Crise à la FEMAFOOT : LES PROTAGONISTES REÇOIVENT LE RAPPORT DE LA MEDIATION


housseini amion guindo poulo ministre sports conference adama kone mediateur crise femafootLa crise au sein de la Fédération malienne de football tend-t-elle vers sa fin ? L’optimisme est permis après la remise officielle du Rapport du pool de médiateurs aux deux protagonistes, à savoir la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) et le Collectif des ligues et clubs majoritaires.
La cérémonie s’est déroulée vendredi dernier dans la salle de conférence du stade Ouezzin Coulibaly en présence du ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo, du président du Pool des médiateurs, Adama Koné, du secrétaire général adjoint de la FEMAFOOT, Mamadou Diallo et de plusieurs journalistes. Le grand absent de la cérémonie était le Collectif des ligues et clubs majoritaires qui, selon nos informations, n’a pas été informé à temps. La cérémonie a commencé avec une minute de silence en hommage aux victimes des attaques de l’hôtel Radisson Blu et de l’ancien entraîneur-adjoint des Aigles, Mamadou Libo Diarra.
Le Pool des médiateurs, faut-il le rappeler, a été mis en place le 14 octobre dernier par le ministre des Sports à travers le Comité national olympique et sportif (CNOS) avec comme objectif de trouver une solution à l’amiable de la crise qui secoue le football national depuis le 10 janvier 2015.
Composé de 9 membres et dirigé par l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Adama Koné, le Pool des médiateurs travaillera pendant un mois, avant de rendre son rapport. Intitulé Rapport du pool des médiateurs pour le règlement de la crise du football au Mali, le document a été présenté le jeudi 12 novembre au cours d’une conférence de presse qui s’était déroulée dans cette même salle de conférence du stade Ouezzin Coulibaly. Le document en question s’articule autour de 6 principales recommandations. Entre autres on peut citer : la reconnaissance par le collectif du bureau de Boubacar Baba Diarra, la levée de toutes les sanctions qui frappent actuellement certains responsables et clubs, le retour en première Division des quatre formations reléguées (Djoliba, CSK, COB et Avenir de Tombouctou), la reprise de l’élection du bureau de la ligue de football du District de Bamako.
Depuis vendredi dernier, les deux protagonistes de la crise ont donc le fameux Rapport entre les mains. Mais avant de remettre le document au représentant de la FEMAFOOT, le président du Pool des médiateurs, Adama Koné a lancé ce message : «Nous espérons, pour l’intérêt du Mali et du football malien, que les recommandations seront mises en œuvre.
Après la remise du document aux protagonistes, le ministre des Sports témoignera sa reconnaissance au Comité national olympique et sportif pour avoir accepté de mener la médiation, avant de féliciter «les médiateurs» pour les résultats obtenus. «Dans moins de deux mois notre équipe participera à la phase finale du CHAN, Rwanda 2016. Cette équipe est composée de joueurs locaux, de joueurs issus du championnat national. Nous avons besoin aujourd’hui que le championnat commence pour que les joueurs soient en jambe. Nous devons donc faire en sorte que les dispositions soient rapidement prises pour que le championnat puisse commencer», dira Housseïni Amion Guindo avant d’inviter les protagonistes à s’inspirer de la solidarité manifestée par les jeunes sur les différents terrains de compétitions. «La solidarité manifestée par les jeunes qui sont issus de tous les clubs doit nous inspirer à resserrer les lignes, doit renforcer l’union sacrée entre différents responsables. Je pense qu’aucun sacrifie ne sera de trop pour soutenir cette solidarité manifestée par les jeunes sur les différents stades à travers le monde», soulignera le ministre des Sports. «Au delà des litiges inter personnels, insistera-t-il, ce qui est important pour nous c’est l’avenir de ces jeunes. Le département des Sports soutient la médiation du Comité national olympique et sportif. Ce que nous vivons ici entre les responsables, nous ne souhaiterons pas le vivre sur le terrain. Pour l’intérêt du Mali, pour l’intérêt du football malien, pour les appels répétés du président de la République, nous souhaitons plus de responsabilité pour juguler cette crise. Nous espérons avoir des signes de dénouement de crise dans les semaines à venir. Je pense que nous n’avons jamais été aussi proches de la résolution de cette crise qui n’a que trop duré», conclura Housseïni Amion Guindo.
L. M. DIABY

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *