Coupe Africaine des clubs : Bilan catastrophique pour nos représentants

Le weekend passé a eu lieu les rencontres des coupes d’Afrique des Clubs. Quatre clubs maliens étaient engagés sur le front africain. Il s’agit du Stade Malien et les 11 Créateurs de Niaréla en ligue des champions et l’AS Bakaridjan de Braouéli et l’USFAS des militaires en coupe de la confédération africaine (CAF). Une victoire, deux défaites et un match nul, 5 buts marqués pour 6 buts encaissés. Tel est le bilan famélique de nos clubs en tour préliminaire des coupes africaines des  clubs.

bakaridjan segou rencontre saison football mali

La campagne africaine 2015 -2016 des clubs maliens a débuté par l’AS Bakaridjan qui a affronté dès le vendredi le stade gabésien de la Tunisie en coupe de la confédération africaine. Cette rencontre s’est soldée par un match nul, 1 but partout. Le club de Braouéli a sérieusement compromis ses chances de qualification avec ce match nul. Le lendemain c’était le stade malien de Bamako de rentrer dans la danse en ligue des champions. Les blancs de Bamako ont dominé les burkinabé du Racine club de Bobo Djoulasso 3 buts à 1. Les onze créateurs de Niaréla et l’USFAS des militaires ont perdu le dimanche  en ligue des champions et en coupe de la confédération respectivement face à AL Alhy de Tripolie de  la Lybie et à SC Gagnoa. Le bilan reste médiocre. Les clubs ont dans l’ensemble raté leur entrée en matière et de surcroit à Bamako, puisque trois d’entre eux jouaient à Bamako. Nos clubs ont produit une pale copie. Même le stade malien n’y échappe. Car malgré leur victoire, les blancs n’ont pas montré grande chose. Ils avaient tous un jeu décousu, une indolence dans les actions et une absence totale de stratégie de jeu. Conséquence, elles sont presque toutes mordues la poussière. Toutes les équipes doivent revoir leur copie pour la manche retour, même si les carottes semblent être cuites pour les créateurs de Niaréla et l’AS Bakaridjan de Braouéli à moins que ces deux équipes sonnent la révolte.  Ces deux formations ont laissé passer leur chance à Bamako avec leur contreperformance. Il appartient aux encadrements techniques des différentes formations de prendre toutes les dispositions avant les matches retour sous peine d’être éliminés dès le tour préliminaire. Toute chose qui ne fera que reculer notre pays dans le classement de la CAF.

Sissoko

Source : Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *