Crise au sein de la ligue régionale de football de Kayes : Abdoulaye Konaté dit Broulaye, président de l’U S C de Kita indexé comme l’instigateur

A l’approche de l’élection  du bureau exécutif de la fédération malienne de football, des hommes pour leurs intérêts sordides  s’adonnent à des pratiques qui  n’honorent pas du tout l’image de notre pays, qui tuent  le football.  Ils s’agitent pour  mettre en place un bureau  dans   l’illégalité totale.  Car,  ils violent   de façon  flagrante les textes régissant la discipline.

Sur convocationen date du 20 septembre dernier  de M. Fousseyni Konaté, secrétaire général de la ligue régionale  de football de Kayes, s’est tenueune assemblée générale extraordinaire irrégulière le 24 septembre 2017. Deux points étaient inscrits à son ordre du jour : entériner la levée  de la suspension du président de la ligue régionale et  remembrer  le bureau.

De la convocation à la tenue, il s’est écoulé un délai de seulement 4 jours. C’est une violation flagrante de l’article 27 des textes qui dispose : « Pour l’Assemblée Générale Extraordinaire, les convocations, les invitations, l’ordre du jour  et les documents s’il a lieu, doivent être adressés aux participants dans un délai de  quinze jours (15) avant fixation de la date ».

Par ailleurs, beaucoup de membres de la ligue de Kayes n’étaient pas au courant de la tenue de l’AGE.  Le bureau  de  la ligue régionale n’a même pas siégé sur la demande. Pire encore,  le secrétaire général de la ligue régionale de football de Kayes n’est pas habilité à convoquer  une assemblée générale extraordinaire.  Cette assemblée est entachée de beaucoup  d’irrégularités. Il est donc logique quela fédération malienne de football  rétablisse la loi en annulant  cette assemblée générale extraordinaire. Une copie de la correspondance de la FEMAFOOT en date du 25 septembre 2017 relative à la tenue irrégulière d’Assemblée  Générale Extraordinaire est transmise à notre rédaction. Il y est mentionné que : «  toute décision issue des travaux d’une session manifestement illégale est considérée comme nulle et de nul effet ».

Abdoulaye Konaté dit Broulaye , président de l’union sportive du cercle de Kita (USC de Kita) serait à l’origine de cette manœuvre dilatoire. Il a piétiné l’article 26 alinéa 2 du statut de la ligue régionale de football de Kayes qui  dispose: « Si malgré la demande des 2/3 des membres votants  le bureau de la  Ligue  ne convoquait pas l’Assemblée Générale  Extraordinaire  dans les délais  prévus,  tout membre  peut en référer  à la  FEMAFOOT  qui décidera de l’opportunité de la demande et de la suite à y donner ».

Broulaye veut-il paraitre comme celui qui a le plus, le souci  du développement du football de la région de Kayes ? Or, au regard des faits, il est en train d’enfoncer  le football régional dans la crise par l’inobservation des règles footballistiques.

La 1ère région  n’en a pas besoinau moment où nous avons besoin de l’unité, de l’entente et de la cohésion sociale pour  faire avancer, progresser  le football.

Pourtant, Broulaye  Konaté  est un jeune sur qui le football  pouvait compter. Mais, il viole les textes de façon flagrante.

Abdoulaye Konaté doit comprendre que le football ne peut pas aller sans l’argent mais il y a la manière,  autrement,  il détruit. On peut bel et bien  injecter de l’argent dans le football mais dans le bon sens. Broulaye  doit respecter les règles du football. Le président de l’union sportive du cercle de Kita a manqué de modestie.

Il est souhaitable que Broulaye se ressaisisse avant qu’il ne soit tard  pour le développement du football régional.

Ces individus mal intentionnés ont voulu tromper certains délégués de bonne foi.  Les districts de football de Kayes sont des organes de la ligue  et nepeuvent répondre à un quelconque appel.   Fort heureusement, la fédération a su réagir avec la plus belle manière.  Elle vieille au grain  pour  annuler cette décision.
Affaire à suivre !

Koladji Diallo

 

Source: Mali Sadio

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *