France : Falaye et Ibrahima Koné, pour sauver des clubs moribonds

Alors que la Can du Mali a été, en général, décevante avec une élimination précoce en 8es de finale, quelques rares joueurs ayant su se mettre au-dessus de la mêlée récoltent déjà les fruits de leurs prestations lors de cette compétition continentale. D’un défi à un autre, le défenseur Falaye Sacko et l’attaquant Ibrahima Koné, qui ont rejoint l’AS Saint-Etienne et le FC Lorient, auront la lourde charge sur les épaules d’aider leur nouveau club respectif, qui occupe la dernière et l’avant-dernière places, à se maintenir dans l’élite française.

En effet, à peine la compétition terminée pour le Mali, des recruteurs se sont précipités à finaliser l’arrivée dans leurs rangs des joueurs maliens ayant affiché un visage séduisant au Cameroun. Meilleur buteur du Mali lors des éliminatoires de la Coupe du monde avec 5 réalisations, Ibrahima Koné, qui a marqué aussi 3 buts lors de cette Can, pour un total de 8 réalisations en équipe nationale lors de ces récentes sorties, a rapidement filé en France en provenance de la Norvège. Avec le FC Lorient, le désormais ancien sociétaire du Sarpsborg 08, a paraphé un contrat de 4 saisons et demi. Ainsi, l’ex-joueur du Club Olympique de Bamako restera lié à son nouveau club jusqu’en juin 2026.

xxxx

En quittant la Norvège, Ibrahima Koné sera confronté à un défi énorme en France. Le buteur malien aura sur ses épaules la lourde charge d’aider l’actuel avant-dernier de la Ligue 1 française à assurer son maintien dans l’élite. Un défi dont celui qui enfile désormais le costume de sauveur se

montre conscient. « Je suis ravi de rejoindre la France et le FC Lorient. Malgré la passe difficile que traverse le club actuellement, je me sens prêt à relever ce challenge et de permettre aux Merlus de décrocher le maintien en fin de saison. Ce groupe est de qualité et capable d’offrir à ses supporters une belle deuxième partie de championnat », a-t-il dit dans des propos rapportés le site officiel de Lorient. Autre défi pour l’attaquant des Aigles, c’est celui de pouvoir honorer ses devanciers compatriotes Seydou Kéita (2000-2002) et Sigamary Diarra (2009-2012). « …pouvoir marcher dans les pas de mes compatriotes Seydou Keita et Sigamary Diarra à Lorient est une fierté pour moi. J’ai hâte de débuter sous mes couleurs et de me mettre au travail avec mes nouveaux coéquipiers », a poursuivi le meilleur buteur du championnat malien de la saison 2015-2016.

Pour pouvoir se sauver et rester en première division du championnat français, les dirigeants du FC Lorient estiment qu’ils ne pouvaient trouver mieux sur le marché des transferts. « Ciblé et identifié depuis plusieurs mois avec la cellule du club, Ibrahima correspond parfaitement au style de recrutement du FC Lorient. Nous sommes restés fidèles à nos convictions, à savoir recruter un joueur qui possède déjà un certain statut mais qui a souhaité poursuivre sa progression au sein d’un club qui a su révéler d’autres joueurs talentueux. Ibrahima vient nous aider à atteindre notre objectif de fin de saison qu’est le maintien en Ligue 1. Ses performances en Norvège et à la Coupe d’Afrique des Nations lors de ce mois de janvier nous permettent d’avoir un attaquant compétitif dès maintenant. Nous sommes heureux de voir un joueur très courtisé, qui s’est révélé sur le plan international, intégrer notre effectif pour une longue durée », apprécie Christophe Le Roux, le Directeur sportif du FC Lorient. De son côté, l’entraîneur du FC Lorient a résumé les qualités du Malien en ces termes : « Ibrahima vient ainsi compléter notre palette offensive. C’est un joueur qui possède un profil complet : il est puissant, adroit devant le but, solide dos à la défense et peut évoluer dans différents systèmes de jeu. Gaucher, il est doté d’une belle technique, peut prendre les espaces et peser sur les défenses adverses. Il est aussi capable de décrocher pour participer à la construction de notre jeu. Je suis bien évidemment satisfait de le compter parmi nous aujourd’hui ».

Outre Ibrahima Koné, un autre joueur malien qui a joué la CAN Cameroun 2021 a su attirer l’attention des recruteurs. Il s’agit du défenseur Falaye Sacko qui s’est engagé, pour le reste de la saison, avec l’AS Saint-Etienne en provenance de Vitoria Guimarães (Portugal) où il évoluait depuis 2016. C’est un engagement sous forme d’un prêt sans option d’achat

En s’attachant les services de l’ancien joueur du CSK et du Djoliba AC, l’actuel dernier de la Ligue 1 française compte bien rendre hermétique sa défense avant de songer à marquer devant pour réaliser une seconde partie de saison formidable pouvant aboutir au maintien en Ligue 1. « Preuve de sa polyvalence, l’habituel arrière droit a été aligné au poste de défenseur central avec sa sélection nationale. C’est avec le même état d’esprit irréprochable qu’il débarque dans le Forez. Avec l’ambition, toujours identique, de permettre au club de se maintenir en Ligue 1 », espèrent les responsables de l’AS Saint-Etienne.

Alassane Cissouma

Source: Mali Tribune

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.