CAN 2015, tirage pour le dernier quart de finale : Fatal aux Aigles du Mali

A égalité de points, de buts encaissés et marqués, la Guinée et le Mali ont été départagés par un tirage au sort hier jeudi 29 janvier, à 15h GMT, à Malabo. Un exercice cruel pour le Mali qui rentre à la maison. Chanceux au tirage, les Guinéens affronteront en quarts de finale le Ghana.

supporter football equipe guinee mali aigle

Du côté malien, le président de la Fédération Boubacar Baba Diarra ne pouvait cacher sa déception. « C’est la pire des cruautés que de soumettre une équipe à ce genre d’exercice. On aurait préféré perdre sur des critères sportifs mais pas sur des critères extra-sportifs », a-t-il déclaré. « Il faut qu’on revoie le règlement. On aurait pu imaginer des subterfuges, par exemple au début de la compétition, commencer à compter les corners, le coups francs, jouer sur le fair-play mais pas perdre comme ça », a-t-il ajouté.

On imaginait sans peine l’état d’esprit des deux sélectionneurs, suspendus au verdict impitoyable du destin. « Il faut résoudre le problème de la qualification et des résultats toujours sur le terrain, jamais sur tirage au sort, ça ne correspond pas à l’esprit sportif », avait lancé Henri Kasperczak, le sélectionneur franco-polonais du Mali, tandis que son homologue Michel Dussuyer estimait qu’aucune équipe« ne mérite d’être éliminée comme ça ».

Ce dénouement dramatique n’est pas une première dans l’histoire de la CAN. En 1988, l’Algérie éliminait la Côte d’Ivoire à l’issue d’un tirage au sort et se qualifiait pour les demi-finales de la compétition organisée au Maroc et qui ne regroupait que huit pays. En 1972, au Cameroun, le Congo bénéficie lui aussi de cet incroyable arbitraire aux dépens du Maroc. Les coéquipiers de François M’Pelé remportent même dans la foulée leur unique Coupe d’Afrique.

La Commission d’organisation de la compétition aurait pu éviter ce recours au hasard en ajoutant d’autres critères pour départager les équipes comme le fair-play : le nombre de cartons jaunes et de cartons rouges. La Guinée se serait ainsi qualifiée grâce à seulement deux cartons jaunes reçus contre six pour les Maliens.

Au-delà de l’aspect cruel du tirage, le Mali pouvait éviter cette situation fatale lors de ses trois matches de poules. Le Mali a perdu 2 points contre le Cameroun et la Côte d’Ivoire en se faisant égaliser dans les dernières minutes. Contre la Guinée, le Mali a réalisé son meilleur match en deuxième mi-temps en égalisant à la 47e minute et en ratant un penalty par son capitaine Seydou Kéita (18’).

Basile

 

 

FICHES TECHNIQUES DU MALI :

 

Mali-Cameroun: 1-1 (Buts de Sambou Yatabaré, 71’ pour le Mali, de Ambroise Oyongo, 84’ pour le Cameroun)

 

Equipe du Mali: Soumaïla Diakité, Drissa Diakité,  Molla Wagué,  Salif Coulibaly,  Adama Tamboura,  Mamoutou N’Diaye (puis Tongo Ahmed Doumbia 80’),  Yacouba Sylla,  Seydou Keita (cap), Sambou Yatabaré (puis Abdou Traoré 90’+4), Moustapha Yatabaré (puis Modibo Maïga 86’), Bakary Sako.
Sélectionneur : Henri Kasperczak

 

Côte d’Ivoire-Mali : 1-1 (Buts de Bakary Sako, 7’ pour le Mali, de Max Alain Gradel, 86’ pour la Côte d’Ivoire)

 

Equipe du Mali : Soumaïla Diakité (puis Germain Berthé, 72’), Drissa Diakité, Mola Wagué, Salif Coulibaly, Adama Tamboura, Mamoutou N’Diaye, Yacouba Sylla, Seydou .Keita (cap), Sambou Yatabaré, Moustapha Yatabaré (puis Modibo Maïga 90’+2), Bakary Sako (puis Tongo Ahmed Doumbia, 78′)
Sélectionneur : Henri Kasperczak

 

Guinée-Mali : 1-1 (Buts de Kevin Constant 15’ pour la Guinée, Modibo Maïga 47’ pour le Mali)

Equipe du Mali : Germain Berthé, Drissa Diakité,  Molla Wagué,  Salif Coulibaly,  Adama Tamboura, Mamoutou N’Diaye (puis Abdou Traoré 90’), Yacouba Sylla, Seydou Keita (cap), Abdoulaye Diaby  (puis Bakary Sako 73’),  Moustapha Yatabaré (puis Sambou Yatabaré 84’), Modibo Maïga.
Sélectionneur : Henri Kasperczak

source : Match

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.