Championnat-coupe du Mali de karaté : La ligue de Bamako dicte sa suprématie

Les finales de la 23è édition du Championnat national couplé avec la Coupe du Mali de karaté se sont disputées le samedi 12 décembre au Pavillon des sports du stade Modibo Keïta. L’événement était présidé par le président de la Fédération malienne de karaté et disciplines associées (F.M KARATÉ ET D.A), Maître Adama Mariko, ceinture noire, 8è Dan, en présence du président d’honneur de la Fédération, Maître Abdoul Wahab Traoré «Bob», ceinture noire, 9è Dan. Au total, 91 combattants et combattantes, toutes catégories confondues, étaient en lice cette année pour le titre suprême. Les athlètes sont venus de six ligues : Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et Bamako. L’honneur est revenu à Oumar Diarra de Kayes et Sékou Sacko de Bamako d’ouvrir le bal des finales (12 au total) dans la catégorie des benjamins (victoire du premier). Chez les filles également, la médaille d’or a été enlevée par une athlète de Kayes, Sira Keïta de Kayes qui a dominé Aminata Guindo de Bamako.

 

Dans la catégorie des minimes filles, Adama Kouyaté de Bamako a battu Fatoumata Ongoïba de Mopti alors que la finale masculine a été dominée par Ibrahim Kanté de Sikasso, face à Abdoulaye M. Doumbia de Kayes. Souleymane Seyba de Bamako et Fatoumata Diarra de Bamako ont été sacrés chez les cadets face, respectivement à Ousmane Konta de Koulikoro et Fanta Traoré de Ségou, alors que Ami Idrissa Koné de Koulikoro et Adama Sissoko de Sikasso se sont hissés sur la plus haute marche du podium des juniors. Chez les seniors Dames et Messieurs la médaille d’or a été enlevée par Diarra Mariko de Sikasso et Salifou Maïga de Mopti. La boucle a été bouclée avec les deux finales par équipe (Dames et Messieurs) qui ont été remportées par les athlètes de la ligue de Bamako qui se sont imposés face, respectivement à leurs homologues de Kayes et Sikasso.

Au classement général, l’instance dirigeante du karaté du District de Bamako s’est hissée sur la première marche du podium, avec 10 médailles, dont 5 médailles d’or, 4 médailles d’argent et 1 médaille de bronze.
La deuxième place est revenue à la Ligue de Sikasso qui a totalisé 4 médailles (3 médailles d’or et 1 médaille d’argent), contre 5 médailles (2 médailles d’or, autant médaille d’argent et 1 médaille de bronze) pour les athlètes de la Ligue de Kayes qui complètent le podium. Dans son allocution de clôture, le président de la F.M KARATÉ ET D.A, Maître Adama Mariko a remercié les ligues qui ont pris part à la compétition, avant de leur instruire de se contenter des compétitions de kata jusqu’à la fin de la Covid-19. «L’année qui s’achève a été marquée par la pandémie du coronavirus qui a entraîné une longue période de suspension des activités.

La reprise des activités nous impose le respect des mesures barrières. J’invite toutes les ligues au strict respect des mesures barrières», a insisté le premier responsable de la F.M KARATÉ ET D.A. «En dépit des difficultés qui ont émaillé l’année 2020, renchérira Maître Adama Mariko, la Fédération a formé et examiné 325 ceintures noires et réalisé son programme d’activités annuel à 90%. Ce bilan témoigne de l’état de santé de notre fédération».

Boubacar THIERO

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.