CAN des cadets : LE MALI EN FINALE CONTRE L’AFRIQUE DU SUD

Les Aiglonnets ont validé leur ticket pour le bouquet final en battant 2-1 la Guinée grâce à des réalisations de Sékou Koïta et Aly Mallé. Dans l’autre demi-finale, les Sud-africains ont dominé 1-0 le Nigeria

football joueur ballon sportif equipe Aiglonnet cadets

Et si les Aiglonnets, version Baye Bah, devenait la première sélection nationale de football à remporter une couronne continentale ? Le rêve est désormais permis pour le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers qui se sont qualifiés hier pour la finale de la 11è édition de la CAN des cadets en battant 2-1 la Guinée en demi-finale. Les deux buts maliens ont été marqués par Sékou Koïta (24è min) et Aly Mallé (52è min), tandis que l’unique réalisation du Sily cadet porte la signature d’Aboubacar Touré (50è min).
Les deux canonniers de la sélection nationale, Boubacar Traoré et Sidiki Maïga n’ont pas marqué hier contre les Guinéens mais cela n’a pas empêché les protégés de Baye Bah de faire trembler les filets adverses à deux reprises, portant ainsi à 8 leur nombre de buts marqués depuis le début du tournoi. La sélection malienne aurait même pu s’imposer par un score plus large si la ligne d’attaque n’avait manqué de réalisme et de justesse technique devant les buts guinéens. Mais pour le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers l’essentiel était la qualification pour la finale et les nôtres ont donné tout ce qu’ils avaient dans les tripes pour aller chercher la victoire, hier face aux Guinéens.
Après donc 1997 (défaite 1-0 devant l’Egypte), le Mali se hisse pour la deuxième fois de son histoire en finale de la CAN des cadets et affrontera l’Afrique du Sud qui a créé la sensation en écartant le Nigeria dans l’autre demi-finale (1-0). Si les protégés de Baye Bah l’emportent dimanche face aux Bafana Bafana cadets, ils deviendront les premiers footballeurs maliens à remporter une coupe d’Afrique des nations au niveau des sélections nationales.
Désormais le capitaine Abdoul Karim Danté et ses coéquipiers ne sont plus qu’à 90 minutes d’un sacre continental, mais pour réaliser ce rêve et offrir au Mali le premier trophée continental de son histoire au niveau des sélections nationales, il faudra battre l’Afrique du Sud. Des Sud Africains que les Aiglonnets ont déjà affrontés au premier tour et contre lesquels, ils ont concédé leur seul match nul du tournoi (2-2).
Maliens et Sud Africains se connaissent donc bien et le duel entre les deux sélections promet une belle empoignade, dimanche pour le bouquet final de cette 11è édition de la CAN, Niger 2015.
Cela est d’autant plus vrai que les Aiglonnets et les Bafana Bafana cadets ont les deux meilleures attaques du tournoi (8 buts en 4 matches pour chacune des deux sélections) et que les deux finalistes rêvent chacun de remporter leur premier titre continental.
Certes, le parcours des protégés de Baye Bah (3 victoires, 1 nul, contre 2 succès et autant de matches nuls pour l’Afrique du Sud) plaide en faveur du Mali, mais disons-le sans ambages, après avoir écarté le double champion d’Afrique nigérian, l’Afrique du Sud mérite d’être respectée et il faut s’attendre à voir les cadets de la nation arc-en-ciel, jouer à fond leurs chances, dimanche face aux Aiglonnets.

S. B. TOUNKARA

Jeudi 26 février au stade général Seyni Kountché
Mali-Guinée : 2-1
Buts de Sékou Koïta (24è min) et Aly Mallé (52è min) pour le Mali; Aboubacar Touré (50è min) pour la Guinée.
Arbitrage de Mustapha Ghorbal (Algérie) assisté d’Ahmed Hossam (Egypte) et de Soulaimane Amaldine (Comores).
Mali : Alou Traoré, Abdoul Karim Danté (cap), Siaka Bagayoko, Mamadou Sangaré, Ismael Traoré, Sidiki Maïga, Moussa Diakité, Aly Mallé (Dramane Simpara), Boubacar Traoré, Mamadou Fofana, Sekou Koïta (Mohamed Haïdara) (Ousmane Traoré). Entraîneur : Baye Bah.
Guinée : Moussa Camara, Mohamed Mory Kourouma (cap) (Ibrahima Camara), Fodé Camara, Moussa Soumah, Alseny Soumah, Morlaye Sylla (Naby Bangoura), Abdoul Karim Conté, Lassana Touré, Yamodou Touré, Aboubacar Touré, Sam Diallo. Entraîneur : Hamidou Camara.

source : L Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.