Coupe du monde de basket, Chine 2019 : Le sacre de l’Espagne et la désillusion des Etats-Unis d’Amérique

Treize ans après son premier titre, l’Espagne remonte sur le toit du monde à l’issue d’une finale maîtrisée de bout en bout face à l’Argentine (95-75), dimanche à Pékin. Pour le compte du match pour la 3e place, l’équipe de France, comme en 2014, a su rebondir après sa désillusion de la demi-finale en gagnant face à l’Australie (67-59), pour décrocher la médaille de bronze.

Treize ans après avoir été sacrée à Saitama (au Japon), l’équipe nationale de basket-ball d’Espagne a profité de son retour en Asie pour reprendre son titre de championne du monde, qu’elle avait cédé aux États-Unis lors des deux dernières éditions.

Symbole de l’excellence de la formation dans les clubs espagnols, le trophée de MVP a été attribué à Ricky Rubio, un de ses diamants polis dans les sélections de jeunes, qui arrive à maturité au meilleur moment, à 28 ans, après avoir appris le métier auprès de ses glorieux aînés et empoché en chemin six médailles dans les Euros (dont deux titres) et JO entre 2008 et 2017.

Aussi, Ricky Rubio a encore été un grand artisan du succès (20 points, meilleur marqueur espagnol) dans une finale où l’Argentine, tombeuse de la France en demi-finale (80-66), s’est retrouvée la tête sous l’eau dès le début (7-0, 2e). Luis Scola et ses coéquipiers ont recollé quelques minutes plus tard (14-13, 7e), mais pour mieux plonger avec un 17-1 encaissé en six minutes (31-14, 13e).

Pour le reste de la rencontre, ça a été un cavalier seul des Espagnols, à la fois plus adroits (48 % contre 36 %) et dominateurs au rebond (47 à 27) autour d’un Marc Gasol qui, à 34 ans, réussit la performance de très haut vol d’être la même année champion NBA et champion du monde.

 

Du jamais vu pour les Etats-Unis

La coupe du monde Chine 2019 a été une grosse déception pour les Etats-Unis d’Amérique, terre du basket-ball. En effet, après deux défaites de rang, face à la France puis la Serbie, les Américains ont battu une modeste équipe de Pologne (87-74), sans briller. Ils terminent à la septième place, leur plus mauvais classement dans un Championnat du monde.

 

La première de Hamane Niang

Elu le jeudi 29 août par acclamation, la Coupe du monde de basket Pékin 2019 a été la toute première compétition présidée par Hamane Niang en tant président de Fiba-monde. Comme le veut le protocole, l’ancien président de la Fédération malienne de basket-ball et de Fiba-Afrique également ex-ministre de la jeunesse des Sports a remis le trophée de champion au capitaine Espagnol aux côtés du président chinois.

Alassane avec L’Equipe.fr

Breves

Hamechétou au service de Fiba-monde

Après le plancher et le staff technique avec l’équipe nationale, Hamechétou Maïga Ba servira l’instance suprême du basket-ball. En effet, l’ancienne internationale et entraîneur adjointe des Aigles Dames vient d’avoir une promotion au sein de Fiba-monde. Toujours proche de la joueuse malgré sa fin de carrière de basketteuse, la Fédération malienne de la discipline annonce que la championne d’Afrique 2007 a été nommée au sein de la Commission des joueurs de la Fiba. Une nomination méritée au regard de ce qu’a apporté la joueuse à la balle au panier.

COUPES DU MALI DE BASKET

Le Djoliba sans problème, l’Attar Club au bout du suspens

Les finales de la Coupe du Mali de basket se sont disputées, samedi 14 septembre, au Palais des sports Salamatou Maïga. En Dames, le Djoliba, champion du Mali en titre, s’est adjugé le trophée de la 40è édition en battant le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro (87-55), alors que l’équipe masculine d’Attar club de Kidal a remporté la 49è édition de Dame coupe en s’imposant sur le fil devant l’AS Police (79-78).

Rassemblées par Alassane

 

Source:  Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *