Drissa Diakité, surprise du chef

Surprise, le TFC a fait signer un deuxième chômeur, Drissa Diakité, défenseur droit qui a joué en Ligue 1 (Bastia et Nice) et à l’étranger.


TFC DIAKITE  PHOTO PATRICE DESCHAMPS

TFC DIAKITE PHOTO PATRICE DESCHAMPS

Fabrice Bertone a sorti de son chapeau Drissa Diakité : « Un joueur de grande qualité, qui a une grande expérience, ce qu’on cherchait avant tout. A l’excellente mentalité, également. Avec ce joueur, notre recrutement est clos. »

Avec ce dernier renfort, tous les postes sont doublés au TFC, ce qui est un luxe quand on se rappelle tous les problèmes d’effectif auxquels ont été confrontés Olivier Pantaloni et Alex Dujeux.

Diawara l’estime bien

Pour autant, Marco Simone ne va pas rouler en carrosse. D’autres clubs de Ligue 2 sont aussi bien lotis, voire mieux. Mais d’autres sont également moins bien lotis. En quelques semaines, le TFC a donc changé de statut. Et comme le club tourangeau a réussi son début de championnat, c’est une bonne base de travail pour la suite…
Tout en sachant que si Luca Miracoli est opérationnel immédiatement, ce n’est pas le cas de Gaël Givet et de Drissa Diakité qui auront besoin de plusieurs semaines pour se mettre au niveau…
Le nouveau défenseur droit tourangeau était heureux d’être présent à la conférence de presse, organisée hier après midi, même s’il a avoué « être timide… » et ne pas aimer forcément ce genre d’exercice.
Mais il est heureux de retrouver l’ambiance des stades : « J’étais au chômage depuis deux mois. » Il n’a pu accepter la demande du sélectionneur malien, Alain Giresse, de revenir en équipe nationale : « Je me suis entretenu tout seul et je n’étais pas prêt pour jouer contre le Bénin. » D’autant qu’il n’a pas joué souvent en ligue 1 à Bastia la saison dernière. Il a du retard à combler.
On a demandé l’opinion de l’ancien Tourangeau, Fousseni Diawara, aujourd’hui directeur technique des équipes nationales maliennes, sur la nouvelle recrue du TFC :
« C’est un des piliers et un des cadres du Mali. Il compte 45 sélections. Pour le TFC, c’est un excellent renfort qui a une grosse expérience de la Ligue 1. »
On peut s’étonner, justement, de voir ce garçon sans club durant deux mois. « Il y a eu quelques touches, notamment au SCO d’Angers », répond Drissa Diakité.
« Il faut dire que le marché est très compliqué et fermé, aujourd’hui » ajoute Fousseni Diawara.
Drissa Diakhité devra donc retrouver son niveau de jeu et se montrer supérieur à Jonathan Gradit qui a fait de gros progrès, cette saison. Deux gros challenges.

source : lanouvellerepublique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *