CHAN 2021 : Comment les adversaires du Mali se sont préparés ?

Le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2021 débute, ce samedi, au Cameroun et jusqu’au 7 février. Le tournoi est, exclusivement, réservé aux joueurs locaux évoluant dans leur championnat respectif. Les Aigles locaux sont à leur quatrième participation. Lors des trois dernières éditions, le Mali a toujours figuré parmi les prétendants potentiels sans jamais réussir à remporter le titre. Ils se sont rapprochés de la consécration, en 2016, lorsqu’ils ont terminé deuxième. Cette année, ils espèrent remporter leur premier titre. Pour ce faire, l’entraineur national, Nouhoum Diané, et ses joueurs doivent batailler dur. La sélection nationale est logée dans la poule A, en compagnie du pays organisateur, le Cameroun, le Burkina Faso et le Zimbabwe. Focus sur les adversaires des Aigles.

Le Cameroun, pays hôte de la 6è édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), s’est préparé en conséquence pour remporter le trophée à domicile. Qualifié d’office sans participer aux éliminatoires, les Lions indomptables ont disputé 11 matches internationaux au cours de l’année. Avec au total 3 victoires, 6 nuls et 2 défaites, ils ont marqué 9 buts et encaissé 8. L’entraîneur, Martin Ndtoungou Mpile, pense que son équipe peut aller loin dans cette compétition, pourquoi pas remporter le trophée tant convoité par tout un peuple. «La compétition n’est pas nouvelle pour moi. J’ai été en quarts de finale et mon désir est de faire mieux, d’autant que nous jouons à domicile. Je sais combien mon pays aime la victoire. Accomplir ma mission sera de lui donner cette victoire », a déclaré Martin Ndtoungou Mpile.

Le Burkina Faso, c’est le supposé « petit poucet » de la poule A. Après 2014 et 2018, les Etalons sont à leur troisième participation à cette compétition. En trois participations, les Etalons locaux n’ont jamais franchi les phases de poules. Les Etalons locaux se préparent comme il se doit. Le sélectionneur national, Seydou Zerbo «Krol», avait entamé sa phase de préparation avant que la pandémie du Covid-19 ne vienne reporter la compétition. Mais entre-temps, les Etalons ont pu livrer des matchs amicaux. C’est ainsi qu’ils ont joué deux matches contre le Bénin : à l’aller-retour (0-0), avant de l’emporter au retour (1-0).
Les Burkinabès ont, ensuite, affronté le Togo sur un score nul vierge (0-0). Arrivés sur le sol camerounais où ils ont remporté leur premier match de préparation, les poulains de Seydou Zerbo dit Krol ont pris le dessus sur le Mena du Niger (2-0), lundi dernier. Pour leur deuxième match amical, les Burkinabès devaient affronter la République démocratique du Congo (RDC), avant leur entrée en lice, samedi, face aux Aigles du Mali.

Le sélectionneur Seydou Zerbo dit Krol et ses hommes se sont donc donnés pour mission, cette année, de passer le cap du premier tour. « Mon objectif premier est de passer le premier tour, le reste on verra», a affirmé modestement Krol, interrogé sur place au Cameroun.
« Le groupe est en forme, après 17 journées de championnat disputées », selon Seydou Zerbo. Et de poursuivre : «les Étalons ont les mêmes chances que les autres équipes de la poule. Mais il va falloir prendre très au sérieux l’entrée en matière et négocier les deux autres parties pour sortir de la poule», prévient-il.

Les Etalons ont rallié Yaoundé avec 33 joueurs. Les Warriors (la sélection de Zimbabwe), ont toujours eu leur ticket pour cette compétition continentale, depuis sa première édition en 2009. C’est seulement, en 2018, au Maroc, que le Zimbabwe ne s’est pas qualifié. La passe de cinq va-t-elle s’effectuer au Cameroun pour la bande dirigée par Zdravko Logarusic ? Difficile de répondre par l’affirmative. L’équipe Zimbabwéene a été perturbée, dans sa préparation, par la Covid-19 qui a contraint neuf joueurs et cinq membres du staff technique dont les entraîneurs, testés positifs, à une quarantaine sanitaire, pendant la majeure partie de la préparation.

En stage sur leur propre sol, les Warriors n’ont disputé aucun match amical international. Une situation presque dramatique pour les joueurs privés de championnat, durant toute l’année 2020, en raison de la Covid-19.
La saison, qui s’est achevée le 15 décembre 2019, n’a pas repris.

Boubacar KANTE

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *