CHAN 2021 : Aigles locaux, le Burkina Faso pour débuter

Absente lors de la précédente édition en 2018, au Maroc, la sélection nationale ambitionne, cette année, de se hisser sur la première marche du podium. Pour ce faire, les joueurs du technicien Nouhoum Diané doivent, d’abord, s’extirper du groupe A, que notre pays partage avec le Cameroun, le Burkina Faso et le Zimbabwe

 

La 6è édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) débute, demain samedi, au Cameroun. Le match d’ouverture oppose le pays hôte et le Zimbabwe. Juste après cette rencontre, le Mali sera face au Burkina Faso. En entamant cette édition 2021 du CHAN, Nouhoum Diané et ses hommes ont, dans un petit coin de leur tête, le bon souvenir de 2016. En effet, il y a cinq ans, au Rwanda, les Aigles locaux s’étaient hissés en finale du tournoi après avoir battu des sélections de renom : la Tunisie (2-1) en quarts de finale et la Côte d’Ivoire (1-0) en demi-finale. Mais en finale, la sélection coachée par Djibril Dramé n’a pas pesé lourd face à la RD Congo (0-3).

Après une absence lors de l’édition de 2018 au Maroc, c’est donc sur la base de sa dernière participation, en date, que l’équipe, désormais, managée par Nouhoum Diané, se lance dans ce périlleux groupe A au Cameroun. Des Camerounais que les Aigles locaux affronteront lors de la deuxième journée, après une lutte inaugurale contre le Burkina Faso et avant une conclusion contre le Zimbabwe. Un casting de choix pour rejoindre les quarts de finale. Une simple étape dans le plan concocté par le sélectionneur national.

Quelques jours avant le départ de l’équipe au Cameroun, Nouhoum Diané a clarifié les choses.
«D’abord, on ne veut pas faire de la simple figuration. Nous voulons, à tout prix, jouer la finale. On va tout mettre en œuvre pour y arriver», a-t-il déclaré. Il sait, en tout cas, de qui s’inspirer pour aller décrocher le premier CHAN de l’histoire du Mali. «Le football malien, au niveau de ces catégories inférieures, a placé la barre très haut, ces derniers temps. On est double champion d’Afrique cadet et champion d’Afrique juniors en titre. Toutes ces performances nous poussent à réaliser des résultats à notre niveau aussi. Ces jeunes ont montré la voie aux autres», a précisé le coach Diané.
On note dans la sélection malienne quelques briscards, notamment l’attaquant du Stade malien, Mamadou Coulibaly. À 35 ans, «Madou Coulou», comme on l’appelle, n’envisage toujours pas de raccrocher les crampons. Précis artilleur passé par le Dubai CSC, le MC Alger ou encore le FUS Rabat, il régale encore sous les couleurs du Stade malien. Il aura la lourde tâche de mener l’équipe le plus loin possible dans cette compétition qui promet d’être relevée.
Dans l’effectif des Aigles locaux, il y a également plusieurs jeunes joueurs qui disputeront leur premier CHAN au Cameroun. C’est le cas des attaquants Bassékou Diabaté, Saiba Dabo et Abdoulaye Kanu. «C’est ma première sélection en équipe nationale. Pour cela, je compte laisser un meilleur souvenir.

Le groupe est soudé et hyper motivé. Pendant le peu de temps que nous avons passé à l’internat, j’ai énormément appris aux côtés de mes grands frères. Nous sommes tous conscients de l’enjeu de cette compétition pour le Mali, c’est pourquoi nous, les joueurs, nous allons faire le maximum pour répondre présents au rendez-vous», promet Abdoulaye Kanu. «Nous savons tous que ce ne sera pas facile, mais nous croyons en nous, à l’entraîneur et également au soutien des Maliens et des Maliennes. Inch-Allah, nous allons hisser très haut le Drapeau national», a ajouté le jeune attaquant.
Le sélectionneur Nouhoum Diané va devoir se passer des services de son meneur de jeu, Mamadou Traoré «Capi». Sélectionné pour participer à la compétition, le joueur est parti en Turquie pour un test. Joint au téléphone, le capitaine Mohamed Camara insiste sur l’objectif : «Le moral du groupe est au beau fixe car nous ne voulons tous qu’une chose, c’est d’aller le plus loin possible dans cette compétition. Nous avons reçu la visite du ministre de la Jeunesse et des Sports Mossa Ag Attaher qui m’a remis, solennellement, le drapeau du Mali et moi, à mon tour, je ferai de mon mieux pour lui remettre le trophée du CHAN», a déclaré l’international malien.

Malgré la pandémie du coronavirus, le comité local d’organisation a voulu donner une autre couleur à la compétition, en acceptant la présence des supporters dans les stades. Approuvée par la Confédération africaine de football, la décision du COCAN va sûrement faire des heureux, même si le taux de remplissage des stades ne pourra pas dépasser 25% au premier tour. À partir des demi-finales, ce taux pourra passer à 50%. Mais pour accéder aux stades, les supporters seront tenus de respecter les mesures de prévention contre le coronavirus, à savoir le port du masque, le respect de la distanciation sociale et la soumission au contrôle de température à l’entrée des différents arènes.

Seïbou S. KAMISSOKO

LE CALENDRIER ET LES POULES

Poule A à Yaoundé : Cameroun, Zimbabwe, Mali, Burkina Faso
Poule B à Douala : Libye, Niger, RD Congo, Congo
Poule C à Douala : Maroc, Togo, Rwanda, Ouganda
Poule D à Limbé : Zambie, Tanzanie, Guinée, Namibie
LE PROGRAMME

Samedi 16 janvier à Yaoundé
16h : Cameroun-Zimbabwe
19h : Mali-Burkina Faso
Dimanche 17 janvier à Douala
16h : Libye-Niger
19h : RD Congo-Congo
Lundi 18 janvier à Douala
16h : Maroc-Togo
19h : Rwanda-Ouganda
Mardi 19 janvier à Limbé
16h : Zambie-Tanzanie
19h : Guinée-Namibie
Mercredi 20 janvier à Yaoundé
16h : Cameroun-Mali
19h : Burkina Faso-Zimbabwe
Jeudi 21 janvier à Douala
16h : Libye-RD Congo
19h : Congo-Niger
Vendredi 22 janvier à Douala
16h : Maroc-Rwanda
19h : Ouganda-Togo
Samedi 23 janvier à Limbé
16h : Zambie-Guinée
19h : Namibie-Tanzanie
Dimanche 24 janvier
À Yaoundé
19h : Burkina Faso-Cameroun
À Douala
19h : Zimbabwe-Mali
Lundi 25 janvier à Douala
19h : Congo-Libye
À Yaoundé
19h : Niger-RD Congo
Mardi 26 janvier à Douala
19h : Ouganda-Maroc
À Limbé
19h : Togo-Rwanda
Mercredi 27 janvier
À Limbé

19h : Namibie-Zambie
À Daoula
19h : Tanzanie-Guinée
QUARTS DE FINALE
Samedi 30 janvier à Yaoundé
16h : 1er poule A-2è poule B (25)
À Douala
19h : 1er poule B-2è poule A (26)
Dimanche 31 janvier à Douala
16h : 1er poule C-2è poule D (27)
À Limbé
19h : 1er poule D-2è poule C (28)
DEMI-FINALES
Mercredi 3 février à Douala

15h : Vainq 25-Vainq 28 (29)
À Limbé
19h : Vainq 27-Vainq 26 (30)
3È PLACE
Samedi 6 février à Douala

19h : perdant 29-Perdant 30
FINALE
Dimanche 7 février à Yaoundé

19h : Vainq 29-Vainq 30

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.