Côte d’Ivoire : La FIF plaide non-coupable dans l’affaire des primes

Après la sortie médiatique d’Augustin Sidy Diallo, la Fédération ivoirienne persiste et signe ce jeudi à travers un communiqué : elle n’était pas en charge de reverser les primes de la CAN 2015 aux Eléphants, elle n’a pas vu passer cet argent et réfute donc toutes les accusations de détournement.
 Sory Diabaté vice president federation ivoirienne football fif elephant conference reunion

Sur le banc des accusés dans l’affaire des primes impayées de la CAN 2015 et suspectée de détournement par Alain Lobognon, le ministre des Sports, la Fédération ivoirienne (FIF) rejette toute responsabilité. Après la sortie médiatique de son président, Augustin Sidy Diallo, en début de semaine, l’instance s’est fendue d’un communiqué jeudi.

Le Comité Exécutif de la FIF insiste sur le fait que la Fédération n’a pas été impliquée dans la gestion de ces fonds à quelque titre que ce soit. Cette tâche a été exécutée par la Régie des compétitions internationales, avant, pendant et après la CAN 2015, selon une procédure de règlement des dépenses bien établie par Monsieur le Ministre de la Jeunesse, des Sports et Loisirs en sa qualité d’ordonnateur des dépenses“, explique le communiqué.

La FIF va s’activer

Pour prouver sa bonne foi, la FIF avance des preuves matérielles qui permettent, selon elle, de la dédouaner de toute responsabilité. “La FIF s’est conformée à ladite procédure en présentant, aux représentants de l’Etat concernés, et en motivant, ses demandes de décaissement en conformité avec les éléments dudit budget et en leur communiquant les RIB (Relevé d’identité bancaire) des bénéficiaires respectifs des primes. Le Comité Exécutif confirme que les demandes de paiement de primes qui s’avèrent aujourd’hui impayées ont bien été présentées, en temps voulus, avec les justificatifs et selon la procédure mise en place par la tutelle“, assure le communiqué, qui entend bien couper court aux “interprétations tendancieuses générées par la situation“.

Alors qu’outre les 23 Eléphants sacrés et le staff technique, 17 joueurs ayant pris part aux éliminatoires de la compétition sont eux aussi en attente de leur dû, la FIF promet de s’activer “avec le soutien des plus hautes autorités du pays” pour que les primes soient versées avant juin 2015 et le début des éliminatoires de la CAN 2017.

Source: Afrik

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.