un avec tribunes, des vestiaires pour arbitres et joueurs, des bureaux pour les commissaires, un bloc administratif, un bloc pour le football féminin, deux logements à six niveaux pour les cadres, une salle de gymnastique, deux piscines dont une couverte. Les travaux de l’édifice seront réalisés par la Société  Souma et associés Sarl, dans un délai de 18 mois.

Dans son intervention, le patron de la Fifa a souligné que la pose de la première pierre de ce nouveau Centre technique national est un jour historique pour le football malien et pour le Mali. “Je vais remercier le ministre de la Jeunesse et des Sports, le président de la Fédération malienne de football pour leur implication dans la réalisation de cette infrastructure. Dans un contexte pas facile pour le pays, ils ont réussi à mettre en place quelque chose d’exceptionnel. Nous, en tant que Fifa, nous sommes aux côtés du Mali et nous donnons notre petite contribution, en agissant avec des faits et des actions”, a-t-il déclaré.

Il a également annoncé que vu les efforts fournis par le ministre Mossa AG Attaher pour obtenir le terrain pour la construction du centre, on se rend compte que ce projet lui tient à cœur. “Grâce à ce nouveau centre, les footballeurs maliens pourront profiter d’infrastructures modernes, qui les aideront à réaliser leur potentiel. Je suis convaincu qu’en inaugurant les fondations de ce centre, nous inaugurons également, symboliquement, les fondations du succès retrouvé au Mali. Des joueurs de tous horizons et de toutes croyances se retrouveront ici pour porter ce grand pays vers le sommet du football africain et mondial”, a-t-il laissé entendre, avant d’ajouter que le Mali est un pays qui retrouve l’unité, la solidarité et se projette vers le futur en investissant sur les jeunes talents.

Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et des Sports a tenu à témoigner au président de la Fifa, au nom du peuple malien, sa gratitude pour avoir fait bénéficier le Mali d’une telle infrastructure sportive visant à promouvoir et développer le football dans le pays et à mieux encadrer la jeunesse. “Ce nouveau centre va certainement changer l’image du football malien, mieux, professionnaliser et propulser les jeunes talents vers un futur prospère. Nous sommes impatients de voir bientôt les jeunes formés et logés dans ce centre, premier du genre au Mali”, dit-il. Il est important de rappeler que cet établissement, construit en partie grâce aux fonds du programme Forward de la Fifa, permettra au football national et régional de bénéficier d’infrastructures d’entraînement et de développement de haut niveau.

                                                                                                                                                 Mahamadou TRAORE

 

Aguibou Bah (responsable du programme forward de la fifa aupres de la femafoot) :

La pose de la première pierre du Centre technique est un symbole fort qui va permettre à la Fédération de faire avancer le football malien”

Aguibou Bah, le responsable du Programme Forward de la Fifa auprès de la Fédération malienne de football, était l’invité de l’émission “Actu-Hebdo” de l’ORTM, le dimanche 28 février 2021. Au cours de cette émission, il a laissé entendre qu’il n’est pas donné à toutes les fédérations de recevoir le président de la Fifa pour poser la première pierre du projet auquel ils ont cru à la Fémafoot et qui se concrétise. “La pose de la première pierre du Centre technique est un symbole fort qui va permettre à la Fédération de faire avancer le football malien”, a-t-il dit.

Aguibou Bah et Infatino

Selon Aguibou Bah, la visite au Mali et à la Fémafoot du président de la Fifa, Gianni Infantino avait un caractère exceptionnel car, depuis 2002, la Fédération malienne de football n’avait pas enregistré la visite d’une personnalité de cette envergure au niveau du football. “Cette visite du président Gianni Infantino a donné espoir et joie à la communauté du football malien”, a-t-il souligné.

En faisant la genèse du Centre technique, il a indiqué qu’il va être construit à cause de l’insistance de Mamoutou Touré “Bavieux” auprès du président Infantino. L’actuel président de la Fédération malienne de football (Fémafoot), pendant sa campagne, a-t-il fait savoir, avait fait des promesses dont la construction d’un centre technique qui est acté dans un contrat d’objectif que la Fémafoot a soumis à la Fifa.Dans ce contrat, il est prévu la construction d’un Centre technique, la construction des sièges pour les 8 Ligues régionales de football et la Ligue du district de football de Bamako, la rénovation du siège de la Fémafoot.

“Le Centre technique servira, entre autres, de cadre de formation pour les footballeurs débutants, un lieu de perfectionnement pour les cadres du football parce que le football n’est pas seulement ceux qui jouent au football. Le football est tout un environnement comprenant ceux qui animent l’administration du football, les médecins pour sportifs, les arbitres, les entraîneurs, etc. Tout ce monde a besoin d’être perfectionné. En plus, le Centre va abriter une Académie pour héberger des jeunes footballeurs talentueux à travers une détection nationale. A travers cette détection, les meilleurs des meilleurs seront hébergés et formés au niveau du Centre pour servir le football de demain”, a-t-il fait savoir.

Il a informé que le Centre, situé à Sénou dans la zone aéroportuaire, sera bâti sur une superficie de 20 ha pour un délai de 18 mois à partir de la notification à l’entreprise. Il est financé sur le fonds Forward de la Fifa.  “C’est la Fifa qui finance la construction du Centre à travers son programme Forward 2.0. La Fémafoot ne fait que signer des documents, et les fonds sont directement virés dans le compte des entreprises qui seront validées par la Fifa”, a-t-il précisé.

Le Centre comprendra, entre autres, trois terrains de football dont deux avec gazon naturel et un terrain en gazon synthétique, un hôtel 4 étoiles de 40 chambres pour l’hébergement des joueurs de l’équipe première, des blocs administratifs et techniques, des dortoirs en deux blocs avec 26 chambres par bloc pour la formation des jeunes talents (garçons et filles), des vestiaires, une direction technique, une salle de restauration, des piscines, une salle de gymnastique,  etc.

Il a révélé que dans le cadre du retour de la paix au centre du pays, la Fédération a soumis à la Fifa un projet de construction d’un stade municipal à Bandiagara. D’après lui, tous ces projets seront réalisés à la faveur du retour de la quiétude au sein de la famille du football malien qui, à un moment donné, avait connu une grave crise.

C’est ainsi que Gianni Infantino a dit qu’il faut que la famille du football se retrouve parce que c’est ensemble que les gens peuvent déplacer des montagnes. Donc, cette unité est indispensable pour le développement du football. Aujourd’hui, les acteurs du football malien commencent à se retrouver. Le championnat national Ligue 1  se joue. Ce qui veut dire que tout se passe bien. D’autres actions seront posées pour prouver au peuple malien que les acteurs du football se sont retrouvés”, a-t-il affirmé. Il a appelé à bannir la violence dans les stades.

A rappeler que la première pierre du Centre technique a été posée, le jeudi 25 février 2021, par le président de la Fifa, Gianni Infantino, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, et le président de la Fédération malienne de football, Mamoutou Touré dit “Bavieux”.

Siaka Doumbia

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *