Championnat national : LA PREMIèRE VICTOIRE DE L’ASOM

AS POLICE asom football joueurs

Les Olympiens de Missira ont empoché leurs premiers points du championnat en dominant 2-0 le Nianan après avoir évolué
en infériorité numérique pendant plus d’une heure. En deuxième heure, l’USFAS s’est promenée 3-0 devant le Débo club

On jouait la 86è minute, samedi au stade Modibo Keïta, quand l’attaquant olympien Moriba Diop quittait ses camarades pour laisser sa place à Mahamadou Berthé. A sa sortie, Moriba Diop aura droit à un long standing ovation du maigre public du stade Modibo Keïta.
Dix minutes auparavant, l’attaquant de l’ASOM avait réalisé le break pour les siens (76è min) après joué un rôle décisif dans l’ouverture du score par Mamadou Koné (73è min). C’est sur ce score de 2-0 pour l’ASOM que l’arbitre central Harouna Coulibaly-crédité d’un bon match-sifflera la fin de la rencontre. L’attente aura donc duré cinq longues journées pour les supporters olympiens car jusque-là, les joueurs de Missira n’avaient pas goûté à la joie de la victoire en championnat. Mais disons-le tout de suite, le succès a mis du temps à se dessiner pour les joueurs du coach Kassim Bamba.
Après avoir sonné la première alerte par Abdou Coulibaly dont la frappe sera déviée en corner par le gardien du Nianan, Mamady Haïdara, l’ASOM connaîtra un long passage à vide qui permettra au Nianan de prendre le contrôle du match. Les visiteurs domineront le jeu, ils se créent la première occasion nette de la partie. A la réception d’un centre d’Issouf Camara, Abdoulaye Sanogo contrôle le cuir avant de tirer au dessus de la transversale. Sur le coup, la défense de l’ASOM a joué aux abonnés absents. Le Nianan multiplie les alertes dans la surface adverse à l’image de cette tentative d’Abdoulaye Sanogo qui se représente seul devant le gardien Kalilou Traoré qui n’aura d’autres moyens que de stopper irrégulièrement son vis-à-vis pour l’empêcher de marquer. Conséquence : il sera expulsé par le référé central Harouna Coulibaly (25è min). Dominée de la tête et des épaules, l’ASOM se retrouve réduite à 10 et contrainte de faire un nouveau remplacement après la blessure de son défenseur central, Moctar Sissoko (54è min +3).
On pensait que la défense de l’ASOM allait prendre l’eau en 2è période, mais c’est le scénario contraire qui se produisit.  A la reprise, le capitaine Ibrahim S. Diakité et ses partenaires étouffent le Nianan. Bien qu’évoluant en infériorité numérique, ils imposent leur rythme à la partie. Peu avant l’heure de jeu, le milieu de terrain Boubacar Ballo expédie un coup franc qui sera capté en deux temps par le gardien du Nianan, Mamady Haïdara.
Ce n’était que partie remise pour l’équipe de Missira qui débloque le tableau d’affichage peu avant l’entame du dernier quart d’heure. Tout partira d’une balle piquée de Moussa Draba dans le dos de la défense adverse. Après avoir récupéré le cuir, Moriba Diop tente de lober le gardien Mamady Haïdara qui dévie le ballon, mais pas suffisamment pour empêcher Mamadou Koné de le prolonger au fond des filets, (1-0, 73è min). Galvanisés par ce but, Moriba Diop double la mise pour son équipe suite à un coup franc qui rebondira sur le poteau avant de terminer sa course dans les buts de Mamady Haïdara, resté statique sur le coup, (2-0, 76è min). Dans les dernières minutes, les visiteurs se créent quelques occasions mais comme en première période, ils ne parviendront pas à trouver la faille dans la défense olympienne.
Un manque d’efficacité que pointera le coach Moussa Sacko à l’issue de la rencontre. «Je félicite l’ASOM. En première mi-temps on pouvait tuer le match. On aurait marqué 10 buts, personne n’allait crier au scandale. Mais que faire.
Ce n’est pas à moi, l’entraîneur d’aller marquer des buts, martèlera le technicien. En 2è période, mes joueurs n’ont cessé de reculer alors que nous étions en supériorité numérique. Je pense qu’il fallait profiter de cette situation», ajoutera Moussa Sacko. Pour l’entraîneur de l’ASOM, Kassim Bamba cette première victoire en championnat arrive au bon moment et peut marquer le déclic pour les Olympiens. «Je suis très content de cette victoire, c’est la 5è journée et ce sont nos 3 premiers points, soulignera-t-il. Nous avons bien travaillé cette semaine, le résultat est là. L’équipe a joué en infériorité numérique, mais elle a réussi à gagner. Je félicite mes joueurs, c’était un match très tactique», analysera Kassim Bamba. Avec cette déconvenue, le Nianan reste bloqué à 7 points contre 3 pour l’ASOM qui compte un match de moins contre Avenir club de Tombouctou.
En 2è heure, l’USFAS a largement dominé 3-0 le Débo club de Mopti au terme d’un match à sens unique. Boubacar Dembélé a tracé la voie du succès de son équipe à la 23è minute avant de passer le relais à Moussa Diallo, qui réalisera le doublé aux 24è et 69è minutes. Grâce à ce succès, l’USFAS porte son capital-points à 9 contre 7 pour le Débo club.
L. M. DIABY
Samedi 16 avril au stade Modibo Keïta
ASOM-Nianan : 2-0
Buts d’Abdou Coulibaly (73è min) et de Moriba Diop (76è min).
Expulsion de Kalilou Traoré de l’ASOM (25è min).
Bon arbitrage de Harouna Coulibaly assisté de Yacouba K. Sangaré et Sidi Békaye Coulibaly.
ASOM : Kalilou Traoré, Birama Konaté, Ibrahima S. Diakité (cap), Moctar Sissoko (Drissa Touré), Mamadou Traoré, Boubacar Ballo, Moussa Draba, Abdou Coulibaly, Mamadou Koné, Moriba Diop (Mahamadou Berthé), Adama Diarra (Fousseyni Bamba). Entraîneur : Kassim Bamba.
Nianan : Mamady Haïdara, Salika Dienta, Alassane Traoré, Issiaka K. Koné (cap), Issiaka K. Diarra, Mamy Singaré, Boubacar Fané, Yaya Diarra (Hamidou Kelly), Sory I. Koné, Issouf Camara (N’Guessan Roger), Abdoulaye Sanogo (Abdoul A. Traoré). Entraîneur : Moussa Sacko.
USFAS-Débo club : 3-0
Buts de Boubacar Dembélé (23è min) Moussa Diallo (24è, 69è min).
Arbitrage d’Ousmane Sidibé assisté de Boubacar Kinta et d’Ousmane Doumbia.
USFAS : Komandjan Keïta, Naman Doumbia, Mamadou Maguiraga, Bourama Doumbia, Tieoulé Sissoko, Boubacar Dembélé, Moussa Diallo, Amadou Diallo (cap), Amadou Haïdara, Lassine N. Keïta, Ibrahima Coulibaly. Entraîneur : Ibrahima Diallo.
Débo club : Lasseïny Sanogo, Brahima Ouattara, Cheick O. Traoré (cap), Housseïny Ongoïba, Sékou Djenepo, Mamadou Cissé, Moussa Kidia, Alpha Yaya Moro, Hamdaly Baby, Demba Fally Keïta, Brahima Keïta. Entraîneur : Ousmane Fofana.

 

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *