Coupe du monde 2014: Le Ghana dans la tourmente avant de jouer le Portugal

joueurs footballeurs allemands ghana

FOOTBALL – Exclusions de joueurs, scandale des primes, grève de l’entraînement, soupçons de corruption…

Pour les Ghanéens, cette Coupe du monde au Brésil a des airs de Knysna. Les Black Stars ont encore une chance de se qualifier pour les huitièmes de finale. Mais Essien et ses partenaires n’abordent pas le match face au Portugal dans les meilleures conditions.

Muntari et Boateng exclus?

Selon plusieurs médias africains, Sulley Muntari et Kevin-Prince Boateng auraient été exclus du groupe ghanéen par le sélectionneur Kwesi Appiah. Les deux joueurs se seraient battus à l’entraînement il y a deux jours, et s’en seraient également pris à des membres du staff. L’attaquant de Schalke aurait notamment insulté son coach lundi, faisant savoir haut et fort son mécontentement de ne pas être un titulaire indiscutable.

Don’t be surprised if KP Boateng is kicked out of Ghana camp for insulting coach Appiah at training yesterday. Kevin was sent off after that.

— Veronica Commey (@VeronicaCommey) 24 Juin 2014

 

Affaire des primes et corruption

Mais ce n’est malheuresement pas le seul épisode de ce triste feuilleton. L’ensemble de l’équipe a refusé de s’entraîner mardi, deux jours avant leur rencontre décisive face aux Portugais. La raison? Les autorités ghanéennes retardaient sans cesse le versement de l’argent promis aux joueurs avant le début du premier match.

Il a fallu que le président de la République appelle en personne le capitaine Asamoah Gyan pour lui assurer que l’argent serait versé. Trois millions de dollars en espèces étaient finalement transportés à bord d’un avion affrété pour l’occasion.

Crazy Ghana press conference. Players demanding appearance money in cash. Asked whether they’ll keep it, Christian Atsu said: “In our bags.”

— Stuart James (@StuartJamesGNM) 25 Juin 2014

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.