Djoliba AC : Les nouvelles orientations du club dévoilées !

La salle de conférence de l’hôtel relais du Djoliba a servi de cadre à la première réunion du nouveau bureau du comité directeur du Djoliba AC le 21 Mars 2015.

djoliba ac stade malien football heremakono

 C’était sous la haute présidence de Tidiane Niambélé, président actif entouré de ces collaborateurs. Entre autres on peut citer les vice-présidents, Bassalifou Sylla, Vieux Makan Keïta, Mamadou Néné Diakité, Modibo Niagadou,  Birama Konaté, le secrétaire général Mamadou Issa Diarra, son adjoint Modibo Coulibaly, le trésorier général, Yéli Sissoko, le président du comité des supporters, Harouna Vieux Diallo sans oiublier le conseiller du président, Boubacar Monzon Traoré. A noter que le coach Ivan Minnaert a été aussi convié à cette réunion.  A l’issue de cette rencontre qui a duré plusieurs heures, le premier responsable des Rouges de Hèrèmakono, Tidiani Niambélé,  a dévoilé  les nouvelles orientations de la nouvelle équipe qui présideront aux destinés du club de Hérémakono lors des quatre prochaines années. En croire au président du club, les nouvelles orientations  élaborées par le comité directeur s’articulent autour de cinq grands  axes. Le premier axe porte sur la relecture des textes. «Ce groupe  composé d’une douzaine de personnes doit rendre son rapport dans un délai maximal de deux mois», précise Tidiane Niambélé.  Le deuxième axe sera la mise en place des commissions par le secrétariat général du club,  le troisième  axe concerne la préparation et la présentation de la session budgétaire. Enfin  les deux derniers axes portent sur le patrimoine du Djoliba et le plan stratégique de développement du club qui doit également être élaboré par un groupe de travail. «Tous les groupes de travail ont été mis en place aujourd’hui dès aujourd’hui, il faut aller vite pace que le temps presse», dira Tidiani Niambélé, avant d’évoquer les objectifs des Rouges pour la nouvelle saison. «Le Djoliba est un grand club et nos objectifs sont clairs. Notre ambition est de remporter les trois compétitions auxquelles nous participons, à savoir le championnat national, la coupe du Mali et la coupe de la Confédération», martèlera le président Niambélé. Mais, avant d’ajouter «l’homme propose, Dieu dispose. Si on ne parvient pas à atteindre ces objectifs, on fera tout pour avoir une place qualificative à l’une des deux coupes d’Afrique des clubs l’année prochaine». Si Tidiani Niambélé  semble être optimiste pour son équipe, il est également conscient que l’effectif actuel du Djoliba manque cruellement d’expérience et doit faire ses preuves sur l’échiquier continental. «L’effectif actuel du Djoliba est majoritairement composé de jeunes joueurs issus du centre de formation de l’équipe et le groupe est dirigé par un nouvel entraîneur. La mayonnaise mettra du temps pour prendre corps, mais nous sommes optimistes pour la suite des événements», avouera-t-il en demandant aux supporters d’être indulgents à l’égard du coach Ivan Minnaert et de ses protégés. «Nous avons choisi de renouveler l’effectif, l’équipe a donc besoin de temps pour être compétitive. Je demande aux supporters d’être patients et de rester soudés derrière l’équipe», a-t-il clamé haut et fort avant d’enchainer «Les supporters du Djoliba sont prêts à tous les sacrifices pour aider leur équipe. Je connais beaucoup de supporters qui mettent la main à la poche presque toutes les semaines, sans qu’on leur demande quoi que ce soit. Ils ont l’amour de leur club et méritent d’être félicités. C’est vrai que les résultats ne sont pas encore à la hauteur des attentes, mais nous faisons confiance au staff technique et nous sommes convaincus que ça va venir», conclut le président du Djoliba AC. A la fin de la réunion, le nouveau comité directeur a remis des équipements à l’équipe d’athlétisme qui doit défendre les couleurs de Hérémakono ce week-end au meeting de San. D’une valeur d’environ 2 millions de F CFA,  le lot composé de survêtements, maillots, shorts, dossards et trainings est offert par le sponsor du club à savoir Sports City.

 

 

Les Aiglons du Mali classés 4e de la CAN 2015 des -20 ans

Cabale injustifiée contre Fagnéry Diarra

Depuis quelques jours l’entraineur de l’équipe nationale Juniors fait l’objet de toutes sortes d’attaques tout simplement les Aiglons n’ont pas remporté le trophée comme si les 7 autres pays équipes étaient partis en victime expiatoires. Pourtant Fagnéry Diarra a bel et bien atteint les deux objectifs qui lui ont été assignés à savoir la qualification  du Mali aux phases finales de la coupe d’Afrique et de la coupe du monde. Cette cabale injustifiée est entretenue en réalité par un membre influent de la fédération malienne de football qui n’a jamais gobé cet entraineur dont la personnalité et la rigueur sont connues du public sportif malien. En effet tout le monde se souvient encore de la déstabilisation de l’équipe lors du match retour des éliminatoires contre le Burkina Faso à Bamako qui a vu la défaite des partenaires d’Ichaka Diarra sur le score de 2-0. Heureusement les Aiglons avaient gagné au Burkina Faso sur le score de 3 buts à 0. Aussi pour ceux qui ne le savent pas, Fagnéry Diarra était sur le point d’être remplacé par un autre jugé proche de ce membre influent n’eût été l’opposition du ministre des sports et du président de la commission des jeunes de la fédération malienne de football, Abéta Ag Seydou. Ce n’est pas parce que les Aiglons n’ont pas remporté le trophée qu’il faudrait se débarrasser de Fagnéry Diarra alors que tous les observateurs et spécialistes présents à la phase finale sont unanimes à reconnaitre que le Mali avait la meilleure équipe technique et physique après le Nigéria mais qu’elle a manqué de chance surtout face au Sénégal avec le but refusé et le but sénégalais entaché d’un hors-jeu  l’arbitrage. Pourtant c’est ce même membre influent qui avait crié sur tous les toits du monde entier pour dire que les Aigles Séniors ont été éliminés sur un mauvais sort. Si Fagnéry Diarra n’était pas à la hauteur, les Aiglons allaient être éliminés dès le premier tour. Et mieux le Mali était la seule équipe à glaner 9 points lors de la phase de poule. Ce n’est pas parce que les Cadets ont remporté le trophée de leur catégorie qu’il faudrait coûte que coûte que les Aiglons ramènent le trophée. La question qui se pose est-ce que Fagnéry Diarra est le seul entraineur des différentes équipes nationales à ne pas remporter un trophée continental ? S’il fallait que le Mali remporte tous les trophées des phases finales depuis 1972, allons-nous nous jouir autant  exagérément du trophée du 1er Mars 2015 remporté par les cadets ? Rappelons qu’une phase finale de coupe d’Afrique est différente de celle de la coupe du monde quand on se rappelle de la belle aventure des protégés de Feu Mamadou Coulibaly lors de la coupe du monde Juniors en 1999 jouée au Nigéria avec une 3e place, un soulier d’argent pour Mamadou Dissa dit Petit Dissa et le titre de meilleur jouer décerné à Seydou Keita alors qu’ils étaient classés 5e lors de la CAN 1999 jouée au Ghana. Il s’agit de tirer tous les enseignements et leçons de la coupe d’Afrique pour mieux aborder la coupe du monde prévue dans deux mois. Une chose est certaine, on ne peut nier que Fagnéry Diarra fut un grand joueur connu et respecté tant au niveau national qu’international contrairement aux entraineurs locaux actuels. En réalité ce membre influent misait uniquement sur le trophée pour venir narguer davantage ces détracteurs en les faisant définitivement taire pour de bon.

Rassemblées par Saïd 

 Source: Mutation
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.