Côte d’Ivoire: Can 2015, quand la décision de Lobognon pourrait contraindre les éléphants au forfait

Une décision ministérielle qui pourrait coûter cher à la Côte d’Ivoire parce qu’elle est contraire au communiqué de la Caf datant du 12 août dernier, concernant cette épidémie qui sévit actuellement en Afrique de l’ouest.

 

elephant cote ivoire didier drogba entrainement sabri lamouchi

 

« La Confédération africaine de football (CAF) a annoncé ce 12 août 2014 qu’elle s’opposait à la tenue de matches en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia, trois pays où le virus Ebola fait des ravages en Afrique de l’Ouest (plus de 1 000 morts). Les Guinéens et les Sierra-Léonais doivent trouver un pays d’accueil pour leurs rencontres d’éliminatoires de la CAN 2015, prévus en septembre prochain. La CAF a décidé de demander aux trois fédérations (concernées) de délocaliser dans un pays neutre les matches de leurs équipes participant aux compétitions de la CAF, et ce pour une période allant jusqu’à la mi-septembre 2014 », indiquait ledit document.

En aucun moment l’instance suprême du football africain n’a interdit les pays touchés par la maladie de voyager pour leurs rencontres de la première journée des éliminatoires de la Can 2015, ou aux adversaires de délocaliser leurs matchs.

Selon le ministre Alain Lobognon  sur les antennes de la Télévision ivoirienne : « La rencontre du 6 septembre prochain entre la Côte d’Ivoire et la Sierra Leone est concernée par ce communiqué. Vu que le territoire Sierra-Léonais est infecté par le virus Ebola, mais la Côte d’Ivoire est disposée à délocaliser son match ».

Une déclaration qui laisse les sportifs ivoiriens perplexes et commencent à se poser des questions.

” Pourquoi ne pas vouloir recevoir la Sierra-Leone Rechercher Sierra-Leone chez soi et le vouloir ailleurs alors que ce pays est infecté par le virus d’Ebola ? Ou, « La tutelle a –t-elle approchée la Fif Rechercher Fif organisateur du match pour connaitre la position de la Caf avant de produire son communiqué ?”

Selon nos sources, si la Confédération Africaine de football ne suit pas la décision du ministre, ce sera le forfait et la sanction pour les futures Can Rechercher Can où le pays est candidat à l’organisation. A moins que les autorités reviennent sur leur décision comme ce fut le cas avec le Port d’Abidjan pour les navires en provenances des pays infectés par le virus Ebola.

Affaire à suivre…

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.