Eliminatoires de la CAN 2019 : Les Aigles valident leur ticket

Le Mali en déplacement à battu le Gabon le samedi par 1 but à 0, dans une rencontre comptant pour la cinquième et avant dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations-Cameroun 2019. Une victoire qui qualifie les Aigles pour la phase finale de ladite compétition.

Ça y est le Mali sera présent au pays des Lions Indomptables l’été prochain. Avec onze points, les hommes du sélectionneur par intérim Mohamed Magassouba sont sûrs d’occuper une des deux places qualificatives du groupe C pour la Coupe d’Afrique des Nations, la première avec vingt-quatre équipes. Une qualification qui est tout sauf une surprise au regard de la composition de la poule (Burundi, Gabon, Soudan du Sud et Mali).

Toutefois beaucoup de chose doivent être revues au sein des Aigles, commencer par la situation du sélectionneur. Sans être désobligeant avec Mohamed Magassouba, il n’est pas l’homme qu’il faut pour la CAN. Car le niveau de la compétition est beaucoup plus relevé que les éliminatoires d’autant que ce sont les meilleurs qui se retrouvent à la CAN. La seule volonté ne suffit. Il faut plus que ça. Ce qui manque considérablement chez le coach Magassouba, qui a montré ses limites tactiques.

Face à une équipe aussi faible comme l’a été les Panthères, les Aigles ont présenté beaucoup de signes d’inquiétude, notamment au niveau de l’attaque. Malgré leur victoire, les Aigles ont livré une piètre prestation. Car à 5 à 0, personne n’allait crier au scandale. La mauvaise utilisation de Moussa Maréga peut expliquer cette situation. Il a également commencé à perdre le contrôle de son vestiaire. Il faut ajouter sa communication lamentable. Lors de son passage sur la télé Bozola, il s’en est violemment pris aux journalistes et aux supporters, qui n’auraient selon lui pas joué leur rôle.

La dernière journée prévue en mars prochain contre le Soudan du Sud ne comptera que pour du beurre. Il faut en attendant nommer rapidement un nouveau sélectionneur qui se mettra au travail dès aujourd’hui.

Par ailleurs cette qualification intervient à un moment où la crise du football malien un nouveau rebondissement. Le tribunal arbitral du sport a annulé l’assemblée générale extraordinaire de Sikasso. Il a également ordonné au comité de normalisation l’organisation d’une assemblée générale ordinaire avec le quorum du janvier 2015.

Abdrahamane Sissoko

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *