FOOTBALL NATIONAL : Une mission du département des Sports à la Fifa

Une information circule depuis hier à Zürich faisant état d’une mission instruite par le département des Sports au siège de la Fédération internationale de football (Fifa) à Zürich pour discuter des cas de malversations financières (détournement de fonds) qui ont cours à la Fédération malienne de football  (Fémafoot).

siege femafoot

Parmi les personnes citées figurent le conseiller technique Amadou Diarra Yalcouyé et l’avocat Me Mamadou Ismaïla Konaté.

Interrogé via page Facebook sur la question de savoir s’il a eu vent de l’affaire, une source fédérale répond : « A l’heure où je vous écris, je n’en sais rien« . Notre interlocuteur a semblé être surpris par la nouvelle.

Le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, devait lui aussi prendre le chemin de la Suisse. Contactée hier mardi 23 février, une source au département des Sports a confirmé « être au courant de cette mission« .

En effet, le département serait en mesure d’interpeller les instances suprêmes du football mondial et africain du péril sur la gestion des fonds du sport roi étant donné que c’est l’Etat qui finance tout. A ce titre, le département des Sports exige de la Fédération malienne de football de publier les montants perçus lors des participations des sélections nationales aux différentes phases finales des compétitions africaines et mondiales.

Il est reproché à la Fédération malienne de football de ne rien verser ou même publier des retombées des participations de notre pays et ce contrairement à certains pays dont le Sénégal.

Cette mission ne serait pas fortuite si tant est que les autorités du pays à chaque sortie remontent les bretelles pour dénoncer la mauvaise gestion des fonds du football. A juste titre dans la sortie de crise du football malien, que ce soit la bonne gestion des fonds et la transparence figurent en bonne place dans les recommandations du Pool de médiateurs et de l’Assemblée nationale.

Le responsable des associations nationales de la Fédération internationales de football (Fifa), Primo Corvaro, tance (encore) et  serait même  intervenu  auprès du  ministre Housseini Amion Guindo pour aider à calmer le jeu étant entendu que les reproches des autorités maliennes, y compris le département des Sports sont pour une large part sont fondés.

Primo Corvaro a eu pendant le week-end dernier, un échange téléphonique avec Bamako. En outre, il était question de la collaboration entre les deux entités (ministère des Sports et Fémafoot)  au sujet de la gestion du football malien.

Affaire à suivre !

Bakary  Diakité Sarr

(depuis Zürich, Suisse)

 

Source: lesechos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *