CHAN 2016 : CA PASSE POUR LES AIGLES LOCAUX

La sélection nationale s’est qualifiée hier pour les quarts de finale grâce au nul 0-0 obtenu face à la Zambie. Dimanche, le capitaine Ahmed Marius et ses coéquipiers affronteront la Tunisie pour une place en demi-finales

joueur footballeur aiglon junior cadet chan

Le Mali disputera donc les quarts de finale de la quatrième édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN), Rwanda 2016. Hier, les protégés du sélectionneur national, Djibril Dramé ont validé leur ticket pour le deuxième tour grâce au nul 0-0 obtenu face à la Zambie. Avec 5 points (1 victoire et 2 nuls en 3 matches), les Aigles locaux terminent deuxièmes de la poule D, derrière la Zambie qui a donc conservé la tête du classement avec 7 points (2 victoires et 1 nul). En quarts de finale prévu dimanche, le Mali affrontera la Tunisie (première de la poule C), tandis que les Chipolopolos de la Zambie s’expliqueront avec le Sily de Guinée.
Pour revenir à ce Zambie-Mali comptant pour la dernière journée de la phase initiale, groupe D, il faut avouer que la rencontre a été d’un niveau technique moyen. Hormis deux belles frappes lointaines et cadrées, signées du milieu de terrain Aliou Dieng (28è min) et de l’arrière-latéral, Lassana Samaké (35è min), il n y a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent, en première période. Le jeu était haché et les deux sélections manquaient de percussion devant. Même le joueur-vedette de ce CHAN 2016, le Zambien Christopher Katongo, ne parvenait pas à se mettre en évidence. Ce scénario était quelque peu prévisible quand on sait que les Zambiens étaient déjà qualifiés et qu’un nul assurerait la deuxième place du groupe aux Maliens.
L’enjeu principal de la rencontre était en fait la première place de la poule. Dans ces conditions, il fallait s’attendre à un match moins animé, peut-être le moins intense avec la confrontation entre le Maroc et le Gabon qui s’est également soldé par un 0-0. En fin de partie, Sékou Koïta obtiendra le but au bout des crampons, mais le milieu offensif malien manquera de précision dans le dernier geste. Mais pour les protégés du sélectionneur national, Djibril Dramé, l’essentiel était la qualification en quarts de finale où les nôtres auront le redoutable honneur d’affronter la Tunisie première de la poule C et vainqueur de la deuxième édition de la compétition. La rencontre se disputera au stade de Kigali, tandis que les Chipolopolos en découdront avec le Sily à Rubavu.
Dans l’autre rencontre de la poule D, le Zimbabwe et l’Ouganda se sont neutralisés 1-1. Les Warriors de Zimbabwe qui étaient déjà éliminés, quittent donc la compétition sur une note positive, mais n’ont pu éviter la dernière place du classement (1 point, contre 2 pour la sélection ougandaise).

S. B. TOUNKARA

TP Mazembé : TRESOR MPUTU ATTEND LE FEU VERT DE LA FIFA

Présent à l’entraînement du club de depuis plusieurs mois, Trésor Mputu n’est pas encore officiellement de retour au club lushois. Pour que ce soit le cas, il doit d’abord obtenir le feu vert de la FIFA dans le litige qui l’oppose à Kabuscorp, puis récolter la confiance du nouvel entraîneur du TPM, Hubert Velud. Tel un serpent de mer, la rumeur de son retour au TP Mazembe resurgit à chaque mercato depuis son départ pour Kabuscorp en janvier 2014. Cette fois pourtant, Trésor Mputu semble plus que jamais proche de retrouver le club de cœur. Présent à l’entraînement des Corbeaux de Lubumbashi depuis plusieurs mois, l’attaquant de 30 ans continue de se remettre de son opération du genou droit effectuée en 2014. Le joueur se considère comme libre depuis son départ de Kabuscorp en avril dernier. Seulement, le club angolais ne l’entend pas de cette oreille et estime qu’il lui doit une deuxième année de contrat. Mputu a porté l’affaire devant la FIFA qui a constaté que Kabuscorp n’a pas été en mesure d’apporter une réponse dans les délais. Sur son site officiel, le TP Mazembe indique donc qu’il a demandé la qualification immédiate de son ancienne gloire. S’il reçoit le feu vert de l’instance dirigeante du ballon rond, Mputu pourrait donc s’engager officiellement avec le champion d’Afrique en titre. C’est là qu’une deuxième incertitude intervient. Lorsque Mputu a été autorisé à s’entraîner, Patrice Carteron était alors sur le banc du TPM. Désormais, c’est Hubert Velud qui occupe son poste. Et le technicien français a été clair : il n’accordera aucun passe-droit à l’idole du Kamalondo.

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.