CAN-U23 : La route vers Rio débute aujourd’hui

Le coup d’envoi de la 2e édition de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 23 ans (CAN-U23) sera donné cet après-midi (16h) à Dakar, avec le match d’ouverture qui opposera la sélection du pays hôte, le Sénégal, à l’Afrique du Sud, suivi de Tunisie-Zambie (19h), au stade Léopold Sédar Senghor, comptant pour la première journée du groupe A de ce tournoi africain, qualificatif aux prochains Jeux olympiques de Rio, au Brésil, l’été prochain.

stade football terrain jeux

Huit pays, dont la sélection algérienne, prennent part à cette 2e édition, initialement prévue en République démocratique du Congo (RDC), avant sa délocalisation au Sénégal. Un choix qui fait suite au désistement des autorités congolaise et à la réussite de la CAN-U20 organisée au mois de mars dernier par le Sénégal.

Cinq pays ont pris part à la première édition organisée au Maroc (2011), à savoir l’Algérie, le Sénégal, le Nigeria, l’Afrique du Sud et l’Egypte, en l’absence du Gabon qui avait créé l’exploit en remportant le titre africain et de représenter l’Afrique, en compagnie de l’Egypte et du Sénégal, aux JO-2012 de Londres, alors que la Tunisie, le Mali et la Zambie effectuent leur première apparition dans le tournoi continental de la catégorie.

Pour cette 2e édition, l’objectif des huit sélections participantes demeure le même, à savoir le titre africain, mais aussi les trois premières places au classement, qualificatives pour les JO d’août 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil. A ce jeu, il faudra noter que l’Egypte et le Sénégal, qui ont participé aux derniers JO, partent largement avec les faveurs des pronostics, bien qu’il soit difficile de faire des paris dans ce genre de compétition chez les espoirs, avec le peu de compétitions officielles pour ces sélections et surtout le changement complet des effectifs à chaque édition.

Test décisif pour les Verts face aux Pharaons

Depuis mercredi dernier à M’Bour, à 80 km au sud de la capitale Dakar, où elle est domiciliée, à l’instar des autres sélections du groupe B (Egypte, Mali et Nigeria), la sélection nationale, qui a pris ses quartiers à l’hôtel Saly, sur la côte de la ville de M’Bour, s’affaire, sous la conduite du Suisse Pierre-André Shurmann, aux derniers réglages avant son entrée en lice dans la compétition demain (16h), en croisant le fer avec les jeunes Pharaons égyptiens.

Un premier match déjà décisif pour les coéquipiers du jeune portier Abdelkader Salhi, face à un des favoris de ce tournoi, avec l’importance de bien débuter cette phase des groupes, avant d’affronter le Mali et le Nigeria respectivement les 2 et 5 décembre prochain. Une mission délicate au vu des quelques ratés de la préparation de la sélection qui n’aura pas les coudées franches face à l’Egypte, mettant une pression supplémentaire sur Shurmann et ses joueurs, qui ont comme objectif de passer le cap de cette phase des groupes, en se hissant en demi-finale avant de viser le podium, synonyme d’une qualification aux JO de Rio.

Tarek Aït Sellamet

Source: Elwatan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *