Cours avancés en management du sport : POUR REPONDRE AUX EXIGENCES DU SPORT MODERNE

La cérémonie de lancement des 4è cours avancés en management du sport (CAMS) a eu lieu samedi à Onomo hôtel. La rencontre était présidée par la vice-présidente du Comité national olympique et sportif (CNOS), Mme Sangaré Aminata Keïta, en présence du représentant du ministère des Sports, Cheick Konaté «Takala», du directeur de programme du Comité international olympique (CIO), Abdel Kader Sangho et de plusieurs responsables sportifs du pays. Dans son exposé liminaire, le directeur du programme du CIO rappellera que depuis plusieurs années, le CNOS s’est engagé dans une dynamique de renforcement des capacités des organisations sportives nationales qui se traduit par l’organisation des stages de formation appelés Cours avancés en management du sport (CAMS).

 

sangare aminata maiga presidente federation athletisme cours avance management sport cams

Ces sessions, indiquera Abdel Kader Sangho, sont destinées aux fédérations nationales et aux associations sportives et permettent d’assurer à ces organisations sportives une bonne gestion et un développement croissant. Aussi, poursuivra le directeur du programme du CIO, les CAMS permettent d’améliorer la gouvernance et la prévisibilité au sein des organisations sportives tout en mettant en avant les valeurs olympiques». Ce n’est pas tout, la gestion financière qui constitue le nerf de la guerre, les ressources humaines, le marketing, l’utilisation des NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) et la gestion des risques pouvant empêcher les organisations sportives à atteindre les résultats escomptés, seront également évoqués par Abdel Kader Sangho qui avait à ses côtés l’autre directeur de programme du CIO, Ibrahima Traoré. «Les CAMS sont d’une grande importance pour les organisations sportives, on peut même dire qu’ils sont indispensables pour assurer un développement croissant des fédérations nationales et des associations sportives et permettre à ces structures de relever les nombreux défis auxquels elles sont confrontées», conclura Abdel Kader Sangho. La vice-présidente du CNOS abondera dans le même sens en soulignant l’importance des CAMS et en invitant les organisations sportives de notre pays à s’approprier cet outil. «Il est bien connu, depuis des années, que le Comité national olympique et sportif du Mali est engagé à porter un traitement particulier aux ressources humaines. Cela se manifeste par l’amélioration des connaissances, des compétences et du comportement du personnel bénévole et salarié en charge de la gestion de nos organisations sportives. Aujourd’hui (samedi, ndlr) la cérémonie de lancement des 4è Cours avancés en management du sport porte le témoignage de cet engagement», dira Mme Sangaré Aminata Keïta. «Les Cours avancés en management du sport ont pour but de renforcer les capacités des organisations sportives. Par le renforcement organisationnel, ils permettent de relever les défis de la gestion efficace et du développement croissant des organisations sportives olympiques. En améliorant les structures et les processus institutionnels, le renforcement des capacités permet aux fédérations nationales sportives de remplir efficacement leurs missions et d’atteindre les objectifs de façon durable», renchérira la vice-présidente du CNOS. Pour répondre aux exigences du sport moderne, insistera Mme Sangaré Aminata Keïta, les outils, instruments et bonnes pratiques mis à disposition, favoriseront le développement des stratégies en vue de l’atteinte des objectifs, de la transparence et de la prévisibilité des actions des structures sportives. Pour la vice-présidente du CNOS, le management du sport est tout simplement un principe de bonne gouvernance et une culture des valeurs olympiques et «il est de la responsabilité des membres du Mouvement olympique de rendre crédible la gouvernance de leurs associations». «Le prochain quadriennal (2017-2020) invite fortement à cela», conclura Mme Sangaré Aminata Keïta en saluant la création et l’opérationnalisation du Réseau national de management des organisations sportives (RENMOS). Ce réseau a été justement créé par le directeur de programme du CIO, Abdel Kader Sangho.

S. B. T.

Coupe de la Confédération : GROUPE B, DE L’ELECTRICITE DANS L’AIR

Les cadors du continent sont fixés ! Comme les sept autres rescapés en coupe de la CAF, le TP Mazembé attendait avec impatience le tirage au sort des groupes de la compétition. Et la chance a plutôt tourné en faveur des Corbeaux de Lubumbashi, reversés de la Ligue des champions et qualifiés dans la douleur. Avec le MO Bejaïa, les Young Africans et Medeama, le champion d’Afrique a hérité d’une poule A relativement inexpérimentée, même s’il faudra se méfier de ces adversaires, surprenants cette année, à l’image du MOB qui a sorti l’Espérance de Tunis en barrages. Malgré l’absence des Sang et Or, les clubs maghrébins étaient présents en force. Cela se confirme en se penchant sur la composition du groupe B, formé à 100% de clubs d’Afrique du Nord ! Tenante du titre, l’Etoile du Sahel fera ainsi face aux deux représentants marocains, le FUS Rabat et le Kawkab Marrakech, ainsi qu’aux Libyens d’Al Ahly Tripoli. LA COMPOSITION DES POULES Ligue des champions Groupe A : Al Ahly, WAC Casablanca, Asec Mimosas, Zesco Groupe B : ES Sétif, Zamalek, Enyimba, Mamelodi Sundowns Coupe de la Confédération Groupe A : TP Mazembé, MO Bejaïa, Young Africans, Medeama Groupe B : ES Sahel, FUS Rabat, Kawkab Marrakech, Al Ahly Tripoli

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *