Carlos Tevez ridiculise le football chinois par ses durs propos

Exilé au Shanghai Shenhua depuis près d’un an, pour garnir au maximum son compte en banque, l’attaquant argentin Carlos Tevez a livré une sévère vision du football en Chine. L’Apache a critiqué le niveau technique des joueurs chinois. Carlos Tevez ne cache pas que le niveau de jeu du championnat local est particulièrement pauvre…

carlos-tevez-epouse-femme-copine-mariage

Voilà près d’un an que l’Argentin Carlos Tevez a rejoint la Chine et le club du Shanghai Shenhua. Son départ de Boca Juniors avait fait grand bruit, notamment compte tenu du salaire du joueur, qui touche désormais près de 40 millions d’euros par an. Une somme mirobolante qui ne cache pas la difficulté du championnat chinois à se faire connaître et à passionner les foules hors de l’Empire du Milieu.

A bientôt 34 ans, Carlos Tevez sait qu’il se rapproche de la fin de carrière et c’est sans doute en ce sens qu’en décembre 2016, il avait décidé de quitter son club formateur, où il était revenu en héros quelques mois plus tôt, pour répondre à l’appel du championnat chinois. Comment refuser une telle opportunité lorsque ce sont presque 40 millions d’euros annuels qui sont proposés ? Boca Juniors n’avait donc profité qu’un peu plus d’un an de « l’Apache », qui sortait alors d’une vraie rédemption sous les couleurs de la Juventus Turin (2013-2015).

Dans un entretien assez surréaliste, Carlos Tevez explique que les joueurs chinois sont techniquement faibles: « Les Chinois ne sont pas doués techniquement de manière innée comme peuvent l’être les Sud-Américains ou les Européens, explique l’intéressé dans un entretien relayé par SFR Sport. Techniquement, ils ne sont pas bons. Je pense que, même d’ici 50 ans, ce football ne pourra pas rivaliser« . Les principaux concernés apprécieront. Au moins, ceux-ci ont-ils désormais l’assurance que Carlos Tevez n’a pas rejoint la Chine pour aider le championnat local à progresser…

 

Source: afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *