FEMAFOOT : Maître Boubèye démissionne et dénonce

Maître Aboubakarine S. Maïga  dit Boubèye, président de la Commission Centrale des questions juridiques de la Fédération malienne de football, ne fait plus partie du comité exécutif de la Fémafoot.

siege femafoot Le membre du comité directeur de l’AS Réal de Bamako et avocat à la Cour de Bamako a démissionné le jeudi 17 septembre 2015 de son poste,  en désaccord avec la gestion de la Fédération sur le récent tournoi de montée organisé par le bureau dirigé par Boubacar Baba Diarra, mais aussi plus généralement sur son fonctionnement  « catastrophique« , marqué d’un manque de respect vis-à-vis de ses textes. Dans sa lettre de démission dont copie a été déposée à notre Rédaction, il charge ensuite la Fédération dirigée par Boubacar Baba Diarra pour son mode de fonctionnement : « L’omnipotence du comité exécutif menant à des actions décousues et non coordonnées ont vidé la substance du travail de la Commission centrale des questions juridiques. La crise actuelle qui fait suite à une violation flagrante des statuts et règlements, notamment lors de son récent tournoi de montée en Ligue 1 où la Fémafoot de Boubacar Baba Diarra avait fait preuve d’un amateurisme moqué par beaucoup de spécialistes.

« La commission chargée des questions juridiques n’a jamais fait un règlement spécial que ce soit pour le championnat, la Coupe du Mali et le championnat de montée  des équipes en Ligue 1 et 2. C’est d’ailleurs ce règlement spécial pour la montée qui a été la goutte qui a fait déborder le vase. En effet en violation de ce texte (qu’on a refusé de me montrer) le président de la Fémafoot et certains de ses affides ont le même jour contre toute logique repêché LC Ba de Bamako et le Stade malien de Sikasso en lieu et place des représentants de Tombouctou et de Kidal sous prétexte que ces équipes  vont déclarer forfait et cela par un simple télégramme. Le forfait se constate sur le terrain ou à la demande des équipes. Seul le groupe de Mopti composé du Débo club de Mopti, de l’Office du Niger Sports et du Sonni de Gao, ont été régulièrement champions dans les Ligues respectives. L’Asko, champion du district de Bamako joue à Kita pour le compte de la Fémafoot dirigée par Boubacar Baba Diarra et joue aussi à Bamako pour le compte de la Fédération dirigée par Mamadou Dipa Fané. Voyez-vous-même ce qui se passe, le Sonni de Gao et l’Office du Niger ont toujours soutenus Boubacar Baba Diarra contre leurs Ligues. Ils l’ont vu à leur dépend puisque nous savions tous que la montée était promise au Débo de Mopti dont le président est le conseiller de Boubacar Baba Diarra et la Fémafoot lui doit de l’argent. Bamako est favorisée car le poste de sa Ligue a été promise au 3è vice-président de Boubacar Baba Diarra et le président de LCBa va le soutenir. Des pressions sont faites sur certains probables candidats pour retirer leur candidature et soutenir le candidat du Pharaon.

La commission a été écartée du dossier du Tas qui a été traité par une prétendue équipe juridique. Bref, la Fémafoot a été instrumentalisée pour servir les intérêts d’un seul homme Boubacar Baba Diarra.

Népotisme, gabegie, corruption, décisions du comité exécutif bafouées, manipulation, mensonge, pressions sont devenues monnaie courante et cela pour assouvir les ambitions personnelles de son seul président. Les voyages de personnes étrangères ( les petites amies et  les amis dont un a piqué une crise à Malabo lors du tirage au sort entre le Mali et la Guinée), à la Fémafoot lors des matches des équipes nationales que ce soient les matches amicaux ou officiels à la charge de la Fédération sont courante, bref je m’en tiens là pour le moment.

Je demande pardons au monde sportif, particulièrement du football malien pour avoir cautionné ces actes car malgré mes mises en garde, j’aurai dû les dénoncer publiquement.

Aussi, je suis obligé de démissionner et de demander au peuple du football de ne pas baisser la garde dans l’intérêt du Mali et du seul Mali », a précisé maître Boubèye dans sa lettre de démission.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *